AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dure journée! [PV, Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Lindsay Smith

* * * * * * * * * * * *
Hyperactive et gaffeuse

Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Au resto ou à l'infirmerie

MessageSujet: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:21

Woh… elle est sympathique elle…

Je ne pouvais m’empêcher de faire une moue désolée en regardant la personne qui s’était repenchée sur la cuvette. Je m’en voulais vraiment beaucoup d’avoir frappé la femme de ménage à grand coup de porte de toilettes. J’étais vraiment sincère lors de mes excuses à la jeune femme. J’aurais vraiment aimé pouvoir faire quelque chose pour me faire pardonner. C’était AVANT qu’elle ne parle.

Non, mais… c’est quoi son problème?

Oui bon d’accord, je l’avais heurté avec une porte de toilette et j’avais même été jusqu’à pratiquement uriné sur cette même personne, mais c’était un accident! Elle n’avait pas à m’en vouloir pour autant.

-Ce n’était pas volontaire, je ne vou…

J’ai interrompu ma phrase en plein milieu, c’est vraiment impoli, je sais! C’est ma mère qui ne serait pas contente de sa petite fille en ce moment. Si j’ai agi de la sorte, c’est parce que j’avais mes raisons! Oui, puisque je venais de me rappeler qu’il fallait vraiment, mais VRAIMENT, que j’aille soulager ma vessie.

-Attends-moi, deux minutes, non deux SECONDES, je reviens…

Je me suis précipitée dans la cabine juste à côté de celle que nettoyait la jeune femme. J’ai donc fait ce que j’avais à faire, mais étant donné que je ne peux pas simplement faire une chose à la fois, je me suis demandé pourquoi la jeune femme était si méchante avec moi, je ne lui avais rien fait! J’ai donc pris la décision de tenter, du mieux que je le pouvais, de me lier avec cette jeune femme.

Voilà, elle ne s’en tirera pas si facilement…

Une fois vous savez quoi terminé, je me suis lavé les mains parce que je suis propre MOI. Suite à quoi, j’ai pu tenter de recommencer la conversation…

Oh merde, je ne me souviens pas ce que je voulais dire… Enchaine la grande, t’as l’air cave!!!!

-Je m’appelle Lindsay Smith. Je suis serveuse au restaurant de l’hôtel. Et toi?

C’était quand même un bon début. Généralement, les gens commencent leurs conversations de cette façon. Avec cette femme, nous verrons bien…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:21

À peine Elizabeth avait-elle tourné le dos qu'elle entendait la petite idiote, qui l'avait dérangée dans on travail, bégayer des excuses.
-Ce n'était pas volontaire, je ne vou...
La femme de ménage soupira intérieurement. Qu'est-ce que ça pouvais bien lui faire à cette gamine qu'une femme de chambre lui à veuille pour ses bêtises ?! Qu'elle aille se vider la vessie dans une autre cabine pis qu'elle lui foute la paix. Elizabeth trouvait pourtant que c'était clair.
-Attends-moi, deux minutes, non deux SECONDES, je reviens...
Elizabeth fut si surprise de cette soudaine déclaration qu'elle en échappa presque sa tige (à laver les toilettes). Elle se tourna aussitôt vers la jeune servante, mais cette dernière avait déjà filé dans la cabine voisine. Qu'est-ce que cette gamine voulait bien relancer comme propos ?! Il était évident que la conversation était terminée. N'importe qui de brillant l'aurait compris...quoique Elizabeth fut obligée d'admettre que cette fille n'avait pas l'air d'une lumière. Redoutant le pire, poursuivre la conversation avec cette petite étourdie, Elizabeth se dépêcha à ramasser ses produits nettoyant et espérant pouvoir se sauver avant que l'autre ne revienne.
-Je m'appelle Lindsay Smith. Je suis serveuse à l'hôtel. Et toi ?
Elizabeth fit de nouveau le saut et échappa ses produits. Oui elle fut surprise parce que la jeune fille lui était apparut vivement, mais ce fut surtout la nature de sa phrase. Polie, accueillante et qui insistait à un dialogue. Horreur ! La déstabilisation et la surprise devaient se lire clairement sur le visage d'Elizabeth, ce qui était normal. Avant cette fille, la femme de chambre s'était toujours arrangée pour croisé le moins de monde possible, sauf évident ceux auxquels elle ne pouvait se le permettre (genre ses patrons !). Mais c'est surtout que cette petite, Lindsay, lui a posé une question personnelle avec une étonnante gentillesse (Elizabeth venait quand même de l'envoyer promener!). C'est comme si Lindsay s'intéressait à elle. D'abord très mal à l'aise, Elizabeth ne sut pas trop quoi répondre.
-euh......euh.....
Mais ses esprits lui revinrent vite et elle retrouva son air froid. Lindsay ne s'intéressait pas à elle. Elle devait lui demander ça juste pour pas perdre la face après avoir agit imbécilement. Le monde qui faisait semblant de s'intéresser aux autres juste pour bien paraître, Elizabeth les avait dans... elle ne les aimait pas !
-Excuse-moi mais est-ce que par hasard tu aurais compris un sous-entendu venant de moi qui voulait dire «Je veux être ton amie ! »? lança-t-elle avec une colère contenue, «est-ce que tu réagis toujours comme ça quand quelqu'un t'envoie promener ? Non mais vraiment est-ce que j'ai l'air de vouloir parlé avec toi !!? Tu n'es qu'une...
Elizabeth s'arrêta brusquement, elle venait de remarquer les grands yeux de la jeune fille qui la fixait, traumatisée probablement. Curieusement, la femme de chambre sentit des tiraillements dans son ventre...comment ça s'appelait déjà ? Elle sut qu'elle était allée trop loin. Peut-être que Lindsay voulait vraiment juste savoir son nom ? Elizabeth détourna la tête en soupirant : c'était une des raisons pour lesquels elle se tenait loin des gens, les relations sociales c'est trop compliqué. Elle soupira une seconde fois, mais cette fois-ci fut de découragement face à elle-même. La femme voulut s'excuser auprès de la jeune fille, mais comme elle ne l'avait jamais fait pour personne elle ne savait pas quoi dire. De toute manière, Lindsay dut être offensée par ses sales manières qu'elle risquait de quitter les toilettes dans la seconde qui suivait. Elizabeth ne dit plus rien et se mit à ramasser les produits qu'elle avait échappé plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lindsay Smith

* * * * * * * * * * * *
Hyperactive et gaffeuse

Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Au resto ou à l'infirmerie

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:23

Pourquoi cet air si surpris?

Je redoutais le pire en voyant l’air de la femme de chambre en face de moi. Je ne comprenais pas ce qui ne marchait pas, ni ne voyait ce que j’aurais pu faire de mal pour la blesser ou la déranger. *Est-ce que j’ai quelque chose de pris entre les dents? Du papier de toilettes qui sort de mes pantalons? Sous mes souliers?* Tout en pensant à tout ce qui aurait pu rendre la femme de chambre si surprise, je le vérifiais. J’avais l’air d’une girouette en plein ouragan, mais je ne pouvais pas m’en empêcher.

-Euh......euh.....
-Ça va pas…?

Aussitôt dit, aussitôt disparut, cet air de perdue, ce manque d’assurance. Comme si rien de tout cela n’avait été dit, comme si Elizabeth n’avait pas été hésitante. Je me demandais presque si je n’avais pas imaginé justement ce bout de la scène que je vivais en ce moment. Je ne comprenais pas ce changement d’attitude tellement soudain, en deux minutes elle était passé de la froideur à la surprise puis à la suspicion… à moins que ce ne soit pire… Je n’ai pas vraiment eu le temps de me questionner d’avantage, mais j’ai tout de même eu la réponse à ma question… Malheureusement…

-Excuse-moi mais est-ce que par hasard tu aurais compris un sous-entendu venant de moi qui voulait dire «Je veux être ton amie ! »? Est-ce que tu réagis toujours comme ça quand quelqu'un t'envoie promener ? Non mais vraiment est-ce que j'ai l'air de vouloir parlé avec toi!!? Tu n'es qu'une...

Dès les premières paroles de la méchante sorcière en face de moi, mon air gentil disparut également. J’ai commencé par prendre un air boudeur, mais il s’est rapidement changé en air définitivement plus triste. Je n’aimais pas quand les gens étaient méchants avec moi sans raison. Je n’avais rien fait à la femme de ménage et je ne comprenais pas pourquoi elle était comme ça avec moi. Étant donné que je suis très sensible, je n’ai pas vraiment pu m’empêcher de laisser les larmes venir dans mes grands yeux de chien piteux. C’était un réflexe, je ne voulais pas amadouer la personne devant moi, seulement, c’était toujours de cette façon que ça se passait. Je voulais seulement être gentille, faire la discussion, m’excuser… Ce n’est pas une raison pour presque crier après moi. J’ai fini par cesser d’entendre les paroles méchantes et acerbes que l’autre employée me disait… *En est-tu certaine?* Non, en fait, elle avait tout simplement cessé de parler… *Mais… qu’est-ce qui se passe? La voilà qui soupire maintenant…* Je ne pouvais pas laisser les choses ainsi, je devais savoir… J’ai donc décidé d’aider la femme devant moi, je me suis penchée et lui ai tendu un des produits qu’elle avait échappé quelques instants auparavant.

-Est-ce que ça va? J’ai rien fait de mal j’espère…? Je ne voulais vraiment te faire mal tout à l’heure, seulement, je ne t’avais pas vu… Puis, je ne pense pas avoir étét vraiment méchante, alors… tu crois que je vais finir par avoir des explications…?

J’ai adressé un grand sourire amical à Élizabeth suite à ma phrase. J’espérais secrètement que cette femme finisse par cesser d’être toujours sur la défensive, ce serait tellement plus facile de devenir amies de cette façon. *Même si elle ne veut pas de toi…* Sans que je le veuille nécessairement, mon sourire devint quelque peu amer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:23

En ramassant ses produits, Elizabeth se sentit curieusement triste et lasse de lutter contre qui venait lui adresser la parole La femme de chambre secoua aussitôt la tête à cette réflexion. Elle se ramollissait ou quoi ! Cette petite commençait à l’énerver, elle réussissait à la faire douter d’elle et de ses paroles. Qu’est-ce qui avait en elle qui la protégeait de la haine d’Elizabeth ? Ses grands yeux remplient de larmes et prêts à couler à n’importe quel moment, avait agit comme un poignard sur Elizabeth. Elle avait ressentit aussitôt des…comment M.Stevenson appelait ça déjà ? Des remords. Se sentir coupable et mal après avoir agit ou parler. La jeune femme n’avait jamais ressentit cela auparavant…du moins elle croit. Tout ce qu’elle avait déjà dit au monde, ils le méritaient tous ! Même cette fois, Lindsay avait été étourdie et avait quand même presque uriné sur Elizabeth. Mais cette dernière avait du mal à le lui reprocher sans avoir des…remords.
Elle vient pour prendre un des ses produits, mais une petite main délicate la prit avant elle et la lui tendit. Elizabeth se tourna alors pour voir Lindsay lui sourire.
- Est-ce que ça va ? J’ai rien fait de mal j’espère…? Je ne voulais vraiment te faire mal tout à l’heure, seulement, je ne t’avais pas vu… Puis, je ne pense pas avoir été vraiment méchante, alors… tu crois que je vais finir par avoir des explications…?
Elizabeth resta un moment à regarder Lindsay, ses yeux sombres trahissaient la tristesse qu’elle éprouvait, curieusement, à cet instant. «Moi aussi j’aimerais me comprendre parfois tu sais.» Doucement, Elizabeth prit la bouteille que lui tendait Lindsay, se releva et alla porter la totalité de ses produits sur son chariot qui était dans le coin de la pièce. La femme de chambre se retourna, la jeune fille était encore derrière elle et la regardait. Elizabeth ignorait se qu’elle espérait comme réponse. Elle lui dit alors une vérité incontournable que la jeune serveuse devait savoir (même si Elizabeth n’aurait pu dire pourquoi). La jeune femme souria tristement à la jeune fille qui était devant elle.
-Je ne te conseille pas d’essayer de me connaître, dit-elle faiblement et avec un léger tremblement dans la voix, t’as l’air du genre de fille qui aime avoir des amis…mais moi je ne veux pas être une amie…je ne saurais pas comment…et c’est à toi que ça ferait le plus de mal. Alors, un conseille, sors des toilettes et oublie-moi.
Elizabeth lança en second regard à Lindsay qui se voulait neutre mais démontrait une grande amertume et se retourna vers ses guenilles et ses bouteilles de nettoyant. Étrangement, ses dernières paroles ne lui firent pas vraiment de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lindsay Smith

* * * * * * * * * * * *
Hyperactive et gaffeuse

Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Au resto ou à l'infirmerie

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:24

Mais... qu'est-ce qu'elle a?

Je ne comprenais pas ce qu'il y avait qui clochait dans la psychologie de la femme de ménage. Oui, c'était quelque chose qui clochait, non ce n'était pas nécessairement négatif. C'est juste que c'est pas vraiment normal de repousser quelqu'un qui est simplement gentil avec toi, alors qu'il ne t'a rien fait de vraiment grave. Tout comme ce n'est pas plus normal de pratiquer briser systématiquement tout ce que l'on touche. *C'est pour ça que je me tiens loin des boutiques de porcelaine...* Oui bon, j'avais presque fait pipi dessus, mais c'était seulement PRESQUE. Ça ne pouvait pas être simplement ça, c'était trop facile et trop stupide. Je ne connaissais pas vraiment la femme devant moi, mais je savais qu'elle n'était pas stupide. Et puis, il faudrait commencer à lâcher un peu cette histoire et à creuser dans les tréfonds de l'âme de la femme de ménage.

J'ai vu que mon visage et mes paroles avaient troublés la jeune femme. Je ne pouvais pas expliquer de quelle manière, mais il y avait eu un effet de ce côté-là. Assurément! C'est un peu comme si son visage avait été soudainement recouvers d'une espèce de voile semi-opaque de remords. Mais bon, c'était surement plus dans ma tête. Elle avait été méchante, mais ce n'était pas si grave. Je sentis qu'elle voulait parler et attendit sagement qu'elle le fasse.

-Je ne te conseille pas d’essayer de me connaître, t’as l’air du genre de fille qui aime avoir des amis…mais moi je ne veux pas être une amie…je ne saurais pas comment…et c’est à toi que ça ferait le plus de mal. Alors, un conseil, sors des toilettes et oublie-moi.

Ses paroles m'avaient blessée, encore une fois. *Décidément, elle est bonne là-dedans... à croire qu'elle se force...* Par contre, j'ai réalisé que tout n'était pas aussi facile pour elle que ce qu'elle essayait de montrer. Son ton de voix était beaucoup trop peu assuré. J'ai même senti un léger tremblement dans celui-ci. Je ne comprenait pas et je n'aimais pas ça. Je devais savoir.

-Écoute ma belle, généralement, lorsque les gens me donnent des conseils j'ai plutôt envie de faire exactement le contraire, alors désolée pour toi... Tu me sembles gentille, malgré tout. Comme tu m'as dit, ça pas l'air facile pour toi les relations humaines, mais je veux bien t'apprendre. Tu vas voir, c'est pas si douloureux!

J'ai terminé ma phrase avec un clin d'oeil complice et un beau sourire, sincère cette fois. Je savais que je finirais par comprendre. J'étais sur la bonne voie, je sentais la carapace se briser peut à peu. J'avais vachement hâte de voir ce qui en sortirait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:24

-Écoute ma belle, généralement, lorsque les gens me donnent des conseils j'ai plutôt envie de faire exactement le contraire, alors désolée pour toi... Tu me sembles gentille, malgré tout. Comme tu m'as dit, ça pas l'air facile pour toi les relations humaines, mais je veux bien t'apprendre. Tu vas voir, c'est pas si douloureux!

Elizabeth soupira péniblement, un sourire à peine perceptible s‘étira au coin de ses lèvres.

*Décidément, cette fille a le «pouvoir de remord» sur moi…je ne m’en sortirais pas cette fois-ci je crois.*

La femme de chambre se sentit lentement abandonné sa lutte contre la gentillesse de la jeune fille. Elle eut même la pensée folle de vouloir tenter ce que lui proposait Lindsay. Après tout, peut-être qu’elle sera capable d’être une amie. De toute façon, Lindsay semblait être prête à pardonner toutes les pires insultes. Elizabeth secoua la tête, elle avait du mal à croire ce qu’elle s’apprêtait à dire à la jeune serveuse.

*Je me ramollis avec les enfants on dirait*

La jeune femme leva un sourcil et étira d’avantage un sourire, qui avait quelque chose de malicieux et de complice à la fois, étrangement.

-Tu l’auras voulu, lança-t-elle à Lindsay, je t’ai prévenu de la catastrophe d’amie que je serais. Et compte pas sur moi pour agir en gamine fofolle, je reste comme je suis alors fait avec !

Le ton dur d’Elizabeth était différent de celui qu’elle utilisait au début de la «discussion» avec Lindsay, ce ton ressemblait d’avantage à celui d’une mère qui gronde son enfant d’un danger évident, mais que celui-ci refusait de voir. Au grand étonnement de la femme de chambre, Lindsay ria.

*Une vraie gamine*
soupira intérieurement Elizabeth, mais avec un sourire

-C’est Elizabeth mon nom.

Elizabeth prit son chariot et se dirigea vers la sortie. Puis, elle se tourna vers Lindsay.

-En passant appelle-moi plus «Ma belle» et deuxièmement…je t’interdis de dire à qui que ce soit tout ce que je t’ai dis d’accord ?…et puis…saute-moi pas au cou à chaque fois qu’on se verra…laisse-moi le temps de me faire à l’idée.

Le rire clair de Lindsay obligea à la femme de chambre de pouffer de rire elle aussi. Vraiment, elle ne pouvait pas croire ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lindsay Smith

* * * * * * * * * * * *
Hyperactive et gaffeuse

Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Au resto ou à l'infirmerie

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:25

*Si elle est méchante, je le deviendrai aussi...*

J'avais peur de la réaction de l'autre l'employée. J'avais peur qu'elle me repousse encore ou bien pire encore. *Qu'est-ce qui pourrait être pire?* Je ne le savais pas vraiment. Tout ce que je savais c'est que je ne voulais pas du négativisme poussée de la femme de ménage. En effet, j'avais mes limites en terme de méchanceté. Il y avait en moi un quota de bêtises et de paroles acerbes que je pouvais ingurgiter, sinon j'explosais. La femme devant moi approchais de plus en plus de cette limite. Oui, je sais, c'est difficile à croire, mais c'est bien vrai. J'ai souvent fait peur à des proches justement pour cette raison. Il ne faut pas trop pousser le bouchon, sinon ce qui en sort fait atrocement peur. Je suis capable d'hurler terriblement fort et même de briser des choses sous l'effet de la colère. J'espèrais secrètement que je n'aurais pas à sortir mes griffes, car je n'aimais pas être dans cet état. Je trouvais ça vraiment dommage. De plus, j'étais beaucoup moins jolie de cette façon-là. Heureusement pour moi et pour l'autre femme, les aproles qui ont sorti de sa bouche n'étaient pas si pire.

-Tu l’auras voulu, je t’ai prévenu de la catastrophe d’amie que je serais. Et compte pas sur moi pour agir en gamine fofolle, je reste comme je suis alors fait avec !

Non, mais pour qui elle me prenait? Je sais vivre! Je respecte la personnalité des gens, c'est d'ailleurs pour cette même personnalité que j'avais voulu être leur amie en général... pourquoi ça serait différent avec elle? Il fallait que j'ai le dernier mot sur ce sujet, j'ai donc lancé une réplique sans vraiment y penser.

-Parfait comme ça! Moi, ça me va... Dans une certaine limite.... en fait ça me va, tant que tu ne me demandes pas d'agir en sorcière misanthrope, il ne devrait pas y avoir de problèmes de ce côté-là!

Heureusement qu'après réflexion, j'avais remarqué le changement dans son ton. Sinon, je n'aurais sûrement pasd continué la conversation de la même manière. J'ai falli tomber sur le derrière lorsque la femme se présenta à moi. C'était presque inconcevable, pour moi, que la conversation tourne dans ce sens-là, étant donné les début chaotiques et rocanbolesques de notre rencontre. J'en était très heureuse! *Elizabeth est un très joli prénom, un peu vieillot, mais coquet...* Je savais que je finirais par percer la carapace de la femme de ménage. Je sentais qu'elle ne pouvait pas être totalement méchante. De plus, J'obtenais toujours ce que je voulais... surtout si ça concernait des femmes! Elizabeth me déçu lorsqu'elle se dirigea vers le sortie, mais ralluma la flamme d'espoir en moi lorsqu'elle parla avant de pousser la porte.

-En passant appelle-moi plus «Ma belle» et deuxièmement…je t’interdis de dire à qui que ce soit tout ce que je t’ai dis d’accord ?…et puis…saute-moi pas au cou à chaque fois qu’on se verra…laisse-moi le temps de me faire à l’idée.

Je n'avais pas pu m'empêcher d'éclater de rire. Décidément, je ne m'ennuirais pas avec elle. Cette femme de ménage qui se donnait des airs de femmes fatale et rigide, mais qui, au fond, était bien sympathique me plaisait bien, en tant qu'amie. Elle m'amusait beaucoup en tout cas. J'étais très heureuse de cette rencontre. Si elle m'avait demandé de signer un contrat d'amitié, je l'aurais fait sans même le lire!

-Ne t'inquiètes pas, je ne te ferai rien sans ton conscentement... Est-ce que tout ça signifie que nous sommes finalement officiellement des amies potentielles?

J'avais ponctué ma dernière phrase d'un énorme sourire complice et d'un clin d'oeil coquin. J'étais tellement heureuse, je jubilais. Tellement que j'en avais oublié les raisons de ma venue aux toilettes, originellement... *Oups...*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:25

Lindsay surpris la femme de chambre lorsqu'elle lui relança :

-Ne t'inquiètes pas, je ne te ferai rien sans ton consentement... Est-ce que tout ça signifie que nous sommes finalement officiellement des amies potentielles?

Elizabeth trouva le commentaire bien spontané...et amusant.

-Dès que j'aurais fais le contrat d'amitié, je te le dirais, rajouta Elizabeth sur un petit ton moquer.

Lindsay sembla cependant préoccupée, soudainement. La femme de chambre crut l'espace d'un instant que c'était à cause de sa farce que Lindsay avait l'air bizarre. Elle se rapprocha alors légèrement d'elle et lui dit sur un ton mal assuré :

-Hey c'était une blague...je fais pas faire un contrat pour de vrai.

Voyant que l'expression de Lindsay devenait de plus en plus paniqué, Elizabeth soupira.

-Oui bon on est des amies officielles potentiel ! T'es contente...

Peu importe ce qu'elle disait, la jeune serveuse gardait le même air épouvanté. Elizabeth la regarda un moment en fronça les sourcils. Elle chercha qu'est-ce qui pouvait bien mettre Lindsay dans cet état si soudain. La jeune femme remarqua alors le tablier et l'uniforme que portait Lindsay. Elizabeth pouffa un petit rire et se pencha près de Lindsay.

- Tu travails aujourd'hui ?...et tes pauses sont longues dit-on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lindsay Smith

* * * * * * * * * * * *
Hyperactive et gaffeuse

Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Au resto ou à l'infirmerie

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:26

*C'est drôle, plus j'y penses, moins je jubile...*

En effet, plus j'esseyais de me rapeller pourquoi j'étais venue aux toilettes, moins j'y arrivais. J'avais beau me concentrer du mieux que je pouvais, il n'y avait rien à faire, c'était le trou de mémoire gigantesque. Mon cerveau a, selon moi, l'air d'une passoire. Il y a en effet une quantité assez intense de petits trous partout dans ma mémoire déjà très sélective. Par contre, ce trou-là était phénoménal et j'avais vraiment l'impression qu'il ne fallait surtout pas que je le bouche, sinon je paniquerais. Le beau sourire sur mon visage s'évanouissait de plus en plus. J'avais un mauvais pressentiment, ce genre de pressentiment qui vous met un poids énorme sur la poitrine et qui vous empêche pratiquement de respirer. Je ne perdais mon sourire que lorsque tout allait mal. Elizabeth remarqua mon trouble. J'étais tellement dans ma tête à tenter de reconstruire mes souvenirs que je n'avais même pas saisi la phrase en entier. J'espèrais sincèrement qu'elle n'ait rien dit avant...


-[...] des amies officielles potentiel ! T'es contente...

Oui, j'étais vraiment très contente. J'essayais de sourire, mais tout ce qui réussit à s'afficher sur mon visage fut un rictus horrible. Ça me faisait paniquer. Je ne comprenais pas. Je me sentais comme à l'époque où ma vie avait basculé. Je n'aimais pas ça. Je préfèrais encore affronter les méandres du présent que les atrocités du passé. *Allez, petit cerveau... force-toi!* Je voulais à tout prix retrouver les raisons de ma venue ici, parce que je sentais de plus en plus la crise monter et plus j'y pensais, plus elle venait et plus mes yeux s'agrandissait de terreur. Elizabeth pris la parole encore une fois.

- Tu travailles aujourd'hui ?...et tes pauses sont longues dit-on !

*AH! VOILÀ!* Je venais de me rapeller. Je travaillais sur l'heure du midi, une fois le rush passé, j'ai eut droit à 5 minutes de pause et je suis venue soulager ma vessie. Et donc en entrant j'ai failli la tuer, et tout le tra-la-la ça allait. J'étais redevenue normale. Mon poids s'était retiré et je me sentais légerte comme tout. Je lui devais beaucoup à cette femme de ménage. J'étais tellement contente d'avoir retrouvé la mémoire et la tête que je lui ai sauté au cou en riant.

-Ah merci, merci Elizabeth!

Je me suis finalement rendue compte de ce que je venais de faire et je me suis vite retirée de sur Elizabeth. *Merde, j'ai encore gaffé!* Elle venait juste de me prévenir de ne pas agir de la sorte et moi, pauvre petite sotte, je faisais exactement le contraire... MERDE! J'ai pris mes mains devant moi et les serrait tellement fort que mes jointures étaient devenues blanches. J'avais baissé la tête et rougi, j'avais trop honte. D'une toute petite voix, j'avais ouvert la bouche et parlé.

-Je suis sincèrement désolée de ce qui vient de se passer. Je n'ai pas réfléchi. Je ne voulais pas te blesser, je te jures! Je vais me forcer les prochaines fois, c'est promis!

J'avais trop honte pour repartir et laisser la femme de ménage sur cette note. J'étais trop troublée pour évaluer le nombre de temps que j'étais partie en pause. J'étais trop triste pour penser aux conséquences de mes gestes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:26

Elizabeth s'était immédiatement raidi au contact de Lindsay, la femme de chambre ne supportait pas l'approche des gens. Elle l'avait dit à Lindsay pourtant ! Fallait croire que la petite tête de la jeune serveuse ne pouvait pas contenir trop d'élément à la fois. Heureusement pour elle, elle s'était presque aussitôt éloignée d'Elizabeth, elle s'était probablement rendu compte de son erreur. La femme de chambre resta, un moment, encore raide, les yeux fermés pour mieux contrôler sa colère. En même temps, elle trouva que la réaction de Lindsay était vraiment vraiment mais vraiment trop exagérée ! Elle venait juste lui rappeler qu'elle travaillait et qu'elle était sûrement très en retard. La jeune fille avait explosé de joie comme si elle l'avait oublié elle-même ! Vraiment, il faut être sotte pour oublier un tel détail ! Elizabeth essaya de se calmer en prenant de grandes respirations. L'espace d'un instant elle regretta d'avoir créé un lien avec cette gamine. Seulement, Lindsay s'excusa aussitôt, bredouillant des paroles de regret et restait planté là. Elizabeth poussa alors un profond soupire, plus long que les précédents. Finalement, ce que lui avait dit Elizabeth lui était aussitôt revenu, elle avait juste trop réagi impulsivement. Lorsque la femme de chambre ouvrit les yeux, elle vit la jeune serveuse piteuse comme un chien battu. Il était très clair qu'elle regrettait amèrement son geste. Ce qu'elle énervait Elizabeth ! Elle avait trop le don de la calmer rapidement ! Elizabeth n'aimait pas ça mais bon...elle allait devoir s'y habituer. La femme de chambre dit, presque en murmures :

-Décidément il y a plusieurs choses qui sortent trop facilement de la tête...

La jeune femme pointa ensuite la sortie des toilettes à Lindsay.

-Au lieu de rester planter là à vouloir te faire pardonner, cours dont jusqu'au restaurant avant d'être mis à porte.

Un sourire découragé mais bienveillant apparu sur le visage d'Elizabeth.

-Parce que sinon, c'est à moi que tu vas pleurer ton renvoie (son visage revena dur, mais garda une certaine légèreté) et crois-moi j'aime pas trop les pleurnichards !

Un faible sourire étira les lèvres de la femme de chambre.

*Décidément cette gamine est vraiment quelque chose !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lindsay Smith

* * * * * * * * * * * *
Hyperactive et gaffeuse

Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Au resto ou à l'infirmerie

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:27

*Ce que tu peux être bête!*

Je me maudissais intérieurement depuis plusieurs minutes, en fait, depuis que j'étais sauté au cou de la femme de ménage qui venait expréssément de m,avertir de ne pas le faire pour bien entretenir notre amitié. J'avais tellement peur d'avoir tout gâché. Je me sentais trembler légèrement, ce n'était pas visible de l'extérieur, mais moi je le savais. Je pouvais sentir mon pouls s'accélérer, mes mains devenir moites et mon corps trembler. C'était les signes d'une crise montante. J'avais ce type de crise d'angoisse depuis le départ de mon père avec sa secrétaire. Ça ne m'arrivais pas souvent, mais lorsque ça se passait, il fallait que je me calme, sinon tout dégénèrait. *Mais pourquoi elle ne réagit pas, merde!* Elizabeth était tout simplement plantée là, devant moi, immobile, les yeux fermés. Elle avait vraiment l'air très en colère. Je voulais mourir, disparaître, m'enfuir, m'envoler... bref, partir. Je ne voulais pas affronter sa rage et ainsi me rendre compte qu'encore une fois, tout est perdu par ma faute. Lorsque la femme de ménage avait finalement ouvert les yeux, (après avoir soupiré vraiment trop intensément à quelques reprises...) elle avait perdu assez rapidement son regard de haine. Ses yeux étaient redevenus de leur belle couleur naturelle et la colère s'était éclipsé. C'était comme un phénomène magique, qui arrive comme ça, sans raison et sans explications. Je trouvais tout ça très étrange, mais, en même temps, ça m'arrangeais. *Au moins, elle n'est pas trop fâchée...* Elle murmurait quelque chose, mais je n'avais pas réussi à l'entendre puisqu'elle l'avait murmuré. Bien que le terme le plus juste soit marmonner... Les autres mots, par contre, elle les avait dites avec un bon ton de voix et j,avais pu les comprendre.


-Au lieu de rester planter là à vouloir te faire pardonner, cours dont jusqu'au restaurant avant d'être mis à porte. Parce que sinon, c'est à moi que tu vas pleurer ton renvoi et crois-moi j'aime pas trop les pleurnichards !

Elle avait bien raison. Il fallait que je retourne au restaurant au plus vite, sous peine de mort. Je commencais à vraiment beaucoup l'aimer cette femme. Elle était assez sexy et très intelligente. De plus, sous sa carapace de grande antisociale, il y avait un bon fond. La preuve c'est qu'elle m'avait souri à deux reprises seulement dans les deux phrases qu'elle avait prononcé. Donc, si elle osait me dire qu'elle ne m'appréciait pas et qu'elle en voulait pas être entourée par des gens, elle me mentirait et je le saurais. Un sourire, ça ne ment jamais. Il y a bien des choses que l'on peut imiter ou que l'on peut faire semblant, mais pas un sourire. Le sourire vient des tripes, du coeur, de l'âme. S'il ne coule pas bien, on le sent, on le voit. Les sourires d'Elizabeth coulait très bien, eux. C'est donc dire qu'elle aimait mon amitié très débutante.

-Ouais, t'as raison. Euh... merci... et désolée encore pour tout à l'heure...

J'étais encore mal à l'aise. Je ne comprenais pas pourquoi. D'habitude, ce sentiment ne reste que quelques instants. Ce n'était pas seulement l'épisode de la porte de la cabine, il y avait aussi les débuts orageux et la fin de conversation presque suicidaire... Je me sentais comme une merde. C'était vraiment très étrange. Normalement, ce type de pensées de restent jamais encrées longtemps dans mon cerveau. *Allez... ressaisis-toi!*

-Donc, je dois filer. Lorsque tu viendras au restaurant, avertis-moi, je vais te servir et te payer ton repas. je te dois bien ça. Sur ce, merci et désolée. À la prochaine. Je suis très heureuse d,avoir fait ta connaissance.

J'avais dit tout ça en me déplaçant vers la porte de sortie. Je la regardais droit dans les yeux, pour qu'elle voit ma sincérité. Lorsque j'avais prononcé les dernières paroles, j'ai voulu m'avancer vers elle et lui faire un câlin amical ou bien l'embrasser sur les joues. Par contre, quelque chose me disait que ce n'était pas une bonne idée. J'avais donc stoppé mon geste assez rapidement, puis avait poussé la porte. Avant de la relâcher et ainsi boucler la boucle de cette conversation, j'avais offert à Elizabeth un très grand et un encore plus beau sourire. Puis, j'avais laissé la porte se refermer tout seule et j'étais partie en courant vers mon lieu de travail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé] Mar 3 Aoû - 19:27

Lindsay avait acquiescé à la remarque d’Elizabeth et avait donc décidé de laisser la femme de ménage. Cette dernière suivait la jeune fille des yeux, un sourcil légèrement levé en signe d’amusement Cette petite, bien que vraiment étourdie, n’avait absolument rien de menaçant..

*Une petite bête maladroite, presque attachante…*


Ces pensées mentaient sur les véritables sentiments d’Elizabeth. Dans le fond, elle appréciait la jeune serveuse. Son sourire et son impulsivité d’enfant l’amadouaient. Son comportement avait quelque chose de rassurant, de réconfortant. À la vue de Lindsay toute honteuse et désolée, la jeune femme avait eut un étrange sentiment de déjà vu…un sentiment familier. Elle n’aurait pu dire pourquoi. Elizabeth se sentit curieusement lié à Lindsay, comme si elle était…la femme de chambre n’aurait pas pu le dire. C’est comme si elle c’était soudainement sentit le devoir ou le besoin de protéger la jeune fille. Cela paraît drôle à dire, mais Elizabeth eut un sentiment très…maternel envers Lindsay. Si ça l’est pour nous, ce l’était encore plus pour Elizabeth ! Lorsque la femme de chambre put mettre un mot sur l’émotion qui lui tordait le ventre…

*Maternel…Voyons ! À quoi je pense ! D’accord elle fait très enfant, mais c’est pas une raison pour me prendre pour sa mère ! Je vais déjà être désastreuse comme amie…comme mère…c’est mille fois pire ! *


La résistance d’Elizabeth s’écroula lorsqu’elle entendit la gentilles et sincères paroles de Lindsay, la dernière :

-…Je suis très heureuse d’avoir fait ta connaissance.


Elle lui avait sourit et était partit en courant. Si la jeune fille était restée une seconde de plus, elle aurait vu le visage de la femme de chambre surpris, mais également ému. Cette dernière phrase résonnait encore aux oreilles d’Elizabeth comme un doux son qui disparaissait lentement. Et ce sourire, un doux et gentil sourire, qui avait également quelque chose d’enfantin. Elizabeth eut tout à coup la vue embrouillée et une vive image d’un enfant, un garçon, souriant de la même manière que Lindsay et vêtu étrangement passa à la vitesse de l’éclair dans l’esprit de la jeune femme. Malgré la rapidité de cette soudaine vision, Elizabeth se rappelait les moindres détails. Comme si le sourire de la jeune serveuse avait réveillé un bref souvenir dans la mémoire de la femme de chambre. Elizabeth se secoua la tête.

*Je dois être fatiguée…j’ai fini…la toilette…et mon chiffre…je peux aller me reposer…*

Lentement, Elizabeth traîna son chariot hors des toilettes, étrangement bouleversée et confus dans ses impressions de ce qu’elle venait de vivre dans ces toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: Dure journée! [PV, Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Dure journée! [PV, Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs terminés-