AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Sam Harwood

* * * * * * * * * * * *


Messages : 11
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) ) Mar 1 Juin - 11:42

Il était rare que je refusais de passer une fin de semaine avec mes enfants. Leur joie de vivre et leur enthousiasme étaient le seul bonheur qui me manquait à Union. J’allais beaucoup regretter leurs rires, mais aujourd’hui et demain…j’avais besoin de Christina. Une autre dépression soudaine m’avait obligé d’annuler à la dernière minute ma visite chez nous. Eva allait sûrement me sermonner, mais ça m’était égal. Le seul moyen que je connaissais pour me sortir de ce tourment, c’était les bras de ma Christina. Avec elle, tout s’arrêtait et j’avais l’impression d’y voir plus clair. Elle était plus réconfortante qu’une tonne de bouteilles, que j’aurais sans doute pris si elle n’avait pas été là. Je lui avais laissé un message lui donnant rendez-vous à la plage. Cependant, je ne lui ai rien dit à propos de mon humeur, je ne voulais pas l’inquiéter. Une lettre comme j’avais l’habitude de lui écrire lors de nos rendez-vous, simple, amusante et croustillante.

À chaque fois que j’attendais Christina, comme je le faisais là assis sur une serviette de plage, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à nous deux, à notre jeu de cachette. Aux yeux de n’importe qui, je serais un salaud qui trompe sans remords sa femme et qui profite d’une de ses élèves. À cette pensée, je laissa échapper un petit rire moqueur. Je rirais au visage de celui qui me dira ça. Oui, je trompe ma femme et c’est vrai que je n’éprouve pas, malheureusement, de remords. Et puis, si Christina m’avait repoussé, je ne l’aurais jamais forcé et puis de toute manière Christ est une fille intelligente. Elle n’est pas du tout le genre à se laisser prendre facilement par un «séducteur». Pas que je me considère comme tel, mais c’est ce que penserait le reste du monde s’ils connaissaient la vérité. En faite, je me ferais mettre à la porte en moins de deux ! On jouait à un jeu dangereux Chritina et moi, mais je n’avais pas peur et puis…j’ai toujours aimé le risque. La seule chose qui pouvait m’inquiétait c’était la réaction d’Eva. Elle m’enlèverait les enfants pour toujours, c’était sûr. Dans le fond d’elle, elle serait presque contente de la situation, car cela lui donnerait une excellente raison de me punir (pour lui avoir trop souvent volé l’affection de Kat et d’Hugo).

Je secoua ma tête pour chasser ces pensées. Je m’allongea alors sur le dos. Je sentais la chaleur du soleil sur mon torse (après tout, je n’étais habillé que d’une chemise, que j’avais laissée ouverte, et d’une paire de shorts). Je tourna la tête vers mon bagage que j’avais amené. Je récapitulais dans ma tête pour m’assurer que je n’avais rien oublié. Pour mon souper à la plage avec Christ, rien ne devait manquer. J’étais impatient de la voir, de la sentir contre moi. De toute ma vie, je n’aurais jamais cru rencontrer une fille comme elle. Une fille capable de m’amadouer, de me faire tout oublié et de me faire sentir comme quelqu’un de bien (et non juste pour un professeur au passé criminel). Souvent, j’ai l’impression de lui apporter du bien aussi, et il n’y a pas de moment où je suis plus heureux que dans ces cas-là. Car à chaque fois qu’on se voit, je ne souhaite rien d’autre que de la voir sourire, l’entendre rire, qu’elle soit heureuse. Je ne lui fais pas toujours part de ce genre de réflexion, de peur qu’elle me prenne pour un accro. Même si c’est vrai que je le suis, je ne veux pas trop qu’elle le sache. Moi qui étais de nature cynique envers l’amour, Christ à réussit à me transformer en un amoureux rêveur. Je n’y peux rien, c’est arrivé comme ça. Elle a toujours eu ce je ne sais quoi qui m’a attiré vers elle. Elle a cette force et cette douceur à la fois qui me font l’admirer et l’aimer profondément. Quand je pense à Christ, il y a toujours une multitude de questions qui se bousculent dans ma tête, mais je finis toujours par me raisonner en me disant de vivre au jour le jour. Pour l’instant, je regarde le soleil se coucher lentement en attendant la femme que j’aime.


hj : ;) :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) ) Mar 29 Juin - 17:01

[Me pardonnez-vous pour mon retard, professeur? Sad]

Avoir des jambes fonctionnelles, c'était bien pratique. Par exemple, cela évitait de devoir se trouver un transport adapté pour se déplacer... et ceux-ci n'étaient pas aussi populaires que les autobus ou les taxis normaux. Il fallait donc s'être habitué, savoir se prendre à l'avance et tout ce plaisir relié aux déplacements vers des lieux trop éloignés pour s'y rendre à pied...euh... en fauteuil roulant. Christina détestait ce type de transports et elle ne l'utilisait qu'en cas d'extrême nécessité. Elle trouvait dégradant de se promener dans un véhicule avec une immense image de fauteuil roulant, un peu comme s'il s'agissait d'un véhicule de livraison de handicapés frais du jour. Généralement, la jeune femme s'appelait simplement un taxi. Un taxi ordinaire, pour les gens qui ne se faisaient pas livrer. Elle commençait à avoir beaucoup de talent pour se transferrer du fauteuil roulant au siège de la voiture et pour plier et déplier son fauteuil. Pour descendre, toutefois, c'était plus compliqué, mais elle n'acceptait jamais l'aide du conducteur du taxi. Christina Carter pouvait s'occuper d'elle-même, jambes ou pas.

Ce jour-là, puisqu'elle savait qu'elle devrait se battre avec un taxi, la jeune femme avait donc décidé de ne pas porter de mini-jupe, histoire d'éviter de montrer ses sous-vêtements à tous ceux qui la dévisageraient avec curiosité lorsqu'elle monterait et descendrait du taxi. En effet, les gens ne pouvaient s'empêcher de la fixer à toutes les fois, mais elle n'y prenait plus trop garde: les étrangers semblaient tellement aimer détailler du regard les handicapés qu'ils croisaient. Peut-être les enviaient-ils d'être si spéciaux et d'attirer l'attention? ... Christina avait choisi un jean très pale, assez ajusté et serré aux chevilles pour qu'on puisse voir ses nouvelles chaussures d'un vert assez décapant. Son haut était noir, sans manches. Des boucles d'oreilles en forme de grands anneaux de la même couleur que ses souliers ornaient ses oreilles. Elle avait même suspendu, sur le côté de son fauteuil, un petit sac à main qui complétait l'ensemble. On en oubliait presque qu'elle ne pouvait pas se lever et tourner radieusement pour que les gens la voient sous tous les angles.

On aurait pu croire que faire avancer un fauteuil roulant dans le sable pouvait très sérieusement atteindre l'humeur de Chris, mais c'était sans compter deux faits assez intéressants. Premièrement, la jeune femme n'eut pas à rouler très longtemps sur la plage, malgré la distance à parcourir pour rejoindre Sam, car elle utilisa son pouvoir de téléportation pour couvrir le maximum de chemin sans être repérée, y allant par petites distances à la fois. Deuxièmement, elle allait rejoindre Sam. Et c'était assez pour ne pas se soucier de grosses roues qui s'enfonçaient lamentablement dans le sable.

Chris arriva finalement près de l'homme qui l'attendait, un sourire radieux plaqué sur ce visage que quelques mèches caressaient, dansant au rythme du vent qui répandait un peu plus le parfum à la fois doux et épicé que la jeune femme avait choisi pour son rendez-vous.


-Je tiens à te faire part que j'ai oublié mon maillot.

La malice qui pétillait au fond des yeux de la demoiselle prouvait que cela ne l'empêcherait en rien d'aller se baigner, un peu plus tard...

[Tiens! (L)... Et juste comme ça, la couleur de mes paroles c'est mediumvioletred, si tu as besoin de les mettre dans ta réponse, sexy Sammy. ;)]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sam Harwood

* * * * * * * * * * * *


Messages : 11
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) ) Ven 13 Aoû - 15:52

(HJ : C’est à mon tour de m’excuser pour le retard et dsl pour la couleur de tes répliques)

Christina arriva enfin. Dès que je la vis au loin, je me redressa. Je regardais s’approcher tranquillement vers moi. Plus la distance entre nous diminuait, plus je sentais mon cœur se débattre dans ma poitrine. Elle utilisait son pouvoir afin de lui faciliter son transport dans le sable, un doux sourire s’étira sur mes lèvres. Elle était merveilleuse. Je sais que j’aurais dû me sentir mal de lui avoir imposé un tel endroit (peu pratique pour elle) pour un rendez-vous, mais ce n’était pas le cas. Je savais que si Chris avait préféré un autre endroit elle me l’aurait, elle sait que je ne peux rien lui refuser. De plus, il ne s’agissait pas notre première escapade à la plage, donc je savais qu’elle s’en tirait bien. Une autre raison me faisait apprécier ce déplacement lent, je pouvais encore mieux l’admirer. Mon amour était resplendissante, elle s’était faite toute belle et mes yeux ne cessaient de se délecter de son éclat. Rendu à une certaine distance, je pouvais presque déjà sentir son parfum. Aucune odeur ne pouvait avoir autant raison de moi, je frissonna. Je sais. Je suis un rêveur romantique stupide. Je ne le nie pas. C’est de la faute à Christina Carter…et je la remercie de tout mon cœur.
Le pire dans tout ça, c’est que parfois j’ai l’impression de trop m’emporter par ma passion, plus que Christina je veux dire. Souvent, j’ai des questions cruelles qui me tournent dans la tête. M’aime-t-elle autant que moi ? Mais je finis toujours par les repousser. À quoi bon de me tourmenter inutilement pour ce qui sera plus tard ? Pour l’instant, Christina est avec moi et elle semble heureuse et c’est tout ce qui m’importe. Quoique je dois admettre que si elle s’est permis de garder sous silence certains aspects de son passé ou de ses pensées, je n’en ai pas moins fait qu’elle. Je crois qu’elle sait vaguement que dans mon passé j’ai déjà fréquenté le crime, mais elle ne sait pas tout et je ne tiens pas vraiment à tout le lui dire. Ce côté noir de mon passé, j’essaie de l’oublier. J’essaie de me convaincre que Sam l’assassin d’autrefois qui avait pour seul amour la violence et l’alcool n’a rien avoir avec Samuel Harwood, professeur à l’Université d’Union amoureux de Christina Carter. Il y a des jours où c’est très difficile à oublier et que des fois mon ancien amour essaie de me tenter. Cependant, je sais toujours résister à la boisson : voir mes enfants ou mon vrai amour Christina. Je suis certain qu’elle n’a aucune idée de tout le bien qu’elle me fait et de ce qu’elle m’apporte. C’est dommage. Peut-être je lui ferais peur, mais aussi elle verrait à quel point qu’elle est extraordinaire et éblouissante. Que dire de plus que je l’aime.


Elle arriva afin à moi. Je me rapprocha d’elle. Je replaça derrière son oreille l’une de ses mèches qui virevoltaient au vent et me pencha lui caressa la joue de mes lèvres.


-Je tiens à te faire part que j'ai oublié mon maillot.

-C’est parfait
, lui murmurai-je avant de l’embrasser tendrement.

Mes lèvres se séparent des siennes, avec beaucoup de difficulté, et je la souleva de sa chaise. Je tiens dans mes bras un instant.


-Mais ne commençons pas par le désert, lui dis-je avec un sourire, je me suis efforcé à te préparer un semblant de souper qui sera, je l’espère, pas trop mauvais.

Je l’amèna avec moi sur la couverture où tout était placé. À vrai dire, il y avait peu de plats cuisinés par moi. La plupart du repas était des trucs naturels comme des fruits ou des trucs déjà préparés (par d’autre !). Après lui avoir maladroitement présenté chaque plats, je l’invita à se servir en commençant le premier. Je pris un fraise. Je regarda Chris un instant avant de sourire et de me rapprocher plus près d’elle. Je déposa un baiser dans son cou et je lui murmura :

-Tu es magnifique.


(HJ : Voilà ! ;) et merci pour l'avatar et le signet :D !! )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) ) Ven 15 Oct - 22:53

[Un jour, nous nous répondrons rapidement. XD]

Peu de gens étaient au courant du pouvoir magique de Christina. La jeune femme était au courant que la magie risquait de perturber les gens qui n'en avaient jamais entendu parler et, surtout, elle ne voulait pas attirer ce genre d'attention. Elle avait assez de se trimballer un fauteuil roulant sans, en plus, être la bête de foire qui pouvait disparaître quand bon lui semblait. Sa meilleure amie, Kelly Gillian, ne connaissait même pas ce talent très spécial de son amie. Chris pensait que la jeune blonde n'était pas au courant de l'existence de la magie et elle ne voulait pas la troubler, elle qui était si gentille. La mère de Christina avait appris le pouvoir magique de sa fille lors du drame de leur famille, mais elle ne lui en avait jamais reparlé. Drake avait été le premier au courant, naturellement... Et, comme pour tout le reste, il s'était montré parfait, tout simplement. La jeune femme n'avait jamais regretté de lui avoir confié son secret. Elle le lui avait dit avant le jour de la mort de son père et sa soeur et celui lui avait permis de pouvoir confier au jeune homme la vérité sur ce qui s'était passé sans devoir libérer trop de secrets à la fois. Drake avait été si compréhensif. Il ne l'avait pas jugée, il ne lui avait pas dit qu'elle aurait dû choisir sa soeur, il ne lui avait même pas sorti le numéro du mec qui est fâché parce sa copine s'est mise en danger. Il avait été tel que Chris le connaissait et, une fois encore, il ne l'avait pas déçue. Néanmoins, elle n'avait pas confié son pouvoir magique à quelqu'un d'autre de son entourage de l'époque, en grande partie parce qu'il ne lui restait presque personne. Christina ne savait pas trop pourquoi, mais parler de son talent spécial avec Sam ne l'avait pas gênée. Au fond, elle avait un peu senti que le bel homme n'était pas étranger à la chose et elle n'avait pas eu tort. Sam avait des pouvoirs magiques beaucoup plus puissants que celui de Christina. Il ne lui en avait pas parlé avec énormément de détails, et la jeune femme n'y tenait pas spécialement, mais elle avait deviné qu'il devait les utiliser autrement que pour de simples besoin personnels comme elle le faisait elle-même. Chris se plaisait à imaginer son cher professeur en héros...

La demoiselle appréciait follement l'effet qu'elle avait sur Sam. Bien sûr, il arrivait à la charmer, lui aussi, mais c'était si beau de le voir se pâmer devant une nouvelle jupe ou un nouveau décolleté. Il restait toujours digne et il ne se laissait jamais aller à la considérer comme un objet, mais ses regards en disaient long sur l'intérêt que son corps pouvait susciter en lui, malgré ses jambes inertes. Christina se sentait appréciée, écoutée, aimée... Rien ne lui donnait une aussi douce sensation de bien-être. Sam était son île de paix, son refuge au milieu de la tempête en sourdine qu'était sa vie. Il la faisait sourire avec une facilité déconcertante même lorsqu'elle se sentait mal. L'idée d'être constamment en danger d'être renvoyée de l'université ou celle de briser la famille de Sam ne représentaient qu'une faible menace quand le séduisant professeur lui souriait. La vie ne pouvait qu'être belle avec lui.

Chris arriva donc près de son homme, lequel esquissa un tendre geste de sa main avant de laisser ses lèvres frôler la joue de la jeune femme. Puis, il l'embrassa avec une douceur que Chris n'avait connue avec personne d'autre.


-C’est parfait. Mais ne commençons pas par le désert. Je me suis efforcé à te préparer un semblant de souper qui sera, je l’espère, pas trop mauvais.

La jeune femme laissa naître un sourire moqueur sur son visage.

-Si ce n'est pas bon, ne t'inquiète pas, je ferai semblant d'adorer et on pourra quand même avoir le dessert.

Chris se laissa porter par le professeur, de plus en plus habituée à cette manie qu'il avait de la déplacer alors qu'elle pouvait très bien se téléporter. Son tempérament d'indépendante maladive peinait à ne pas altérer sa bonne humeur, mais la jeune femme se concentrait sur sa joie d'être avec Sam. Un baiser dans le cou plus tard, le tempérament en question s'était gentiment rendormi au fond de sa niche.

-Tu es magnifique.

-On a ça en commun.


Puis, la jeune femme entreprit de sortir sur la petite couverture sous elle et son amant ce que ce dernier avait apporté pour manger, ainsi que les coupes et la bouteille de vin qu'elle avait elle-même choisie. Ça promettait...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) )

Revenir en haut Aller en bas

Enfin tout seuls ! (PV Chritina ;) )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs non terminés-