AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le chat et la souris [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:02

Décidément, Elizabeth était une femme très malchanceuse. De toutes les chambres de l’hôtel, il a fallu qu’on lui désigne CETTE chambre là ! Juste à voir l’image du client sur la fiche, un frisson parcourra tout le corps de la femme de chambre. Nathan Sinclair…«Pourquoi lui merde !». C’était sa job et elle ne devait pas envisager s’en échapper sous peine d’être foudroyée à l’instant même. Toute la journée, Elizabeth retarda le plus possible le ménage de la chambre 24 du 3e étage. Cependant lorsqu’elle vit le fameux Nathan Sinclair quitter l’hôtel en fin d’après-midi, la jeune femme se dit que c’était le moment ou jamais. Empoigna son chariot et ses clés, la femme de chambre se dépêcha de se rendre au 3e étage. Comme le client pouvait revenir d’un instant à l’autre, Elizabeth préférait en finir au plus vite. Traversant le couloir à grands pas, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’elle s’était peut-être trompée et qu’elle allait se retrouver face à face avec Nathan dès qu’elle aurait ouvert la porte. La femme de chambre se secoua la tête, c’était impossible : elle avait bien vu que c’était lui qui avait franchi les portes du hall. Même visage, mêmes yeux, mêmes cheveux, même grandeur…quoique Elizabeth l’avait trouvé moins large de carrure que la dernière fois. Au souvenir de la «dernière fois», la femme eut un spasme de rage passagère. Quand elle pense qu’il avait essayé de l’embrasser ! Cet espèce de pervers. Non vraiment, elle n’avait aucune n’envie de le revoir. Surtout qu’elle se doutait qu’il tenterait encore de la séduire s’ils se revoyaient une seconde fois.
Cela faisait déjà une semaine que cet évènement s’était produit et Elizabeth avait réussi à effacer l’existence du jeune homme de sa mémoire, mais ce matin ça lui avait rebondi en plein visage. La jeune femme fut brusquement sortie de ses pensées, elle venait de s’arrêter au numéro 24. Sans cogner, puisqu’il était parti, la femme de chambre prit ses clés et ouvrit la porte de l’antre du chaud lapin.
Elizabeth s’immobilisa sur le seuil : un champ de bataille aurait été une expression trop faible pour décrire l’état de la chambre. Des vêtements avaient été éparpillés partout dans la pièce : certains pendaient du haut des armoires, sur le sol, sur les chaises, sur le lit. Parlant du lit, il n’y avait pas un seul drap qui tenait encore en place, Elizabeth remarqua même un oreiller à l’autre bout de la pièce. Des déchets de nourritures sur les bureaux…Arrrgh vraiment ! La femme de chambre se demanda ce qui s’était passé pour que cette chambre soit aussi bordélique. «Quoique…non…je préfère pas le savoir». Elle poussa un long soupire et se tourna vers le cadran sur la table de chevet. Cela lui rappela qu’il fallait qu’elle se dépêche de tout ranger avant que l’autre ne revienne. Avec une discrétion et une minutie extraordinaire, Elizabeth commença par nettoyer les lieux de la nourriture laissée un peu partout. Malgré son professionnalisme, ça serait un mensonge de dire que la chambre de Nathan ne donnait pas du fil à retordre à la femme de chambre qui ne cessait de trébucher sur toute sorte de traîneries et qui recevait des vêtements, qui se décrochaient, sur la tête. Au bout de quelques minutes, Elizabeth bouillonnait déjà de rage en serrant les poings. Déjà en temps normal, une chambre qui se moquait d’elle ne mettait pas la femme de chambre dans un tempérament calme, mais là ! Il s’agissait de la chambre de Nathan Sinclair…c’était encore pire ! La jeune femme tenta de se calmer. Prenant de grandes respirations, elle essaya de se rappeler ce que M.Stevenson lui disait lorsqu’elle s’énervait : «Prends de grandes respirations et chantonne…ne me regarde pas comme ça c’est vrai ! Chanter fait du bien. Je te dis pas de chanter de l’opéra…juste murmurer, chantonner pour toi-même ». Aussi stupide que cela lui parût, Elizabeth prit une grande respiration. Une curieuse mélodie lui vint en tête, cela ressemblait à une comptine qu’une mère aurait pu chanter à son enfant. Même si les paroles lui étaient étranges, la jeune femme commença à chantonner à voix basse et reprit son travail. Rapidement, la pièce fut envahie doucement par la voix chaleureuse et profonde d’Elizabeth. Elle nettoyait en prenant son temps, elle avait oublié la menace qui planait sur elle et qui pouvait arriver à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:03

Nathan était fier de lui. Il avait réussi a se prendre quelques jours de congé au boulot, ce qui lui permettait de pouvoir venir passer quelques jours à l'hôtel. Lors de sa dernière visite, il avait fait la connaissance d'une femme de ménage assez particulière. Elle lui avait résité. Il ne l'avait pas pris, la pilule n'était toujours pas avalée. Elle était coincé au travers son oesophage et lui faisait une sensation pas vraiment intéressante. Il était arrivé hier soir, il avait passé une soirée assez torride avec une autre femme. Sa chambre en était la preuve la plus frappante. Ses voisins de chambre étaient venus cogner à sa porte pour qu'ils fassent moins de bruit. Ils en avaient fait plus. L'autre femme était partie depuis longtemps, ne lui laissant même pas de mot d'aurevoir. *Tant mieux comme ça!* Nathan n'aimait pas les attaches à long terme, une nuit était bien suffisante. Plus longtemps, les choses devenaient sérieuses et c'était alors dangereux. Dans d'autres cas, les femmes ,attachaient plus vite que lui et il devait leur briser le coeur... ce qu'il adorait! La seule exeption jusqu'à présent était cette foutue femme de chambre. Non pas que l'attache soit vraiment grande, par contre, c'était la seule femme qui était restée dans les pensées de Nathan plus de deux jours. Nathan ne s'était pas encore avoué défait. Il comptait sur ces journées libres pour tenter de la retracer et de finalement l'attraper dans ses filets.

Nathan venait à peine de se lever, il avait sauté dans la douche. Il y est resté relativement longtemps. Il considérait qu'il n'y avait rien de mieux pour bien commencer la journée que de sentir l'eau couler sur son corps et ainsi le revigorer. Il était sous l'eau de la douche lorsqu'Elizabeth avait fait du bruit avec ses clefs et la porte de sa chambre. Il avait éteint les robinets, comme elle commençait à ramasser quelques bricles. Lui, il enfilait une serviette autour de ses hanches. Il n'avait pas pris la peine de s'amener des sous-vêtements, encore moins des vêtements avant de sauter sous la douche. Il n'avait même pas pris la peine de se sècher le corps avant de sortir de la douche. Lorsqu'il ouvrit la porte de la salle de bain, il se figea. *Mais qu'est-ce que...?* Il n'en coryait pas ses yeux. Nathan était convaincu qu'il devrait faire des pieds et des mains pour la retrouver, et la voilà qui est directement dans sa chambre. Il poussa un petit rire sarcastique, c'était définitivement trop facile. Il entendit ensuite Elizabeth qui chantonnait. Elle fredonnait un air qui lui rapellait vaguement quelque chose. Le corps de Nathan fut parcourut d'un frisson tellement la voix d'Elizabeth était douce à son oreille. Il s'était appuyé nonchalemment contre le cadre de porte et avait croisé ses bras sur sa poitrine. Il souriait comme il sourit toujours: en tombeur. Il la laissa continuer à travailler en chantant encore quelque temps, puis l'interrompit:


-Je te dérange beauté?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:04

Elizabeth achevait le ménage de la chambre. Pour être honnête, elle était plutôt fière d’elle pour avoir vaincu le repère de l’insupportable tombeur. Plus que quelques derniers vêtements à ramasser et un petit coup de balayeuse, et elle était libre ! Sa bonne humeur tomba brutalement lorsqu’elle entendit dernière elle une voix trop familière.

-Je te dérange beauté ?

La femme de chambre était tout simple pétrifiée ! Elle s’était figée sur place, son cœur s’était presque arrêté. Nathan ne pouvait pas voir le visage d’horreur qu’affichait Elizabeth, mais il devait le deviner. Un grand frisson parcoura tout le corps de la jeune femme. Elle ne pouvait pas le croire ! Qu’est-ce qu’il faisait là !? Oui d’accord c’était sa chambre, mais elle l’avait vu partir ! Il y avait quelque chose qui lui échappait. Elizabeth n’osait pas se retourner, espérant de tout cœur qu’elle avait imaginé la voix du jeune homme. Très lentement, presque péniblement, elle se tourna. Horreur !! C’était bien lui ! Il était là !..En serviette en plus ! La femme de chambre détourna aussitôt son regard de lui…et de son corps encore humide par l’eau de la douche. Malheureusement pour elle, elle ne se sentit pas rougir…ce qu’elle fit. Malgré sa terrifiante surprise et son léger trouble, Elizabeth pris son air froid, distant et hautain. Elle continua de ramasser les derniers vêtements qui restaient.

-Vraiment désolée monsieur, dit-elle à Nathan avec une pointe de mépris, je ne voulais pas vous importer…je croyais vous avoir vu sortir.

La femme de chambre avait pesé sur le dernier mot de sa dernière phrase ordonna presque une réponse à la soudaine apparition de Nathan dans sa salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:05

Nathan était vraiment très content de l'effet qu'il avait eu sur la femme de ménage. Ce trouble évident, ce rougissement candide... tous les éléments qui faisaient craquer Nathan était présents. Il savait qu'il était irrésistible, mais il pensait que l'employée était frigide, voire même lesbienne. En effet, leur première rencontre lui avait fait émerger ce type d'idée dans la tête, compte-tenu de la manière dont Elizabeth l'avait envoyé promener. *Heureusement que non, sinon ça aurait été du gaspillage...* Il ne se l'avouait pas encore, et ne se l'avouerait peut-être jamais, mais il était content que la femme de ménage se trouve dans sa chambre, à ce moment précis. Il la trouva attachante, avec ses cheveux remontés négligemment et quelques mèches rebelles qui s'étaient éclipsées en douce d'avec les autres et avec ses pomettes rougies par tout le travail qu'elle venait de faire. Le sourire qui émergea sur son visage était naturel et instinctif. Il n'était pas comme les autres, ont aurait pu le croire plus doux. Elizabeth répondit à son introduction avec un drôle de ton de voix. C'était comme si a la fois elle était fâchée, gênée et ordonnante de vérité. Cela fit sourire encore plus Nathan, mais de son sourire habituel cette fois.

-Vraiment désolée monsieur, je ne voulais pas vous importuner…je croyais vous avoir vu sortir.

Nathan apprécia le fait que la femme de ménage le vouvoie. Il aimait bien cette marque de respect. Cela lui donnait encore plus de charme et d'importance à ses propres yeux. par contre, il n'aima pas la fin de la phrase. Cela sonnait faux à ses oreilles. C'était comme si la femme de ménage n'aurait pas souhaité le voir, ce qui le blessait un peu.

-Juste comme ça... tu peux m'apeller chéri, ça va faire pareil et ça va simplifier la conversation. Et puis... ça devait être mon frère jumeau que tu as vu sortir. Parce que moi je me suis vautré dans la chaleur de mes draps, puis... comme tu as remarqué... je suis allé sous la douche.

Nathan avait terminé sa phrase avec un ton plus sensuel que la normale. Il voulait rendre encore plus mal à l'aise la femme de chambre. Il voulait la pousser à bout, l'amener dans les retranchements de son âme pour qu'elle lui apparaisse comme un être apeuré et hésitant, pour enfin pouvoir ceuillir les fruits de son corps. De cette manière, tous ses efforts ne seraient pas vains. Il était sur son terrain, dans SA chambre. *Voyons voir comment tu vas t'en sortir...* Sa chambre, Nathan la connaissait par coeur, Elizabeth n'avait donc pas de réel voie de sortie. Ce qui satisfaisait pleinement le tombeur. Il avait délaissé son cadre de porte de salle de bains pour s'approcher très lentement de la femme de ménage, avec sa démarche de fauve sensuel en chasse. Il était subtil, mais tout de même, sa manoeuvre pouvait se remarquer. Il ne s'arrêterait que lorsqu'il tiendrait la femme de ménage dans ses bras, sur son lit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:06

*Son frère jumeau ! C'est lui que j'aurais vu ?!*
Elizabeth n'en revenait pas d'avoir été bernée de la sorte (même si elle avait ressentit des doutes, intuition féminine sûrement !), elle avait également de la misère à croire que la Terre portait deux Nathan ! C'était horrible comme perspective. La femme de chambre était un peu désorientée...jusqu'à temps qu'elle entende Nathan lui dire sa dernière phrase sur un ton mielleux et qui donnait trop de sous-entendu. La jeune femme se raidi presque aussitôt alors que Nathan s'avança vers elle, tel un fauve. À la première vue de cette démarche, Elizabeth le trouva ridicule. Cependant, au fur et à mesure que le jeune homme s'approchait, la femme de chambre se sentait de plus en plus mal à l'aise, donc se raidissait encore d'avantage. Elle s'empêchait presque de respirer et son cœur se débattait, de peur (et de trouble), alors qu'elle voyait le corps humide de Nathan être à seulement quelque pas d'elle. Lorsqu'il voulut étirer les bras, sûrement dans le but de la prendre, la jeune femme se dévia brutalement de la trajectoire du chasseur et alla ramasser d'autres vêtements qui restaient un peu au fond de la pièce.

-Te vautrer dans les draps hein ? lança-t-elle avec méprise.

Elizabeth prit alors une culotte féminine qui traînait sur le sol, la prit avec son torchon (comme s'il s'agissait d'une bactérie ambulante) et la leva dans les airs pour la montrer à Nathan.

-Apparemment...t'étais pas tout seul, dit-elle cette fois avec dégoût.

Elizabeth avait convenu de laisser tomber le vouvoiement avec le résident en chaleur, cela semblait plus l'excité que le raidir. Parlant de chaleur, la jeune femme glissa un furtif coup de regard sur le torse nu de Nathan. Même les gouttes d'eau ne semblaient pas vouloir le quitter...car Elizabeth trouvait qu'il prenait beaucoup de temps à sécher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:07

Nathan avait continué sa progression vers la femme de ménage en remarquant son raidissement du corps. Il ne savait pas si cela était positif ou négatif, mais il ne s'en souciait guère. *Elle est tellement sexy...* Son air boudeur, son effet glacial, son attitude froide, tout était parfait! Nathan remarqua que le regard d'Elizabeth s'était arrêté sur son corps humide et musclé. Évidemment, le fait qu'il soit pratiquement nu devant elle devait faire aller son petit cœur un peu plus vite, il le devinait, c'était toujours ça. Comme il était à portée de bras maintenant, il étira son membre pour pouvoir prendre Elizabeth contre lui. Par contre, ce qu'il n'avait pas prévu c'était qu'elle se tasserait, pour l'éviter. Ce faisant, Nathan avait son air d'aller et lorsqu'il rencontra le vide, perdit pied. Il allait s'écraser lamentablement sur le sol, lorsque ses réflexes réagirent. Il reprit son équilibre et demeura sur ses pieds, ne faisant qu'un petit pas de danse acrobatique pour bien revenir à la verticale. Une fois stabilisé, il se tourna et croisa ses bras sur sa poitrine. *J'ai l'air de bouder... c'est drôle.* Il n'avait pas remarqué que, grâce à ce mouvement, sa serviette s'était relâchée. Pour l'instant, elle restait en place, mais s'il décidait de bouger, elle tomberait assurément. Elizabeth était rusée et futée. Elle continuait son travail comme si aucun incident ne s’était produit. Nathan sourit lorsqu’il aperçut ce qu’Elizabeth soulevait de terre à l’aide de son torchon. Il trouvait la scène ridicule, mais en même temps, il ne pouvait s’empêcher de se repasser sa nuit torride avec la grande rousse qu’il avait rencontrée dans sa boutique hier. À un certain moment, lors de ses ébats, il avait halluciné le visage de la femme de ménage à la place de l’inconnue. *Comme quoi, elle me hante. Il me la faut…*

-Te vautrer dans les draps hein ? Apparemment... T'étais pas tout seul…

Nathan aimait le timbre de voix d’Elizabeth. Au plus tréfonds de lui, il y avait quelque chose qui s’activait positivement. N’allez rien vous imaginez… tout cela est beaucoup trop loin dans ses entrailles pour que Nathan puisse en prendre conscience. Par contre, ce qu’il savait est qu’il aimait bien s’imaginer que le ton de voix que la femme de ménage avait employé en était un de jalousie. Il ne voulait voir autre chose. Cela lui fait un velours, cela le rassure. *Je vais l’avoir à l’usure…*

-Quand est-ce que j’ai dit que j’étais seul? La chaleur de mes draps venait évidemment de la présence d’un autre corps. Malheureusement, maintenant ils sont froids, que dirais-tu de les réchauffer à ton tour?

Nathan avait ponctué son invitation obscène d’un clin d’œil et attendait impatiemment la réponse d’Elizabeth. Il sourit ensuite, puisqu’il venait de finalement remarquer la position du regard de la femme de ménage. Il ne le releva pas à haute voix par contre, il ne voulait surtout pas perdre son avance dans la partie…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:09

-Quand est-ce que j’ai dit que j’étais seul? La chaleur de mes draps venait évidemment de la présence d’un autre corps. Malheureusement, maintenant ils sont froids, que dirais-tu de les réchauffer à ton tour ?

-Je préférais coucher avec un gorille couvert de verrue et ayant la lèpre,
répliqua la femme de chambre avec un large sourire, ou si tu veux je peux t’étouffer avec les même draps sales et dégoûtants de tes débats primitifs de la veille, mais je ne le ferais pas. Tu sais pourquoi ?

Elizabeth marqua une courte pause

-Parce que je serais obligée de ramasser ton misérable cadavre après et je ne veux vraiment pas me rajouter de la job. Et crois-moi que j’en ai pas besoin ! J’ai assez de ta chambre qui ressemble à un dépotoir de débauches.

À ces mots, la femme de chambre glissa encore une fois, et malgré elle, son regard sur le corps de Nathan. Elle remarqua alors que la serviette du jeune homme était entrain de tomber. Le cœur lui fit un bond dans la poitrine et elle se tourna aussitôt pour pas montrer son trouble au fauve. La jeune femme ouvrit grand la fenêtre afin de faire aérer la chambre, mais aussi pour lui permettre de respirer. Elle se sentait, étrangement, étouffée. Elle nia complètement que ce qui la rendait aussi mal et aussi inconfortable était le trouble que lui faisait ressentir Nathan. Elizabeth ne se rappela pas d’avoir déjà été aussi troublée par la présence d’un homme.

*Monsieur Stevenson est bien plus beau que lui ! Et pourtant ce n’est jamais ramollit devant lui !…sauf une fois peut-être *

Mais Elizabeth ne revenait pas de l’attitude si dégradante du jeune Sinclair ! Pour qui il la prenait ! Il croyait vraiment qu’elle tomberait dans ses bras comme une vulgaire naïve idiote ?! Il pensait vraiment qu’elle allait entrer dans son jeu !…

*…entrer dans son jeu…*


La femme de chambre afficha alors un sourire diabolique, elle venait d’avoir une idée. Elle se tourna lentement vers Nathan, l’air troublée et hésitante.


-Je te trouve sans cœur de te moquer de moi comme ça…comme si je pouvais intéresser qui que ce soit.

En prononçant ces derniers mots, Elizabeth baissa son regard et se regarda. Elle ouvrit encore plus sa chemise comme si elle cherchait timidement un quelconque trait de beauté. Toujours en étirant légèrement son col de chemise (on pouvait presque voir entièrement son épaule), la jeune femme releva ses yeux vers le jeune homme qui la regardait. Ses yeux sombres étaient brillaient, un voile limpide semblait dissimuler une timide tristesse au fond de ces beaux yeux.

-Tu es vraiment ignoble de vouloir me faire croire que je te plais, dit-elle la voix tremblante, en plus je suis une vulgaire femme de chambre…qu’est-ce qui a de sexy à ça ?

Elle se retourna vivement vers la fenêtre, comme étant sur le point de fondre en larmes. De dos à Nathan, Elizabeth ne put s’empêcher d’afficher un léger sourire en coin. Elle espérait avoir été convaincante pour ce cher tombeur. Il voulait jouer à ça ? Ça se joue à deux. La femme de chambre pria intérieurement pour qu’après son plan, le jeune homme lui fiche la paix une bonne fois pour toute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:10

Nathan se demandait ce que la femme de chambre pensait réellement. Depuis leur première rencontre, elle faisait semblant d'être complètement inintéressée, voire même dégoûtée par sa personne. *Mais c'est impossible que ça soit vrai...* Il ne voulait pas que quelqu'un puisse en effet ne pas le trouver intéressant et surtout pas elle. Elle suscitait chez Nathan une sorte de fascination, il la voulait à tout prix. Il n'était par contre pas encore en mesure de déterminer si ce n'était que pour sa collection ou bien pour d'autres raisons plus... profondes. Les répliques de la femme de ménage à la propostion de Nathan fusaient comme des balles. Nathan avait même un peu de difficulté à suivre et à répondre rapidement, contrairement à son habitude.

-Je préférais coucher avec un gorille couvert de verrue et ayant la lèpre ou si tu veux je peux t’étouffer avec les même draps sales et dégoûtants de tes débats primitifs de la veille, mais je ne le ferais pas. Tu sais pourquoi ? Parce que je serais obligée de ramasser ton misérable cadavre après et je ne veux vraiment pas me rajouter de la job. Et crois-moi que j’en ai pas besoin ! J’ai assez de ta chambre qui ressemble à un dépotoir de débauches.

Ces paroles firent leur effet sur la confiance et le bien-être du tombeur. Heureusement pour Nathan, la femme de ménage fut encore une fois déstabilisé par le corps musclé et exhibé devant elle. Ce qui ne fit que remonter cette confiance et ce bien-être en flèche. *Ce ne sont que des paroles en l'air!* Il avait l'impression que plus rien ne pourrait l'atteindre. De s'être rendu compte qu'Elizabeth jouait un rôle avec lui était probablement la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Le fait qu'elle se retourne vivement et qu'elle ouvre la fenêtre pour se changer les idées et pour que Nathan ne remarque pas ce même trouble ne faisait que confirmer son doute. Il émit un petit rire sarcastique. Il gagnerait, il en était convaincu.

-Essaie pas, je sais que t'es jalouse au fond...

Au même moment, Elizabeth s'était retournée face à lui, elle avait un air troublé, hésitant, à la limite du triste même. Nathan sentit son coeur se retourner. Il ne supportait pas cette vision. Il n'avait jamais été en mesure de voir une femme trsite ou de voir une femme pleurer. Il ne voulait pas tester comment il réagirait si cette femme serait Elizabeth. Heureusement, il n'eut pas le temps de trop y penser puisqu'Elizabeth parla.

-Je te trouve sans cœur de te moquer de moi comme ça…comme si je pouvais intéresser qui que ce soit.
-Merci du compliment. Mais pourquoi...


Nathan avait arrêté sa phrase en plein milieu. Ce qui l'avait déstabilisé c'était comment la femme de chambre agissait. Son comportement le prenait de court. Nathan avait l'impression de rêver. Elizabeth commencait à se déhabiller toute seule. *Non! Ne m'enlèves pas ce plaisir...* De plus, le regard qu'elle lui offrit était absolument adorable. Nathan aurait voulu s'approcher d'elle et l'embrasser doucement.

-Tu es vraiment ignoble de vouloir me faire croire que je te plais, en plus je suis une vulgaire femme de chambre…qu’est-ce qui a de sexy à ça ?

Après sa réplique, elle se retourna vers la fenêtre. Nathan craquait. Il était touché dans sa sensibilité. En surface, mais tout de même. C'était la première fois que Nathan avait des sentiments quelque peu profonds et quelque peu sincères. Il s'approcha donc de la femme de ménage qui était de dos à lui. Comme prévu, lorsqu'il se déplaça, sa serviette tomba. Il était donc maintenant complètement nu. Il continua tout de même sa progression, ne se souciant guère de ce fait. Il commença également sa réplique en s'avançant.

-Tu crois sincèrement que je pourrais me moquer de toi? Tu me connais mal. Je suis toujours sincère avec les gens que j'aborde. Qu'est-ce qui a de sexy chez toi? Tout. Ton corps, mais surtout tes yeux d'un vert si profond et ton sourire...

Il avait émit un petit gémissement à la fin de sa phrase. Une fois ses paroles prononcées, il était arrivé à sa hauteur. Il la prit donc par la taille et l'embrassa dans le cou.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:11

Ça y est. Nathan l’avait cru, et vraiment ! Elizabeth souriait malicieusement. Ce sourire tomba légèrement cependant lors qu’elle entendit le jeune homme lui dire se qu’il trouvait de sexy chez elle :

-Ton corps, mais surtout tes yeux d'un vert si profond et ton sourire...

*Mon sourire ?...Il pense vraiment que je vais avaler ses conneries !...Hey body ? À combien de filles t’a dit les mêmes vers ?...pathétique*


Mais bon ! La femme de chambre se rappela à l’ordre. Elle entendait Nathan se rapprocher d’elle, il fallait qu’elle tienne son rôle jusqu’au bout…ça ne sera pas facile ! Son poing avait du mal à tenir en place, ça allait tout prendre pour pas qu’elle le lui envoie en plein visage. Ça ferait tomber son plan à l’eau. Quoique elle s’attendait pas à…ce que Nathan soit tout nu ! Comment elle l’a deviné ? C’est lorsqu’il se colla contre elle. Disons que c’est le genre de truc qui se remarque…ou plutôt qui se sent. Bien qu’elle se raidit à son contact, le baiser de Nathan la détendit. Elle n’aima pas ça. Il fallait alors qu’elle passe à l’action avant de...elle ne voulait même pas y penser. De toute manière, Nathan était tellement confiant qu’il ne se douterait jamais de ce qu’il l’attendait : l’humiliation.

Cela demanda tout son courage, mais Elizabeth se retourna face à Nathan. Elle le fit tourner pour qu’il soit dos à la fenêtre ouverte. Les mains sur les épaules de l’homme, elle approcha son visage du sien et s’arrêta à quelques pouces.

-Effectivement, murmura-t-elle mielleusement, je te connais pas…mais peut-être que…

Elle fit un regard plus timide, hésitant.

-… j’aimerais bien te connaître plus.

Le jeune homme se précipita presque aussitôt vers la bouche de la femme de chambre, mais cette dernière l’arrêta avant qu’il ne l’ait touché. Un regard et un sourire malicieux apparut alors sur le visage de la jeune femme.

-Je t’ai eu !

À ce moment là, elle poussa le jeune Sinclair et celui-ci tomba à la renverse…à travers la fenêtre ! Nathan tomba sur le dos, mais heureusement pour lui, le balcon de sa chambre arrêta sa chute…mais il était quand même tout nu dehors avec quelques passants comme spectateurs. Elizabeth éclata de rire, un rire franc qui venait du cœur.

*Ça lui apprendra ! Voilà*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:12

HJ: Excuse tous les a auxquels il manque des accents, ce clavier ne les fait pas... Sad

Nathan avait adoré sentir le corps de la femme de chambre contre le sien, la chaleur de sa peau et le parfum de ses cheveux. Il avait encore plus apprécié qu'Elizabeth se détende lorsqu'il lui avait embrassé son si magnifique cou. *Voila, elle est dans mes filets!!* Nathan était satisfait de lui-même d'avoir enfin réussi ce qu'il voulait. Il s'était bien battu pour conquérir le coeur de pierre de la femme de chambre et tous ces efforts avaient finalement portés fruit. La femme de chambre abandonnait toute résistance, elle levait le drapeau blanc alors que Nathan pouvait finalement lancer son dernier cri de guerre pour célébrer sa victoire finale. Il n'avait jamais échoué ses missions de séduction puisqu'il obtenait toujours ce qu'il désirait, peu importe ce que c'était et peu importe le moyen utilisé. Par contre, cette fois avait été la plus dure des batailles. La femme de ménage était sans pitié, a un point tel que Nathan avait presque cru que cette mission serait un fiasco, jusqu'a il y a quelques secondes... Avant de sentir ce relâchement, avant de savoir la vérité et de prendre conscience de son effet véritable sur la femme.

Lorsque celle-ci mit ses mains sur son corps et exerça une pression de sorte que Nathan pivote, il aima ce contact. La peau de la femme de ménage était douce et juste assez chaude. Il croyait toujours rêver. Il ne se l'avoueait pas, mais il pensait que c'était impossible que tout cela se déroule en temps réel et ne voulait pas sortir de son rêve. Ce qui suivit l'estomaqua d'autant plus. Elizabeth approcha son visage du sien. Ils étaient seulement a quelques centimètres l'un de l'autre. Ils pouvaient sentir le souffle de l'autre contre leur peau. C'était un supplice pour Nathan de devoir attendre pour goûter enfin aux lèvres de sa proie. *Attendre, mais attendre quoi au juste...?* Il se pencha un peu plus pour être en mesure d'embrasser la jeune femme devant lui, mais elle ouvrit la bouche pour parler d'un ton mielleux avant que Nathan ne puisse s'exécuter.


-Effectivement, je te connais pas…mais peut-être que... j’aimerais bien te connaître plus.

Ces mots, Nathan les attendait depuis leur première rencontre. Il était sur un nuage. Il n'en fallait donc pas plus pour que Nathan laisse de côté toutes ses retenues et le peu de conscience qu'il avait. Il laissa son visage tomber vers celui d'Elizabeth, un peu plus vite qu'il ne s'y attendait. Par contre, plutôt que de trouver ces fameuses lèvres qui le dérangeaient tant d'être loin des siennes, il entendit la voix d'Elizabeth. Ce n'était pas le même ton que la réplique précédente, c'était même plutôt le ton habituel de la femme de ménage. Avant même que Nathan puisse se rendre compte de quoi que ce soit, il avait traversé la fenêtre et était désormais sur son balcon, nu devant quelques personnes. Il ne prit pas le temps de vérifier s'il les connaissait, en fait, il ne voulait pas savoir qui avait été témoin de cette humiliation lamentable. Il se cacha le sexe, plus pour la forme que par pudeur, les salua et retourna è l'intérieur de sa chambre de la même façon qu'il en était sorti. Lorsqu'il vit le visage d'Elizabeth, ce visage malicieux et satisfait, Nathan émit un petit sifflement admiratif, en s'approchant d'elle encore une fois.

-Bien joué ma jolie, mais il en faut plus que ça pour se débarasser de moi, désolé... Donc, on va prendre un verre ensemble ce soir?

Il avait ponctué sa dernière réplique d'un clin d'oeil. Suite a quoi, il s'étira. Cette manoeuvre avait surtout comme but d'exhiber encore plus son corps aux yeux d'Elizabeth. Par contre, son sourire de fendant eut une seconde d'hésitation lorsqu'il fit ce mouvement. En effet, Nathan ressentit une douleur lancinante au niveau des côtes dans son dos. *Ouais, bon, peut-être qu'elle m'a un peu amoché...* Il ne fallait pas que la femme le sache, il vérifierait plus tard. C'est pourquoi son air de fendant revint assez rapidement sur son visage si joli.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:14

Alors que Nathan revenait à la chambre, Elizabeth ne pouvait s’empêcher de rire. La femme de chambre ne savait pas si cela serait suffisant pour que le jeune homme lui foute la paix, mais en tout cas elle aurait au moins bien ri. D’autant plus que le jeune Sinclair avait le dos marqué des motifs du balcon et qu’il ne semblait même pas s’en être aperçu. La jeune femme ne le lui cacha, ça sera bien plus drôle lorsqu’il le découvrira par lui-même. Le léger détail que Elizabeth avait oublié, mais qu’elle se rappela assez vite lorsque Nathan fut de nouveau devant elle : il était encore tout nu. Elle détourna aussitôt la tête. Ses joues lui brûlaient.

*Voyons ! Qu’est-ce que j’ai ? C’est juste un gros imbécile, il n’y a vraiment rien à s’emballer.*


-Bien joué ma jolie, mais il en faut plus que ça pour se débarrasser de moi, désolé... Donc, on va prendre un verre ensemble ce soir ?


-Même pas en rêve !
répliqua aussitôt la femme de chambre, et c’est vraiment dommage que j’aille pas un détergent ultra puissant contre les tâches comme toi !

Tout en s’éloignant du tombeur, lui lança des paroles tranchantes (mais aussi désespérée, elle savait plus quoi faire).

-T’es vraiment comique quand même ! Tu penses vraiment que je crois à toutes tes belles paroles ? Tu penses que je le sais pas que t’es un sale gros macho imbu de lui-même que son seul de vie est de coucher avec toutes les femmes dans la bâtisse dans laquelle il met les pieds ! Désolée de te décevoir, mais moi je ne suis pas une petite idiote naïve ou même une p*** de bas étage. Crois-moi que l’erreur que j’ai faite ce matin, de venir ici, je la referais plus. Il va pleuvoir des singes lépreux avant que je te revois et le jour où je serais assez folle pour te trouver séduisant, et bien la fin du monde ne suivra pas longtemps après !

Sur ce, la jeune femme tourna les talons et quitta la chambre en claquant la porte. Elle commençait à s’énerver. Ce client avait un don exceptionnel…celui de la mettre hors d’elle. Malgré elle, Elizabeth repensa à lorsqu’il s’était rapproché d’elle et qu’il l’avait embrassé dans le cou. Le même frisson la parcourra et l’espace d’une seconde son regard s’adoucit. Elle ignorait pourquoi, mais à chaque fois qu’elle voyait Nathan ou entendait son nom, elle sursautait et elle ressentait un pincement au cœur. La femme de chambre se secoua brusquement la tête, espérant ainsi de chasser ces pensées absurdes.

*C’est parce qu’il me tape sur le système voilà pourquoi !...C’est du dégoût * se dit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé] Ven 16 Avr - 10:15

Nathan était resté dans la même position depuis qu'il avait cessé son étirement. Il avait atrocement mal dans le dos. Lorsqu'il irait voir dans le miroir, il remarquerait qu'il saigait sur l'omoplate droite. Il y avait un clou de mal entrer dans le bois, lorsqu'il était tombé sur son balcon, le clou s'était enfoncé dans son corps. Résultat: il saignait et devrait se redoucher avant d'aller à la chasse aux minettes. Nathan n'osait pas bouger, justement parce qu'il avait vraiment mal et qu'il ne voulait pas qu'Elizabeth le sache. Il n,aurait pas voulu montrer un signe de faiblesse devant elle. Il aimait bien par contre, remarquer le malaise évident qu'il causait sur la femme de chambre. Son teint était devenu plus rosé, sous l'effet que lui procurait Nathan et son corps nu. Nathan n'avait pu s'empêcher de sourire encore plus.

Nathan laissa donc la jeune femme débiter tout son soûl sur lui, sans broncher. Il n'émit aucun son, ne changea aucunement d'expression faciale et ne remua même pas le petit orteil. Il était de glace devant elle. Il savait que tout ce qu'elle lui dirait était faux. Il l'avait vu, il le sentait, il avait pratiquement gagné. Toutes paroles étaient désormais inutiles. Il sentait que cette bataille ne serait pas encore la bonne, mais se disait qu'il préfèrait cela ainsi. Étant donné qu'il était blessé, il aurait pu ne pas donner le meilleur de sa forme à sa compagne. De plus, il ne l'avouerait à personne, mais ce qu'Elizabeth lui disait faisait tout de même son bout de chemin dans sa tête. On ne pourrait pas jusqu'à dire qu'il avait de la peine, seulement, on pourrait dire que cela lui déplaisait fortement. Il ne pensait pas que son jeu était aussi évident. Il ne pensait pas que la femme de ménage continuerait à faire semblant de ne pas être intéressée. Il aurait voulu plus d'indices, plus de certitudes. Il la regarda s'éloigner, puis sortir de la chambre toujours sans broncher. Lorsque la porte se referma en claquant, il sursauta. Il s'avanca lentement vers la porte et regarda par l'oeil magique. Il vit donc qu'Elizabeth était toujours devant sa porte, tenant fermement les poignées de son chariot. Elle avait été parcourue d'un frisson puis avait changé d'expression faciale. Nathan émit un petit rire satisfait, décolla son oeil du mécanisme incrustré dans la porte et murmura quelque chose pour lui même.


-J'ai gagné! À la prochaine bataille, beauté...

Il embrassa son index et son majeur puis envoya le baiser en direction de l'autre côté de la porte fermée. Ensuite, il se frotta les mains l'une contre l'autre et se dirigea finalement vers la salle de bain.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: Le chat et la souris [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Le chat et la souris [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs terminés-