AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)] Jeu 1 Juil - 13:48

[HJ :Je suis désolée pour la longueur, et pour le retard, mais tu m’aimes toujours, non?]

[HJ: Pour faciliter les choses, j'ai fait un croquis de ce que j'imaginais pour la disposition du hall. Je m'y suis basée pour mon topic, mais si sa ne te cnvient pas, je le modifierai ;)]
Spoiler:
 

Un brouillard perpétuel faussait son jugement et ses humeurs depuis plusieurs mois maintenant. Elle avait tenté d’oublié sa douleur ou, du moins, arrêter d’y penser continuellement, mais ne sachant pas combler les vides qu’il avait creuser dans sa vie, chaque fois qu’elle se retrouvait seule, il revenait la hanter. Sara et Maverick avaient été amis, de très bons amis, et s’il n’eût été des sentiments non partagés que la jeune femme avait entretenus à son égard, ils le seraient toujours. Depuis leur dernier souper au restaurant en février, une sorte d’entente non écrite les poussait à s’éviter. Oui, Sara avait pleuré plusieurs fois. Oui, elle regrettait chaque jour de ne pas avoir su être plus discrète, mais malheureusement, son pouvoir ne lui permettait pas de retourner dans le passé, ou d’effacer des événements. Heureusement pour elle, elle ne le croisait pas très souvent dans l’hôtel et elle préférait grandement cela; le voir tous les jours aurait rendu les choses encore plus difficiles. Elle aurait mille fois préféré subir les récits de ses aventures et de ses amours plutôt que de le perdre à jamais comme c’était en train de se produire.

Couchée sur son lit, les yeux grands ouverts à regarder le plafond, elle y avait pensé une bonne partie de la journée. Elle s’était remémoré tout ce qu’elle appréciait chez lui et les souvenirs firent naître, pour une énième fois, quelques larmes qui trempèrent son oreiller. Dès que quelqu’un entrait dans le dortoir, elle s’empressait de fermer les yeux, feintant de dormir, mais en réalité, elle en aurait été incapable. Elle y pensait aujourd’hui sans grande raison particulière, peut-être simplement parce que, il y a quelques mois, c’est en sa compagnie qu’elle aurait comblé les heures qui la séparait de son travail.

En plus de pleurer son cœur brisé, un souvenir revenait constamment la hanter. Une longue chute s’imprimait souvent dans son esprit et la ramenait plusieurs mois en arrière. Après l’enterrement d’Amber, elle avait tenté de ne plus y penser, mais elle n’avait personne à qui en parler, ou du moins, à qui elle aurait voulu en parler. James était le seul qui, selon elle, aurait pu la comprendre, mais après tout ce temps, elle doutait qu’il ait envie d’en discuter avec elle. Elle revoyait souvent le corps de la jeune femme quitter le toit, et même si elle n’avait pas vu la chute en tant que telle, elle se souvenait de chaque détail, de son positionnement exact au sol jusqu’à l’étendue des taches de sang.

Perdues dans des pensées pas tout à fait roses, elle ne vit donc qu’à peine passer les heures, un moment couché sur le dos, l’autre en train de lire, et ensuite, recroquevillée, pleurant toutes les larmes de son corps. Tellement, qu’elle finit par ne plus faire attention à l’heure, et lorsqu’elle en tint compte, elle aurait dû être à la réception de l’hôtel depuis trois bonnes minutes. Elle attacha rapidement ses cheveux en un chignon lâche, enfila un jeans et un t-shirt blanc et se précipita à son poste.

Elle s’excusa poliment devant le regard plein de reproches que lui avait lancé Christo et s’installa au comptoir. Quelques clients se présentèrent, à qui elle assigna leur chambre et un autre lui demanda des idées d’attraits à visiter en ville. Elle serait restée concentrée à son ouvrage si les clients avaient continué à l’aborder et si Maverick n’avait pas fait irruption dans le hall. Son estomac se noua et un frisson la parcourut. Elle aurait voulu lui hurler de quitter l’endroit, qu’elle ne voulait plus le voir, elle aurait voulu lui dire qu’elle s’excusait, qu’il lui manquait… Inconsciemment, elle avait quitté le comptoir pour s’approcher lentement de lui. Pendant ce temps, une vibration avait parcouru la pièce sans que les gens qui s’y trouvaient s’en aperçoivent vraiment, par contre, celle qui suivit fût bien plus prononcée. Distraite par ses pensées, elle ne put retrouver son équilibre alors que le sol tremblait, suffisamment pour déclencher un concert de cliquetis dans l’entrée. Affalée sur le sol, elle s’inquiéta tout d’abord pour les clients, mais sont regard eût tôt fait de se diriger vers Maverick, comme une épave en quête de secours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Marek d'Alembert

* * * * * * * * * * * *
Le mec aux mille visages

Messages : 4733
Date d'inscription : 15/04/2010
Localisation : Au port, à regarder la mort entre les vagues.


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)] Dim 4 Juil - 20:36

[Pas grave pour la longueur, on avait dit qu'on ferait court.]
[Je m'excuse à...euh... des personnes qui se reconnaîtront et à qui je devais répondre avant ce RP, mais j'avais besoin de sortir ça, même si c'est pathétique.]
[Je m'excuse à toi aussi, Sara, pour ces mots moins utiles, moins intéressants, pour notre RP, mais je sais que tu peux comprendre.]

Now it's juste too late
And we can't go back

Marek ne regrettait pas sa décision d'avoir quitté sa famille pour aller s'installer loin, à l'hôtel, pour mener sa propre vie. Bien sûr, celle-ci avait été motivée, en grande partie, par le fait qu'il voulait s'éloigner de l'existence qui lui rappelait cette fille qui était morte à cause de lui, mais ce n'était pas tout. Il n'en pouvait plus d'eux, simplement. Eux, ses parents, sa famille, ceux qui disaient l'aimer plus que le reste du monde. Il avait été difficile pour le jeune homme de s'offrir la liberté au prix d'un tel éloignement, mais elle en valait tellement la peine. Ils lui manquaient... mais à leur souvenir se mélangeaient les ombres de barreaux invisibles qui lui entouraient le coeur quand il vivait près d'eux.

La majorité des parents surprotégeait ses enfants au prix, parfois, d'une partie de leur amour, mais ceux de Marek jouaient d'une manière bien plus intéressante. Ils l'aimaient, le lui rappelaient, lui rendaient service, lui offraient la lune plusieurs fois plutôt qu'une... Ils se montraient prêts à tout, mais ils restaient toujours aussi irrémédiablement déçus de l'avoir pour fils. Rien n'était jamais assez bien. En vivant à l'hôtel, Marek était loin de leurs regards dépités à chaque chose qu'il faisait ou qu'il ne faisait pas. Il ne sentait pas peser sur lui des espoirs qu'il ne se sentirait jamais capable de combler. Du moins, il les sentait moins... Il perdait un peu l'impression d'être l'exact contraire de l'enfant que ses parents auraient choisi.

Nothing's gonna be right again

La photo. Ils étaient contre. Enfin, pas exactement contre, mais plutôt d'avis qu'elle ne servait à rien. Elle n'était qu'images statiques dans un monde constamment en mouvement. Un beau passe-temps... Une manière comme une autre de perdre des heures. Et si Marek voulait en faire sa vie, ce n'était certainement pas sérieux. Point. La photo était son rêve, la seule chose qui ne l'avait jamais abandonné depuis qu'il l'avait découverte mais, pour ses parents, elle n'était rien. Bien sûr, sa mère s'était exastasiée sur certaines oeuvres que son fils lui avait montrées, presque tremblant à l'idée de partager sa passion avec elle, mais elle n'avait rien compris puisque, plus tard, elle lui avait fait savoir que lorsque son fils prenait des photos, elle pensait qu'il perdait son temps, au même titre qu'une personne écrasée devant sa télévision, par exemple. Au moins, son père, lui, n'avait jamais semblé particulièrement emballé...

Marek avait donc réduit ses contacts avec ses parents en voyant que la distance ne les aidait pas à réfléchir. Après tout, ils devaient avoir tellement mieux à faire que vivre perpétuellement leur déception à son égard. Et dire qu'il était enfant unique! Ils ne pouvaient même pas se rabattre sur un autre enfant à préférer... ils n'avaient que cet artiste qui osait trop souvent leur tenir tête. Cesserait-il un jour d'être ingrat et comprendrait-il comment vivre pour les rendre fier? Sûrement pas: il n'avait pas trouvé, après toutes ces années d'existence. Alors, il se concentrait sur sa vie à l'hôtel, comme si elle était la seule facette de sa réalité, mais il n'arrivait toujours pas à être complètement bien. En fait, tout était de sa faute... Il avait commencé à trahir son amoureux avant même d'être en couple avec lui et, pour combler le tout, il pensait de plus en plus à cette amie qu'il avait perdue, une amie amoureuse de lui, une amie qu'il avait commencé à trahir elle aussi, avant de commencer à vraiment l'aimer...

Un fois de plus, Marek avait son masque de Maverick pour déambuler tranquille dans l'hôtel. Néanmoins, il était pressé. Il avait rendez-vous avec Christo très bientôt et il devait se trouver un coin tranquille pour changer de visage et de vêtements. D'ailleurs, il cessa complètement de bouger lorsque ledit Christo passa à moins d'un mètre de lui pour courir dans l'ascenseur. Il resta ainsi figé jusqu'à ce que son regard s'accroche sur... Sara qui s'approchait de lui. Il eut envie de fuir et de courir vers elle à la fois. C'est à ce moment que l'hôtel trembla et la jeune femme tomba, sous les yeux d'un Marek toujours paralysé par la brève rencontre de ses deux vies. Puis, lorsque le calme fut revenu, il s'avança rapidement vers Sara, l'air extrêmement inquiet.


-Sara, tu t'es fait mal?

Et, à ce moment, il n'avait toujours pas pensé à Christo dans cet ascenseur...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)] Sam 24 Juil - 3:52

[HJ: puisqu'on avait prévu que mes réponses seraient moins longues, et que j'ai bien du retard, j'essaie de l'écrire, même s'il est tard et que je suis très fatiguée, j'espère que ça ne sera pas trop pire.]
[Seigneur... la longueur... je suis désolée!!! Il est 4 heure du matin... pardonne moi?? ]


Le sol était froid et sa cheville lui faisait mal. Elle avait entendu un vacarme énorme, puis le sol s’était dangereusement rapproché d’elle sans qu’elle ne puisse se retenir. Elle devait se relever, aller se mettre à l’abri. Autour, la panique était générale et personne ne semblait se soucier d’elle. Elle tenta de bouger sa jambe pour se relever, mais la douleur aiguë la glaça sur place. Face à l’évidence qu’elle ne pourrait se relever, elle s’étendit complètement sur le sol; si une autre secousse survenait, elle pourrait tenter de se protéger de ses bras, et elle ne retomberait pas. Soudain, une pensée la submergea. Maverick. Elle l’avait aperçu juste avant la secousse, et ne l’avait plus revu, mais elle eut tôt fait d’entendre sa voix non loin d’elle. Elle le perçut comme un cri d’espoir sans toute l’anarchie qui régnait maintenant dans le hall. Normalement, le rôle de l’autorité responsable lui serait revenu, mais dans l’était où elle se trouvait. Mais alors, qu’elle imaginait déjà une fin heureuse avec Marevick à ses côtés, à qui, d’ailleurs elle n’avait pas parlé depuis une éternité, le sol trembla une autre fois. Si la secousse précédente avait été effrayante, elle ressemblait à une simple vibration en comparaison à celle qui survenait. Un immense bruit résonna dans le hall et Sara n’eût qu’à peine le temps de protéger sa tête avant que le ciel ne lui tombe sur la tête.

Vous croyez à un jeu de mots? Non pas du tout. Lors de sa précédente course, la jeune femme s’était arrêtée précisément sous l’immense lustre qui accueille normalement chacun des visiteurs, et celui-ci, probablement vieilli et mal-entretenu venait de céder, se dirigeant directement sur la jeune femme. Le choc lui coupa instantanément le souffle, ayant reçu une partie du luminaire dans le dos. Lorsqu’il percuta le sol, une partie se détacha et vint frapper la tête de la jeune femme qui perdit connaissance sur le coup. Son inconscience fut très brève même si pour elle, elle sembla durer de longues minutes. Toujours couchée, les yeux mi-clos, elle entendait la panique ambiante, sans comprendre vraiment et sans être capable d’esquisser le moindre geste. Elle reprenait conscience de ce qui l’entourait sans se sentir en danger. Son esprit était paisible, comme dans un rêve. Pour toute personne qui l’observerait, Sara semblerait complètement inconsciente, restant toujours immobile. Sa respiration était faible, mais existante.

Pour la jeune femme, mis à part les bruits qui ne l’alarmaient pas, elle n’avait plus souvenir de rien. Ni de ce qui l’avait mis dans cet état, ni que Maverick venait à sa rencontre au moment de l’incident. La douleur était probablement toujours engourdie par l’adrénaline, et tout ce qu’elle entendait semblait provenir de très loin, comme un écho qui peinerait à se rendre de l’autre côté de la falaise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Marek d'Alembert

* * * * * * * * * * * *
Le mec aux mille visages

Messages : 4733
Date d'inscription : 15/04/2010
Localisation : Au port, à regarder la mort entre les vagues.


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)] Mer 11 Aoû - 14:13

[On avait dit que ça serait moins long, alors c'est pas grave. Je fais de même. ;) ]

Voir Christo passer près de lui sans se douter de qui il était troubla un peu Marek. Bien sûr, il savait sa transformation parfaite, comme toujours, mais il trouvait saisissant, à chaque fois, de remarquer à quel point il pouvait abuser les gens simplement en modifiant son visage. Il restait la même personne, en-dessous, pourtant. Avec les inconnus, c'était presque amusant, mais se jouer des gens qui lui étaient proches rendait toujours Mared un peu mal à l'aise. D'ailleurs, au début, toute cette histoire de deuxième identité lui avait paru être une excellente idée pour obtenir un peu de paix et de liberté. Seulement, il n'avait pas pensé que tout se compliquerait aussi radicalement.

Avoir une discussion, avec cette inconnue, alors qu'il disait se nommer Maverick avait eu quelque chose de libérateur. Le jeune homme avait pu parler sans se censurer, sauf sur les noms. Il avait laissé sortir ce qu'il ne confiait jamais à personne en croyant qu'il n'y aurait pas de conséquences... mais il avait revu Sara, plusieurs fois, jusqu'à devenir son ami, jusqu'à l'aimer peut-être un peu trop. Et, une fois qu'il avait compris qu'elle comptait beaucoup pour lui, il s'était aperçu qu'il était déjà trop tard pour revenir en arrière, pour lui avouer qui il était vraiment. Marek s'était perdu dans sa propre chimère, oubliant la réalité dans le même coffre où il avait laissé son vrai visage. Et il n'avait pas eu envie de retrouver la clef. Essayer d'aimer Christo avait été la seule chose qu'il sentait qu'il devait faire mais, en même temps, il ne pouvait pas s'empêcher de revoir Sara encore et encore, sans jamais être en mesure de lui avouer le mensonge avec lequel elle s'entendait si bien. Finalement, la jeune femme était tombée amoureuse de lui. Il l'avait bien remarqué, au restaurant, et il avait pris peur. Marek ne voulait pas réfléchir à ce sujet si délicat. Il devait être avec Christopher. Il s'était promis qu'il réussirait enfin à arrêter de chercher le bonheur partout quand il savait qu'il n'avait qu'à s'acharner un peu pour le garder. Ou le créer. Il n'avait donc pas revu Sara.

Jusqu'à ce moment où l'hôtel avait tremblé de manière plutôt inquiétante. Et tout sa logique s'était enfuie très loin alors qu'il avait pensé à Sara avant son propre amoureux. S'il avait eu une petite pensée pour Christopher, elle s'était évanouie au moment où la jeune femme était tombée. Marek n'avait même pas hésité en s'élançant vers elle. Heureusement, il était trop paniqué pour réfléchir à tout ce que cela impliquait en sentiments. Alors qu'il allait vers elle, redoutant une autre secousse, l'hôtel se remit à trembler, comme s'il se craignait lui-même, et Marek sentit un froid indescriptible lui couper tout air lorsqu'il vit le lustre se décrocher et tomber avec un effet de ralenti foudroyant sur Sara. Ne sentant plus ses jambes, il courut tout de même vers elle, s'agenouilla et se pencha vers elle pour s'assurer qu'elle respirait.


-Sara...je t'en prie...

Le visage de Maverick avait atrocement blanchi sous l'effet de la panique. Le jeune homme respirait à peine. Ses yeux scrutaient Sara avec un désespoir proche de la folie, et ce regard était l'un des plus vrais que Marek ait jamais eus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)]

Revenir en haut Aller en bas

Et si plus d’une chose était brisée ce soir? [Pv: Marek ou Maverick là.... ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs non terminés-