AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Certaines journées ne sont faites que de rires [PV: Kelvin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Certaines journées ne sont faites que de rires [PV: Kelvin] Mar 28 Sep - 11:51

Emyria ne savait même plus quel âge elle avait. Il aurait fallu qu'elle médite devant un livre d'histoire pour arriver à le calculer et elle avait tellement mieux à faire de sa vie. Néanmoins, elle se souvenait de chacun de ses maîtres avec une précision un peu effrayante. Elle savait encore ce que chacun préférait, ce qui les mettait en colère, quels avaient été leurs plus grands souhaits... Emy aurait pu écrire des dizaines de biographies détaillées sur ses anciens maîtres. Certains avaient été horribles et d'autres avaient été plus agréables, mais tous l'avaient traîtée en esclave, à leur manière. Tous, sauf Kelvin. Ce maître avait été tellement différent des autres qu'Emyria avait fini par le classer dans une catégorie à part.

Lorsqu'un génie était au service de quelqu'un, il n'arrivait pas à le détester; c'était dans sa nature. Le maître devenait la personne qui comptait le plus au monde pour son génie. Cela évitait les tentatives de fuites et les sabotages délibérés de souhaits. Seulement, une fois que ledit génie changeait de maître, il voyait lucidement son ancien propriétaire et, généralement, l'affection inconditionnelle s'effaçait brusquement. Comment apprécier une personne qui vous avait considéré comme un esclave? Parce que c'était vraiment la réalité, même avec les maîtres permissifs et gentils: ils restaient des maîtres. Avec Jason, par exemple, Emy avait plein de droits qu'aucun autre avant lui ne lui avaient accordés... mais elle lui appartenait quand même. Il restait des choses qui lui étaient interdites, comme revoir Nathan Sinclair. Et, même si elle avait eu encore plus de droit, Emyria restait l'esclave de Jason. Il n'avait jamais parlé de la libérer et il continuait à exiger des choses d'elle. Bien sûr, Emy ne s'en rendait compte qu'à moitié, occupée qu'elle était à adorer le servir, malgré elle.

Kelvin avait été le seul à ne pas vouloir garder le statut de maître. Il avait voulu offrir à la demi-génie une liberté qu'elle n'avait jamais connue. L'idée de pouvoir souhaiter presque tout ce qui aurait pu lui faire envie n'avait pas suffi à le dissuader de libérer Emyria. C'était à la fois généreux et insensé. La jeune femme n'y avait jamais rien compris et elle avait presque hésité à le croire lorsqu'il lui avait dit la vérité. Quand Emy s'était retrouvée avec un nouveau maître parce que Kelvin avait égaré sa bague, elle avait d'abord crû qu'il ne voulait plus d'elle, comme plusieurs autres avant lui, et elle avait été infiniment triste. Lorsqu'on peut réaliser presque tous les souhaits de quelqu'un et qu'il nous abandonne, on cherche ce qui cloche tellement chez soi. Et, avec Kelvin, la peine avait été encore plus grande, parce qu'elle croyait qu'il était un maître différent des autres et, même une fois son obligation de l'adorer partie, elle ne parvenait pas à le détester ou à lui en vouloir complètement. Aussi, quand il l'avait retrouvée, Emyria s'était dit que ce qu'il lui racontait était trop beau pour être vrai. Peut-être Kelvin regrettait-il seulement que quelqu'un puisse réaliser ses souhaits? Emy s'était vite détestée d'avoir pensé une telle chose et, malgré son maître qui la forçait à s'en prendre à lui, elle avait été heureuse de retrouver cet ancien ami.

Plusieurs autres maîtres avaient suivi et, quelque fois, elle avait perdu Kelvin de vue, pour le retrouver quelque temps plus tard. Son dernier maître avant Jason voyageait beaucoup sans prévoir ses déplacements et c'était pourquoi Kelvin n'avait pas pu être sur place lorsque la bague avait été laissée à l'hôtel. Dans un tel cas, il aurait pu la ramasser et Emyria n'aurait rien eu contre l'idée. Seulement, il n'avait pas été là et la stupide bague avait hanté les lieux jusqu'à ce que le présent maître de la génie la retrouve.

Ce jour-là, Emy avait eu la permission de sortir et elle était allée rejoindre Kelvin dans le coin de l'Union Circle pour s'amuser un peu. Comme l'endroit était exclusivement réservé aux adeptes de la magie, elle pourrait peut-être s'entraîner un peu à se servir de ses pouvoirs de manière détournée, comme elle essayait parfois de le faire. Quand quelqu'un faisait un voeu, Emy pouvait faire presque n'importe quoi alors que, le reste du temps, elle était presque humaine. Depuis un certain temps, elle s'entraînait à convaincre son esprit que, quelque part, quelqu'un devait souhaiter telle ou telle chose avant d'essayer de la faire se réaliser. Même pour les choses extrêmement simples, c'était difficile, mais Emyria ne désespérait pas. C'était la première chose qu'elle faisait pour elle-même.

Emyria s'était postée tout près d'une boutique de magie, comme s'il n'y en avait pas des dizaines dans ce coin-là, pour attendre l'arrivée de Kelvin. Lorsqu'elle vit un sorcier passer en vociférant qu'il trouverait bien qui « avait fait ça à son veston », elle sourit en se disant que soit son ami était arrivé avant elle, soit un autre farceur se trouvait tout près.
Revenir en haut Aller en bas

Certaines journées ne sont faites que de rires [PV: Kelvin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs non terminés-