AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'envie de t'exploser ta jolie gueule [Sinclair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Ashley Nortlen

* * * * * * * * * * * *
Celle qui tient le fusil contre ta tempe

Messages : 290
Date d'inscription : 15/05/2010


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: L'envie de t'exploser ta jolie gueule [Sinclair] Dim 5 Jan - 19:54

[J'ai fait court parce que ça fait 100 ans pour Ashley et 1150 ans pour Nathan.]

Je savais que, pour que tout fonctionne à merveille, je devais toujours agir par moi-même. Je n’avais pas le choix de confier certaines tâches à des employés ou des alliés, et c’était même parfois très utile, mais je me savais la meilleure dans mon domaine. Ce jour-là, toutefois, j’aurais voulu que l’un de ces débiles m’ayant juré allégeance ait pu être un choix judicieux pour la mission que j’avais à accomplir. Je n’avais pas du tout envie d’aller dans cette boutique de l’Union Circle.

Le propriétaire de l’endroit traitait avec toutes sortes de personnes louches et était la ressource première de la ville pour ce qui avait trait à la magie, noire ou blanche. Son commerce était connu de tous et chaque mafieux du coin le traitait en roi. Tel que je le connaissais, il devait adorer cette attitude envers lui.

Habituellement, lorsque j’avais des commandes à passer ou à aller chercher, j’envoyais une personne de confiance. Seulement, aujourd’hui, la nature de ma visite s’avérait toute autre : je venais proposer un marché. Une sorte de contrat, sauf que personne ne signait rien, ce qui ne laissait comme preuve que ma mémoire. Je ne craignais habituellement pas qu’on me trahisse dans un tel cas car, dans presque tous les cas, mon associé avait assez peur de moi pour obéir. Dans le cas contraire, je n’avais aucun problème pour organiser un meurtre : j’en faisais l’une de mes spécialités! Les gens savaient que, tant qu’on respectait mes règles, ma parole valait de l’or. J’avais bien quelques défauts, mais j’avais un honneur certain en ce qui avait trait à mes promesses.

Je passai la porte du magasin la tête haute, avec un air à la fois sérieux et confiant, mais quelque chose en moi tremblait stupidement, comme si celui que je venais voir représentait un quelconque danger alors qu’il ne s’agissait que d’un homme d’affaires ordinaire. Un lâche, même. Je me dirigeai vers le comptoir et ne vit qu’une petite vendeuse toute en blondeur et en bourrelets. Je scannai son esprit et je compris rapidement que je ne devais pas me fier à son apparence de gardienne d’enfants baveurs : elle possédait d’importants pouvoirs extrêmement destructeurs et elle était dotée d’un grand courage. Je voyais même qu’elle avait déjà tué, par le passé. Je songeai presque à lui offrir un emploi! Je remballai cependant rapidement mon enthousiasme, car je me voyais mal justifier mon soudain engouement pour elle alors qu’elle n’avait dit qu’un sympathique mot de bienvenue lorsque j’étais entrée.

-J’ai rendez-vous avec Monsieur Sinclair.

J’eus du mal à ne pas grincer des dents en prononçant son nom. Au moins, je m’étais évité le prénom, ce qui aurait été encore plus désagréable.

La jeune femme me fit passer derrière le comptoir avec politesse et je perçus la peur dans son esprit. Elle savait très bien qui j’étais, maintenant que j’avais demandé à voir son patron, et elle savait qu’elle devait se tenir sur ses gardes.  Sa peur n’était pas une terreur immature et illogique. Elle se basait sur une connaissance de ma réputation et elle restait tranquille, plus comme un avertissement que comme un ouragan. La fille me craignait, mais elle ne paniquait pas. Elle se remémorait d’ailleurs plusieurs plans auxquels elle avait pensé durant les jours précédents pour me fuir si je décidais de foutre le bordel à la boutique lorsque je passai la porte de ce qui devait être le bureau du propriétaire. Elle était si charmante!

Je refermai la porte derrière moi en me demandant si ce débile allait me reconnaître. Forcément, il se souvenait de mon nom – j’osais espérer qu’il avait un minimum de mémoire. Seulement, il était possible qu’il se soit dit que plusieurs personnes pouvaient s’appeler Ashley Nortlen…non? Je divaguais. Nathan allait me reconnaître et probablement qu’il savait exactement qui j’étais dès qu’il avait entendu parler de moi. Il y avait des limites aux conséquences. J’avais longuement réfléchi à la bonne attitude à adopter avec lui et j’avais finalement décidé d’attendre de voir comment il allait agir avec moi. J’avais cependant décidé qu’il était hors de question que je le traite comme un vieil ami. De toute manière, nous avions été amis pendant un temps si court…avant d’être un couple. Beuh.


-Bonsoir, M. Sinclair.

Il devait bien se douter que pour que la patronne d’Alchemical Nights débarque directement dans sa boutique, l’affaire devait être importante.

-Je suis venue vous proposer un marché qui, financièrement, propose beaucoup d’avantages pour vous.

_________________




Invité, j'espère que tu aimes l'idée de mourir lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: L'envie de t'exploser ta jolie gueule [Sinclair] Mer 21 Mai - 11:21

[Excuse le délai. Tu sais que je t'aime!   ]

Depuis que Tommy était parti, vivre en Asie pour un temps, il avait besoin de se ressourcer apparemment, je m'efforçais de vivre une vie un tant soi peu normale. Du moins, mon genre de normalité. Je travaillais d'arrache-pied pour la croissance de ma boutique et je passais mes temps libres en compagnie féminine plus qu'agréable. J'avais repris mes bonnes vieilles habitudes depuis qu'Elizabeth s'était simplement évaporée dans la nature. L'hôtel m'avait dit qu'elle s'était fait transféré, mais je n'avais pas pu en savoir plus. Et je ne voulais pas en savoir plus. Elle était la plus grande perdante et ne méritait pas que je me fasse du mal avec son départ. Donc, je m'étais efforcé de faire grimper de plus en plus l'image de ma boutique, question d'attirer autre chose que les deux ou trois vieilles sorcières qui venait me demander des potions pour rajeunir. J'avais toujours eu des projets de grandeur et San Francisco allait m'apporter tout ce que j'avais toujours voulu. Libre comme l'air, je pouvais organiser mon temps comme je l'entendais, sans me faire du souci pour quiconque et sans avoir l'impression d'abandonner qui que ce soit. Ainsi, depuis son ouverture, ma boutique avait grandi, mûri. J'étais maintenant le chef de file de la ville en ce qui avait trait à la magie de toute sorte. J'avais tout, rapidement et pour un prix abordable. Même la mafia et les autres organisations du genre ne faisait confiance qu'à mon commerce pour l'achat et leurs besoins. J'étais aux anges.

Aujourd'hui, par contre, je me serais bien passé de cette popularité. Aujourd'hui, je regrettais presque d'avoir éliminé de la ville tous mes compétiteurs. Si elle avait eu le choix, elle serait peut-être allée voir ailleurs. D'habitude, elle ne prenait pas la peine de se déplacer elle-même. Elle envoyait un de ses subalternes inutiles, et c'était parfait ainsi. Aujourd'hui, cependant, était un jour spécial, parce qu'elle avait pris un rendez-vous en personne avec moi. J'étais dans mon bureau depuis le début de la journée, à placer et replacer mes effets personnels pour donner une allure soignée et négligée à la fois, sans que cela ne paraisse. Même chose pour mon look, je coiffais et recoiffais sans cesse mes cheveux, replaçais mon veston, mettait et enlevait ma cravate rouge vif... Je me devais d'avoir fière allure, pour lui montrer que j'étais encore mieux qu'avant, pour lui montrer que j'avais réussi malgré ce qu'elle croyait, pour lui prouver j'avais fait un bon choix, à l'époque. Je regardais avec nervosité les écrans qui me montraient les images de mes caméras de sécurité et le cœur me serra quand je la reconnus à la réception. Diane, mon employée la plus fidèle, fit entrer Ashley Nortlen dans mon bureau, alors que je leur tournait le dos en faisant face à l'immense fenêtre qui donnait une vue magnifique sur la côte.


-Bonsoir, M. Sinclair.

Elle allait donc me la jouer la fille qui ne se rapellait pas de moi, qui n'avait pas fait le lien avec le Nathan Sinclair qu'elle avait jadis connu? Elle n'allait tout de même pas jusqu'à croire qu'il était possible que plusieurs Nathan Sinclair se passionnent des mêmes choses que je le faisais et qui avaient exactement la même réputation? Elle était moins tarte que ça, dans le temps... Je roulai les yeux au ciel et me tournai vers elle avec mon plus grand sourire. Elle était ravissante. Encore plus que dans mon souvenir. Encore plus que sur les photos. Surtout ne pas me laisser distraire. Me rappeler qui elle était réellement.

-Madame Nortlen... C'est un plaisir.

Je lui tendis la main, conscient qu'elle ne la serrerais probablement pas, mais conscient aussi que si je ne le faisais pas, j'aurais l'air impoli.

-Je suis venue vous proposer un marché qui, financièrement, propose beaucoup d’avantages pour vous.

J'avais seulement envie de lui dire que je n'étais pas à vendre et qu'elle pouvait bien retourner comme elle était arrivée et me ficher la paix. En même temps, ce marché me permettrait peut-être d'avoir un moyen de chantage contre elle. Je ne pouvais simplement la renvoyer chez elle sans au moins entendre ce qu'elle avait à proposer. Et elle le savait. Je lui fis signe de s'asseoir dans l'un des fauteuils de luxe qui faisaient face à mon bureau, puis me déplaçai afin d'aller chercher deux verres et une bouteille de cognac. Je nous versai à boire, puis je pris place dans mon fauteuil.

-Et, de quoi s'agit-il, exactement?

Je lui offris encore une fois un doux et magnifique sourire. Je jouais l'homme d'affaires irréprochable qui n'avait pas fait le lien avec Ashley Nortlen et son ancienne vie... Tout comme elle le faisait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'envie de t'exploser ta jolie gueule [Sinclair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: La boutique Fascino-