AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les fenêtres... prise 2 [Malcolm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm] Sam 5 Juin - 16:25

[J'ai décidé que je le commençais, et j'ai décidé qu'on le faisais en Gros-mini]

Depuis son arrivé à l'université, Drake avait eut cette capacité, lui, à se faire des amis, ou plutôt de bonnes connaissances. Vous savez, le genre de personne qui ne reste pas très longtemps dans l'entourage et qui vous laisse tomber à la première mésaventure? C'est donc pourquoi Drake se retrouvait seul cette session-ci, par manque de respect, de gentillesse, de patience, d'intelligence aussi parfois. Ses dernières aventures, ou plutôt celles d'il y a déjà un long moment, avec son ex petite-amie, cette criss de Chris, l'avaient rendu un peu mauvais, plus qu'avant du moins. Il jouait dans la solitude et la paranoïa sans être capable d'en sortir, ni vouloir y échapper; il s'y plaisait dans un certain sens.

Par contre, il commençait à réapprécier la vie sociale, chose plutôt intéressante pour un étudiant en communication sociales. Il faisait de son mieux pour penser à des choses plus divertissantes lorsqu'il était avec d'autres personnes, par exemple les personnes qui partageaient son appartement. De toutes celles qu'il était possible de rencontrer, c'était Malcolm la personne la plus divertissante. Drake se plaisait à le démistifier, à chercher au fond de lui qu'est-ce que pouvait bien cacher le Gillian, mais il ne l'appréciait pas que pour cela, il était plaisant quand même un peu. De plus, Malcolm avec son côté surhomophobe n'avait rien à craindre de Drake et ça, il semblait le savoir puisqu'il n'hésitait pas tant que cela à l'approcher, comme s'il l'appréciait lui aussi.

Par contre, même s'ils se voyaient de temps à autre, cela n'empêchait pas que chacun, du point de vue de l'étudiant en social, faisait parfois comme s'il n'appréciait pas l'autre, un peu comme s'ils avaient honte, ou qu'ils ne voulaient pas le montrer. Mais Drake savait que sa carapace avaient été légèrement percée par Malcolm et s'il lui en voulait un peu pour cela, reste qu'il ne pouvait plus décrocher de lui, même s'il refusait de le montrer. Ils se retrouvaient plutôt souvent pour s'entraîner, rendant la chose plus amusante. Ils se donnaient des défis, se poussaient à bout l'un et l'autre, la compétition rêgnait. Malheureusement, la salle d'entraînement de l'université étant fermée, Drake et Malcolm eurent à trouver un autre endroit qu'ils découvrirent rapidement: l'hôtel. La piscine était très grande et il y avait aussi une salle de musculation dans les étages plus haut. Il fallait, normalement, une carte d'accès pour y aller, mais Drake utilisait un petit tour de passe-passe, genre sa télékinésie, pour y entrer. Il avait fait attention que sa connaissance ne le remarque pas, même s'il pouvait se douter de quelque chose.
Reste qu'ils étaient à la piscine depuis déjà un moment, assez pour que Drake commence à sentir une faible faiblesse dans ses bras à force de faire des longueurs. Il en profita pour sortir de l'eau question de se reposer un peu
.

-Alors, tu commences pas à être fatigué ou tu fais encore ton dur?

Évidemment, c'était pour blaguer, il ne laissait présager aucune attaque. Ce qui le troubla fût la faible secousse sous ses pieds, pas assez forte pour être vraiment inquiet, mais peut-être annonçait-elle quelque chose de pire. C'est à ce moment qu'il aurait aimé être dans l'eau, il ne l'autre pas sentit de là...

*Non Drake, c'est rien, tu vires encore parano*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malcolm Gillian

* * * * * * * * * * * *
Antisocial et antipathique

Icon d'identité :
Messages : 684
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 28
Localisation : Dans sa chambre


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm] Mer 9 Juin - 10:51

Malcolm n'aimait pas beauvcoup les contacts humains. S'il avait pu suivre ses cours d'aussi bonne qualité à distance, il l'aurait fait. Il aurait ainsi pu éviter de partager son espace vital avec d'autres gens... Cependant, les cours à distance n'étaient pas assez reconnus poiur devenir un vrai bon médecin... Le fait de partager le même appartement et les mêmes locaux que d'autres étudiants lui était pénible. Cela la dégoûtait presque, en fait, c'était la race humaine qui le dégoûtait. Selon lui, les gens étaient tous pareils et ne recherchaient tous que le bonheur facile et simple. Les moyens pour y parvenir étaient des plus idiots. Comme si de boire, de se droguer ou de sourire en essayant de se convaincre eux-même que c'était un sourire sincère, allait arranger les choses. Tout cela ne ferait pas disparaître leurs problèmes et ils devraient tous, un jour ou l'autre, affronter leurs problèmes. Peut-être même que, lorsqu'ils les affronteraient enfin, ils ne serait que plus grands. Malcolm en savait quelque chose sur ce sujet... Il avait donc décidé que c'était beaucoup plus simple de vivre une vie solitaire, ayant ainsi beaucoup moins de chances d'avoir des problèmes à oublier...

Malcolm ne savait pas très bien pourquoi, mais il avait décidé de se rapprocher de Drake. Il essayait de se convaincre que ce n'était qu'au cas ou des responsables de ses nombreuses bourses décident de faire une enquête sur lui, pour qu'ils voient qu'il a des amis et qu'il réussit bien à l'école, bref, qu'il est parfait... comme il le disait si souvent... Se rapprocher étant une image pour dire que, comparé aux autres de la résidence, Drake et lui étaient proches. En fait, Drake était le seul avec qui Malcolm acceptait de traîner parfois. Non pas qu'ils aient beaucoup en commun, bien au contraire... Seulement, disons que c'était plus facile de faire semblant avec Drake. Non pas que Malcolm n'apprécie pas réellement la présence de l'autre, mais disons qu'il exagérait parfois ses réactions ou son intérêt pour quelque chose dont lui parlait son colocataire, simplement pour paraître comme un véritable ami. Heureusement, Malcolm était maître dans l'art de la dissimulation, ses vrais sentiments, ses vraies pensées, même lorsqu'il s'en foutait allégrement ne paraissait pas aux yeux des autres. Du moins, il l'espèrait... En plus, il y avait moins de chances de se faire juger que s'il traînait avec le Manners et c'était moins douloureux que de traîner avec Leah... Cependant, il savait qu'il y avait autre chose, il ne pouvait pas dire quoi. Peut-être un début d'affection amicale sincère? il ne le savait pas, mais il savait qu'il mettait une distance raisonnable entre eux deux, pour ne pas s'Attacher d'une quelconque manière et ensuite en payer le prix. Il sentait presque que Drake pouvait comprendre cette relation. Il avait même aprfois l'impression que Drake était comme lui sur ce point. Malcolm aurait pu d'ailleurs jurer qu'une fois, après un grand éclat de rire mutuel, il avait vu Drake cesser de sourire (et de rire aussi) aussi rapidement que lui-même...

Cependant, le principal avantage de traîner avec Drake était qu'il s'entraînait régulièrement, permettant ainsi à Malcolm d'avoir un compagnon, un rival. Malcolm aimait se pousser plus loin, toujours plus loin. Reculer les limites, ses limites. Pousser son corps et son esprit à bout pour se prouver qu'au final, il était le plus fort. Il avait découvert que de pousser quelqu'un d'autre aussi loin que lui était encore plus motivant. En effet, s'entraîner à deux faisait en sorte que Malcolm ne devait pas simplement se prouver à lui-même qu'il était le plus fort, il devait également le prouver à Drake. Et pour ce qui était de prouver aux autres qu'il était le meilleur, Malcolm était raiment le meilleur là-dedans. Cela lui donnait une énergie, une motivation encore plus grande que lorsqu'il était tout seul. Malcolm aimait également sortir de l'université pour s'entraîner. C'était pour lui un moyen de prouver à plus de gens ce dont il était capable. Puisque, avouons-le, c'était généralement les mêmes gens qui revenaient souvent dans le pavillon de sports de l'université. Cependant, à l'hôtel union, il y avait beaucoup de gens et donc beaucoup plus de nouveaux visages. Ce qui était très bien pour l'ego déjà démesuré de Malcolm Gillian.

Malcolm commençait a ressentir une petite douleur lancinante dans les bras et les jambes, signe que son corps s'épuisait légèrement, il augmenta donc la cadenceet se concentra sur son mouvement, pour oublier la douleur. Il était persuadé que, s'il oubliait qu'il avait mal, il finirait par ne plus avoir mal. Cependant, toutes les fois qu'il avait essayé, cela n'avait pas marché...


-Alors, tu commences pas à être fatigué ou tu fais encore ton dur?

Malcolm n'avait pas remarqué que Drake était sortit de la piscine. Heureusement, il ne faisait que du brawl, faisait en sorte qu'il pouvait tout de même relativement bien entendre les bruits environnants, il avait donc entendu la voix de son ami. Pas comme s'il avait fait du papillon... Encore une fois, Gillian serait plus endurant que Harris et cela lui fit tout un velours. Il était vraiment très satisfait. Il arrêta donc subitement sa longueur, au milieu de la piscine, pour regarder Drake, sourire avec condescendance et répondre finalement.

-Je ne FAIS pas les dur, je SUIS un dur. Et non, je ne suis pas fatigué. Allez, force toi un peu, mauviette!

Sur ce, Malcolm Gillian recommença ses longueurs de piscine, n'ayant encore rien remarqué d'anormal comparé aux autres entraînements.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm] Mer 7 Juil - 2:37

Si Malcom avait décidé de vivre sa vie solitaire, seul dans un coin à étudier des matières complètement incompréhensibles à distance, Drake n'aurait été que.. que pire. Il avait beau être grand, beau, musclé et physiquement parfait, son mental n'était pas vraiment dans le même état. Si l'un était en bonne condition, l'autre se ruinait derrière des pensées négatives ainsi qu'une paranoïa à tout ce qui existait. Sans Malcolm, Drake n'aurait été que pire, un semeur de troubles autour de lui et en lui.
Étudiant en communication, il avait nécessairement besoin de rapports avec les autres, mais il se forçait à les échapper au maximum. Même en collocation, il hésitait à devoir s'approcher de ses gentils... copains. Il y avait Cédrik, celui dont personne ne voulait vraiment s'approcher parce qu'il était vraiment trop bizarre. Il disait qu'il n'était pas artiste, jusqu'à se fâcher pour cela, mais il avait toujours son petit bouquin dans lequel il notait comme un ado tout plein de trucs, ou alors peut-être dessinait-il? Puis il y avait cette Léa. Elle était bizarre, vraiment. Elle jouait les durs, tout le temps, et elle l'était elle aussi, mais sa faiblesse hurlait alors que personne n'osait la sortir de ce corps. Elle avait beau être la seule fille et sembler faible, personne ne s'approchait d'elle. En fait, elle faisait peur d'un certain côté. Elle n'était pas tout à fait le type à Drake, mais si elle s'approchait trop et qu'elle le tentait, il aurait cette tendance à se laisser aller, chose qu'il ne voulait absolument pas. Alors, oui, elle lui faisait peur. Elle savait manipuler et étant donné qu'il était conscient de son état d'esprit, le vieux jumeau se cachait.
Il y avait finalement Malcolm, mais il était dur de le qualifier, autant lui que leur relation. Ils se comprenaient, c'est tout.

Malcom était une bête, une vraie. Il se donnait toujours à cent pour cent et arrivait habituellement à battre Drake sur plusieurs points. Son orgueil n'était pas particulièrement blessé puisqu'il savait que lorsqu'il arrêtait, Malcolm aussi était vachement épuisé, normalement. Les seules fois où le jumeaux réussissait à battre son collocataire, c'était à la course et au jogging. Ses jambes étaient développées beaucoup plus que ses bras, rendant Drake fort dans un entraînement, Malcolm dans l'autre, mais les deux semblaient du même niveau. L'équipe de sport de l'université ne les avait pas encore remarqué, ce qui était une chance.


-Et toi arrêtes de t'épuiser, tu vas finir par t'endormir sur le divan comme toujours, sale monstre

Drake repensa à nouveau à la secousse, le rendant encore plus parano. Il était certain que ce n'était que dans sa tête, mais il préférait vérifier. Il leva les yeux et alors que le soleil l'éclaboussait, il remarqua quelque chose qui l'inquiéta, qui n'était pas là habituellement, à sa connaissance. Des dixaines de vitres qui servaient de plafond, trois étaient craquées de tout leur long et plusieurs autres l'étaient, moins dangereusement.

-Malcolm... Malcolm? MALCOLM?

Mais quel con il faisait à crier après un sourd. Malcolm avait recommencé à nager, trop. Drake se dirigea à l'une des extrémités de la piscine et lorsque Malcolm arriva, il lui donna une claque derrière la tête.

-Sors de là gros lard, j'crois qu'il y a un problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malcolm Gillian

* * * * * * * * * * * *
Antisocial et antipathique

Icon d'identité :
Messages : 684
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 28
Localisation : Dans sa chambre


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm] Lun 19 Juil - 16:54

Malcolm aimait nager. Il se sentait bien dans l’eau, c’était presqu’un miracle d’ailleurs, considérant qu’il ne sentait bien nulle part normalement. Quand il nageait, il avait la majorité du temps la tête sous l’eau et ne se concentrait donc que sur le moment présent. C’était d’ailleurs le seul temps ou il pouvait en profiter. Les gens normaux reprenaient leur souffle aux deux ou trois poussées des mains, mais pas le Gillian. Cela pouvait en prendre le double avant qu’il ne ressente le besoin de respirer. L’eau lui était bénéfique aussi parce qu’elle avait cette particularité d’avoir plusieurs bienfaits. Sa densité faisait en sorte que les trucs solides étaient moins lourds, mais surtout, quand on avait la tête sous l’eau, on entendait plus que cela. L’eau avait un bruit particulier dans l’oreille humaine. Elle amplifiait les petits bruits et amoindrissait les autres. Elle rendait certains craquements inquiétants à cause de l’écho, mais les vagues étaient cent fois plus reposantes. Malcolm avait remarquer que, de part ce côté magique, l’eau lui permettait d’aller encore plus loin, de pousser encore plus ses limites.

En plus, il avait l’impression que c’était un des seuls entraînements qui faisait en sorte qu’il pouvait entraîner la majorité des parties de son corps, en même temps. Depuis qu’il avait vu un certains film hollywoodien, inspiré de romans, portant sur la mythologie grecque, il pensait parfois avec humour qu’il était peut-être un fils de Poséidon, dieu des mers, lui aussi…


-Malcolm... Malcolm? MALCOLM?

Malcolm trouvait cette situation plutôt rigolote. Il avait que très peu entendu Drake l’appeler, croyant halluciner et croyant surtout que son ami (?) jouait encore les mauviettes. Il ne s’arrêta donc pas et se dit que soit Drake finirait par revenir, soit il attendrait, tout simplement. Si Drake était trop faible pour continuer l’entraînement, Malcolm, lui, voulait continuer. À quoi cela servait-il de venir passer une bonne partie de la journée ici, si, au final, on n’en revenait même pas crevé ? Il était important pour Malcolm de toujours repousser ses limites et cela ne changerait pas aujourd’hui, à cause de Drake. Il finit par arriver au bord. Dans ses plans, il allait simplement faire une culbute sous l’eau et repartir en sens inverse, cependant, ses plans fuirent obligés de changer lorsque son colocataire interrompit son élan. Une claque derrière la tête était suffisante pour que Malcolm ne continue pas sa culbute et veuille au contraire sortir au plus vite de la piscine pour aller botter les fesses de l’impertinent qui venait de lui faire ce sale coup. C’était pour lui une insulte de la pire espèce, quelque claque que ce soit, si c’était en haut du cou.

Il avait donc commencé à sortir de la piscine, directement par le bord, lorsqu’il leva la tête et vit que ce n’était que Drake. Il lui donna un coup de poing dans les côtes et se laissa retomber dans la piscine, arrosant allégrement Drake au passage. *Tout ça aurait été plus drôle s’il n’avait pas déjà été mouillé, mais bon !*


-Sors de là gros lard, j'crois qu'il y a un problème.
-Ah ouais ? Le seul problème que je vois, moi c’est ta lacheté !


Malcolm n’arrêterait pas de nager pour les niaiseries de Drake. Il n’arrêterait que lorsque son corps le lui demanderait, ou s’il était en danger grave. Il nageait désormais lentement et sur le dos, avec la tête relevée légèrement, pour entendre ce que lui dirait son ami. Il ne regardait donc pas le plafond vitré et ne sentirait probablement encore pas s’il y avait une autre secousse. L’eau et tous ses bienfaits amortiraient le choc, laissant Malcolm Gillian et sa perfection dans une innocence dangereuse...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm] Mar 14 Sep - 12:36

Malcolm était tellement gentil...
Le coup qu'on lui administra aux côtes le fit broncher et l'ignorance avec laquelle il retourna sous l'eau fâcha Drake, mais il ne pouvait pas y faire grand choses.
Il était une brute mais au moins, il avait un peu raté son coup, Drake ne se morfondait pas de douleur sur le sol.

La paranoïa était constante chez Drake Harris, tout dépendant de la situation. Parfois, il faisait une fixation beaucoup trop intense sur quelqu'un qui n'avait fait que le regarder une demie-seconde, croyant que cette personne se préparait à l'assassiner. Il y avait aussi les fois où simplement le vent, faisant virevolter une feuilles jusqu'au cou du fou suffisait à lui faire croire qu'un esprit tournait autour de lui. Parfois, aussi, il y avait ces moments où n'importe quelle petite connerie semblait la pire chose au monde. Tout comme la sauterelle de l'autre jour avec qui il a eu une discussion très sérieuse à propos de l'insecte qui l'avait examiné du regard!

Non, Drake Harris ne prenait aucune drogue, pas depuis plus d'un mois en tout cas.

La vue des fissures dans le verre l'avait drôlement inquiété. Peut-être même que, stupidement, il les hallucinait. C'était un peu son genre de faire ça, de prendre un reflet de lumière pour une craquelure menaçant tout le bâtiment de s'écrouler. Comme si la petite secousse qu'il avait sentit tantôt pouvait réduire cette pièce en ruine. Franchement!

Le plancher semblait vibrer légèrement sous lui encore. Il savait que ce n'était que dans sa tête et il se tuait à se le dire, mais c'était d'apparence si réelle. En fait, il y croyait tellement fort que lorsqu'il entendit le bris du verre, il sursauta jusqu'à en perdre l'équilibre et se retrouver couché sur le carrelage. La vitre échappée du plafond tomba à l'autre bout de la pièce, mais il y avait de la vitre! Peut-être n'était-il pas si fou finalement!

Il se releva, bien décidé. Cette fois, il ne pouvait le laisser passer. Lorsque Malcolm arriva pas trop loin, il ne fit pas que le tapotter sur les épaules, il le fit un peu plus violemment car il savait que la brute l'ignorerait s'il se contentait de l'effleurer. Il se recula aussitôt, voulant éviter de se prendre un coup en plein visage. Son ton se fit anormalement dur, pour une fois qu'il n'était pas fou et qu'il en avait la confirmation, il voulait que la chose l'écoute.


-Malcolm, là tu vas m'écouter, c'est vraiment sér....

Il arrêta sa phrase en pleine construction lorsque la construction autour de lui fit un bruit étrange, tellement puissant. Le métal se tordait, ou bougeait du moins et il était même possible d'entendre les boulons exploser tellement l'accoustique était puissante ici. Drake ne se rendit compte seulement qu'à ce moment-là que la terre bougeait plus brusquement sous lui. Une autre vitre explosa, entre les deux ''amis'' et sépara Drake davantage de Malcolm.

-ALLEZ, SORS DE LÀ!

Même l'acteur, habitué de devoir projeté sa voix put difficilement surpasser le son que faisait le métal. Ça en donnait mal à tête, il aurait aimé se coucher et se tordre par terre, c'était peu efficace comme technique de secourisme. Les deux autres vitres qui frappèrent le sol le firent sursauter chacune leur tour, la pièce tombait réellement en ruine...
Et soudainement, tout devint plus sombre. Seul la lumière du soleil qui tentait une percée à travers les nuages servait de lumière pour les deux jeunes hommes. Le problème que vit automatiquement Drake...
La porte pour sortir nécessitait du courant électrique pour s'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malcolm Gillian

* * * * * * * * * * * *
Antisocial et antipathique

Icon d'identité :
Messages : 684
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 28
Localisation : Dans sa chambre


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm] Sam 30 Oct - 18:04

Malcolm aimait bien comment avait été construit cette piscine. Il devrait un jour féliciter l’architecte de l’établissement, question de remonter son égo, mais surtout question de paraître comme étant un client gentil, aimable et courtois, qui appréciait vraiment son passage dans l’hôtel. Ce qui n’était pas tout à fait faux, tout compte-fait. Les murs en vitres et la structure de métal permettait une certaine légèreté dans la pièce, en ouvrant vers l’extérieur l’espace à L’intérieur et en donnant l’impression d’être dehors, sans ses inconvénients, mais elles permettaient surtout aux nageurs sur le dos, comme Malcolm en ce moment, de voir le ciel. Et en voyant le ciel, le dit nageur pouvait s’imaginer nager dans le ciel plutôt que dans l’eau, de flotter sur des nuages, de voler, ou n’importe quoi d’autre aussi… Ce qui était nettement plus beau que le plafond industriel des autres piscines intérieures!

Malcolm, tout en continuant sa petite promenade sur le dos, regardait donc vers le ciel et s’imaginait entrain de se baigner dans les Caraïbes, quand il remarqua que quelque chose clochait dans son ciel des Caraïbes… Il venait de voir une immense fissure dans une des vitres du plafond de la salle de la piscine et ne comprenait pas trop ce que cela signifiait. Il se dit que peut-être Drake n’était pas qu’un lâche ou une mauviette et qu’il se passait réellement quelque chose. Il s’arrêta donc et observa la fissure en faisant de la nage sur place, puis il tenta de repérer Drake, qui était lui aussi dans la contemplation d’une fissure. Malcolm pensa que c’était la même et que ça ne devait pas être nouveau et se remit à nager normalement. Cependant, encore une fois, lorsqu’il arriva au bord, Drake l’arrêta. Malcolm grogna, car il le trouvait ridicule de s’en faire autant pour une simple fissure qui devait être là depuis longtemps… Cela le mettait en rogne de voir que son ami se tracassait pour ce genre de futilité, alors qu’ils pourraient très bien continuer leur entraînement comme si de rien était. Il ne s’était même pas arrêté, il était reparti, encore une fois sur le dos et un peu plus lentement cette fois, mais quand même…


-Malcolm, là tu vas m'écouter, c'est vraiment sér...
-Oh! Arrête tes enf…


Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit, la vitre fissurée venait de tomber, car la structure de métal s’était tordue. Alors qu’elle tombait, Drake lui cria quelque chose que Malcolm trouva ridiculement drôle.

-ALLEZ, SORS DE LÀ!

Même s’il avait voulu, Malcolm n’aurait pas le temps de sortir de la piscine. Il se trouvait en plein milieu de l’eau, ce qui rendait la chose beaucoup plus complexe. Le Gillian voyait la vitre s’approcher de l’eau à une vitesse de plus en plus rapide et ne savait pas trop ce que ça donnait lorsqu’un si grand morceau de vitre frappait l’eau depuis cette hauteur… Il n’eut donc pas d’autres choix que de tenter de le faire, en sachant pertinemment que ce serait impossible. Il se dit que de plonger serait probablement une bonne idée, question d’éviter les bords surement coupants de la fenêtre. Malcolm ne le vit pas, mais la vitre se fracassa en quelques gros morceaux. Il ne vit pas non plus qu’un de ceux-là descendait lentement, mais sûrement!, vers lui et ne put donc pas l’éviter.

Le morceau de vitre descendit sur lui, exerçant une pression de plus en plus forte et l’emmenant fatalement vers le fond de la piscine. Dans sa chance habituelle, il avait fallu que ce soit le plus gros morceau qui lui tombe dessus, aucune chance que le morceau d’à peine un mètre, plus sur la gauche, ait été celui qui l’écrasait… Malcolm se dit que de chialer sur son sort ne règlerait pas la situation dans laquelle il se trouvait. Il commençait à manquer de forces et de souffle, mais ne pouvait pas se laisser aller et abandonner. Il était maintenant dans le fond de la piscine, ce qui rendait ses mouvements plus difficiles. Il n’avait pas d’autres choix que de se râper le dos sur le fond raboteux du ciment de la piscine. Il se débattait depuis plusieurs minutes déjà et se sentait de plus en plus sur le bord de l’évanouissement, mais il continuait à tenir bon. *Ce n’est pas vrai que Malcolm Gillian mourra de cette façon!* Il finit, de peine et de misère à arriver au bord de la vitre qui l’écrasait de plus en plus. Il souleva un bord, de peine et de misère et réussit à glisser sa tête et une bonne partie de son torse en liberté. Seulement, il fit un faux mouvement et échappa la vitre, lui coupant ainsi le souffle et lui coupant surtout le ventre. Malcolm souleva à nouveau la fenêtre, grogna de douleur, releva les genoux et se donne une dernière poussée pour se sortir de cette fichue fenêtre.

Il se trouva finalement de l’énergie d’on ne sait où pour réussir à remonter à la surface et nager jusqu’au bord. Malcolm essaya de repérer les échelles, qui étaient toutes embourbées par des bouts de métal et de vitres et tenta finalement de se remonter directement sur le bord, comme il le faisait habituellement, mais ses bras le lâchèrent. Il se cramponnait de sa main gauche sur le bord de la piscine et avec sa main droite tentait du mieux qu’il pouvait de contenir l’hémorragie, sur son ventre. Il commençait à voir des petits points blancs, mais ne voyait pas Drake, notamment à cause de la semi-pénombre de la pièce et commençait à paniquer. Peut-être était-il mort? Peut-être mourrait-il à son tour?


-DRAKE??!??

Il avait voulu crier, mais avait plutôt parlé avec une voix normale et peu assurée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: Les fenêtres... prise 2 [Malcolm]

Revenir en haut Aller en bas

Les fenêtres... prise 2 [Malcolm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs non terminés-