AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Ven 16 Avr - 10:40

[HJ : Soir d'un bal de Noel]

Nathan n’avait pu s’empêcher de regarder Elizabeth, à partir du moment où il l’avait repérée. Il avait ainsi également pu assister à toute la scène avec la folle enragée qui était sautée sur Elizabeth de son poste au bar. Par contre, même si l’idée lui avait effleuré l’esprit qu’il devrait peut-être intervenir, il n’en eut pas vraiment le temps parce qu’Elizabeth avait eu les bons réflexes et avait repoussé efficacement la furie sur elle. Tout comme même si l’idée lui avait effleuré l’esprit d’aller voir si elle allait bien, il n’avait eu que le temps de finir son verre et de commencer sa progression au travers la foule vers l’ancienne femme de chambre, parce que cette dernière était sortie presqu’en courant. Sa conscience lui disait que peut-être Heather n’apprécierait pas son abandon soudain, elle aurait peut-être voulu avoir des explications ou un raccompagnement dans les bonnes et dues formes, mais Nathan ne s’en souciait guère. *De toute façon, elle est avec l’autre con, elle m’a surement oublié!* Nathan se dit que c’était un peu elle qui l’Avait planté là bêtement, alors il n’avait plus de comptes à lui rendre. Même qu’il n’en avait jamais eu, mais bon… Nathan ne ralentit même pas sa course, tellement il se fichait d’Heather en ce moment précis. Tout ce qui comptait était de rattraper Elizabeth.

Heureusement pour le Sinclair, Elizabeth ne pouvait pas avancer aussi rapidement que lui. Elle était en effet plus gênée par sa tenue que lui, qui n’avait ni talons hauts, ni jupe longue ajustée. Il put donc réussir à retrouver sa trace et à la suivre de loin pour un moment, lorsque la femme de chambre pénétra dans le hall d’entrée en direction de sa chambre, Nathan crut que c’en était fini, qu’il ne pourrait jamais la rattraper et lui parler. Par contre, c’était Noel et une certaine magie opéra. Lorsque l’Ancienne femme de chambre passa devant une des grandes fenêtres du hall, un rayon lumineux provenant de la Lune l’illumina et elle ralentit au même moment. Cette image merveilleuse rendit Nathan béat d’admiration. Elizabeth était si belle dans sa robe et le rayon de lumière ne faisait que faire encore plus briller le tissu, ses cheveux et ses yeux. Il aurait pu rester des heures à simplement la regarder. C'était si parfait. C’est à ce moment qu’un minime déclic se fit dans sa tête…

Si Elizabeth avait ralenti, Nathan, lui, ne l’avait pas fait. Il se retrouva donc assez rapidement à sa hauteur, derrière elle, lui aussi dans le rayon de Lune désormais. Il eut l’impression que le temps se suspendit quelques secondes, juste assez longtemps pour lui permettre de bien voir la scène qu’il était entrain de vivre. *C’est comme si la Lune nous appartenait…* Il ne savait pas quoi dire, il avait l'impression que des paroles viendraient tout gâcher. Il mit donc délicatement une main sur le bras d’Elizabeth et exerça une pression pour la forcer à se retourner. Lorsque ses yeux se plantèrent dans ceux d’Elizabeth, il sourit presque timidement, mais sincèrement…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Ven 16 Avr - 10:41

Elizabeth était sortit en hâte de la salle de bal, le plus tôt elle quittait cette pièce le plus tôt elle se sentirait mieux. Vraiment, cette soirée de Noël n'avait été qu'une série de catastrophes. Au bal, Eli avait vu la dernière personne qu'elle voulait voir et ensuite dans sa course elle avait eut la malchance de contrarier une folle hystérique qui c'était presque aussitôt jeté sur elle. «Joyeux Noël Eli» pensa sarcastiquement l'ancienne femme de chambre.
Une fois le seuil de la porte franchi, l'adrénaline du moment intense avec Amber tomba d'un coup. Elizabeth continua d'avancer même si ses jambes tremblaient à la faire s'effondrer. En faite, son corps en entier tremblait, mais malgré ça la jeune femme ne ralentissait pas sa vitesse. Elle voulait tomber de fatigue seulement une fois rendue à sa chambre, pas avant. Seulement, avec la chute d'adrénaline, Eli sentit soudainement la douleur dût aux coups de l'enragée.

*Elle n'y avait pas été de mains mortes cette folle !...en plus, elle ne semblait pas prête à arrêter...maudite folle...*

Sans s'en rendre compte, la jeune femme commença à ralentir son allure. Ses pensées l'accapara trop. Aussi forte qu'elle était, Elizabeth était quand même un peu heurté par ce qui venait de se passer. Se faire agresser aussi vite et aussi facilement devant public en plus, cela n'a rien d'évènements habituels. En vérité, elle était vraiment bouleversée. Au seul moment où elle voulait partir et que tout autour d'elle n'avait plus d'importance, il fallait qu'elle bouscule LA seule personne qui ne fallait pas heurter.

*Je crois que même Cybelle aurait été plus douce.*

À ce moment là, Elizabeth passa devant une fenêtre et vu presque éblouis par la lumière de la lune. Aussitôt attirée, la jeune femme tourna la tête dans sa direction. La lune n'était pas entière mais elle était resplendissante. À la vue de l'astre nocturne, les pensées noirs d'Eli s'évaporèrent, en faite elle ne pensa plus à rien. Elle était maintenant immobile devant la fenêtre, les yeux fixés sur la lune. Sa lumière agissait comme une énergie apaisante et sereine sur la jeune femme tourmentée. Eli était hypnotisé par cette sphère blanche et presque parfaite, elle s'y perdit un instant. C'est à ce moment là qu'elle sentit quelqu'un la prendre par le bras doucement. Elle suivit le mouvement et se tourna. Elle se trouva face à Nathan Sinclair. Tous deux étaient entouré de ce halo lumineux.

À la vue de Nathan, Eli eut le souffle coupé l'espace de quelque seconde. Depuis plusieurs semaines elle le fuyait et espérait ne plus jamais le revoir et maintenant il était là devant elle. Toutes les idées noires, méchantes et tristes qu'Elizabeth eut envers Nathan ces derniers-temps ne lui effleurèrent même pas l'esprit maintenant qu'elle l'avait devant lui. Il lui souriait, Eli sentit aussitôt son cœur battre trop fort. Elle trouva le jeune homme adorable, c'était la première fois qu'elle voyait sur son visage une expression douce et sincère. Elle ne pu s'empêcher de sourire à son tour, aussi timidement que lui. Cependant, Elizabeth ne se comprenait pas : elle l'avait déjà aperçu Nathan au bal et sa première réaction avait été la fuite, c'est d'ailleurs indirectement sa faute ce qui lui était arrivé par la suite avec Amber. Alors pourquoi elle ne fuyait pas là ? Il était portant devant elle...proche d'elle. Aussi curieux que cela puisse paraître, la jeune femme avait un peu perdu contacte avec la réalité, elle avait l'impression qu'ils étaient coupé du reste du monde et cependant, elle en fut la première surprise, elle se sentait bien. La présence de Nathan la réconforta. Alors qu'elle se sentait noyé dans le bleu des beaux yeux du jeune homme, Elizabeth détourna timidement la tête et se retourna de nouveau vers la fenêtre. Elle y vit son reflet : elle avait une sale tête ! La belle coiffure que Lindsay avait eu tant de mal à lui faire était à présent défaite horriblement et son visage était rouge, dût aux coups d'Amber. Eli fut épouvanté à sa propre vue. Elle était effroyable...et elle se trouvait devant Nathan. D'abord lentement, l'ancienne femme de chambre commença à défaire ses cheveux afin de les mettre lousses. Au fur et à mesure elle agissait, Eli sentit des larmes lui monter aux yeux. Des larmes de frustration, de fatigue et de honte. Cependant, elle tenta de les retenir bien qu'elle ne sache pas combien de temps son barrage tiendra.


Dernière édition par Elizabeth Stevenson le Jeu 6 Mai - 10:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Ven 16 Avr - 10:43

Nathan ne savait pas quoi faire. Il était devant elle désormais, mais il ne savait pas ce qu'il se devait de faire. Pour lui, l'instant était magique, mais ce n'était peut-être pas le cas de son interlocutrice. Il n,avait malheureusement pas le pouvoir de lire dans ses pensées et comme à son habitude, Elizabeth avait le regard un peu fermé, ne montrant donc rien des .émotions qui tiraillaient ou non la nouvelle résidente de l'hôtel. Il aurait voulu lui parler, mais il avait l'impression qu'aucun mot ne serait suffisant. De plus, parler serait venu rompre la petite magie qui venait de s'installer entre eux et permettrait surement à Elizabeth de prendre du recul et d'ensuite se sauver. C'était bien la dernière chose que voulait Nathan en ce moment précis. Il avait besoin d'elle. Il avait besoin de sentir son corps contre le sien, de pouvoir respirer son parfum et caresser son visage ou ses cheveux. Ultimement, il aurait besoin de l'embrasser, mais il ne voulait pas bruler d'étapes. Pas ce soir. Pas avec elle. Il avait fait assez de dommages entre eux deux, il devait tenter de recoller les morceaux.

À force de la regarder dans les yeux, le reste de con corps et du décor avait fini par s'effacer. Il n'y avait plus que deux yeux d'un vert pur qui comptait pour Nathan dans le moment présent. Lorsqu'il eut l'impression qu'elle bougeait, il cligna des yeux et reporta son regard sur son visage. Ainsi tournée vers la fenêtre et la faible lumière de la lune, elle était plus que merveilleusement belle. Nathan serait restée des heures à la regarder, simplement. Il avait légèrement penché sa tête, de sorte que son visage était dirigé vers le cou de la jeune femme et avait inspiré profondément. L'odeur d'Elizabeth lui enivrait l'esprit. C'était un parfum subtil et très nuancé. Pas trop imposant pour les narines, sans pour autant s'effacer carrément. Nathan n'étais pas capable d'identifier l'odeur parfaitement, mais il aimait bien ce qu'il respirait. C'était discret, c'était parfait pour Elizabeth.

L'ancienne femme de chambre détacha ses cheveux, rendant la subtile odeur un peu plus imposante. Tout l'être d'Elizabeth sentait bon et semblait doux, tellement doux. Il avait une envie irrésistible de la toucher, de la caresser, mais surtout de l'embrasser. Il devait se retenir de tout son corps pour ne pas craquer à la tentation. Il voulait prendre son temps, faire durer le plaisir. Parce qu'il savait qu'Elizabeth n'était pas comme les autres. Elle n'était pas du genre facile et il ne voulait pas qu'elle le soit non plus. Étrangement, c'était comme s'il ne voulait pas la blesser, elle. Par contre, Nathan décida de succomber juste un peu à la tentation, c'était un compromis entre désir et raison assez intéressant pour le Sinclair. Il pris la taille d'Elizabeth avec une de ses mains et la rapprocha de lui pour que leurs deux corps se touchent. Avec son autre main, il la passa dans son cou et la tête d'Elizabeth finit par de déposer sur sa poitrine. Il finit par déposer son menton sur le dessus de la tête d'Elizabeth et ferma les yeux. Son étreinte était suffisamment forte pour que leurs corps soient en constant contact, sans être pressante ou agressive.

La menton sur sa tête, les yeux toujours fermés, il se dessina un subtil sourire de contentement sur son visage. Il espérait seulement ne pas recevoir de baffe. Il était si bien...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Jeu 6 Mai - 10:59

C’est à ce moment là, au moment où Elizabeth ne sentait plus la force de lutter contre ses larmes que Nathan l’amena lentement vers lui et la serra contre sa poitrine. La jeune femme resta figée l’espace d’un moment, surprise du gest de de Nathan. Puis, lentement, ses bras s’étira autour du corps du jeune homme. Cette étreinte réussit à laisser quelques larmes glisser silencieusement des yeux d’Elizabeth. Elle était si bien, tellement que ça lui fit peur. Cependant, elle était incapable de repousser Nathan. La chaleur de ses bras et de son corps, son souffle calme et les battement de son corps…à ce moment là Elizabeth ne connaissait plus rien d’autre. Plus rien ne pouvait l’atteidre, elle était entouré d’une forteresse. D’aussi loin que ça mémoire le lui permettait, la jeune femme ne se rappellait pas d’avoir connu un sentiment de réconfort, de sécurité et de bien-être aussi fort et d’aussi doux. Elle se surpris elle-même de vouloir rester le reste de la soirée ainsi. Doucement, presque subtilement, les mains de la jeune femme caressa légèrement le dos de Nathan. Elle pouvait sentir à travers ses vêtements ses muscles respirer. Elle souria. L’ancienne femme de chambre avait déjà vu les formes du client, après tout c’est lui-même qui s’était pavané devant elle lors de leurs intercation dans sa chambre. Elizabeth souria doucement à se souvenir, elle se rappela aussi comment elle avançait envoyé promener Nathan en le poussant à travers la fenêtre. Le reste de tous leurs souvenirs s’ensuivit dans l’esprit de la nouvelle résidente de l’Hôtel. Avant, ses rencontres avec Nathan l’exaspérait, au file du temps, elles en avait besoin d’une certaine manière. Elizabeth ne comprenait pas comment ce grand charmeur avait réussi à touché son cœur, elle avait prit toute les précautions pour que ça n’arrive pas. Le sentiment qui habritait Elizabeth était paradoxale, elle se sentait honteuse d’avoir finalement laissé Nathan rentrer dans son cœur, mais en même temps cela ne la dérangeait pas plus que ça. Elle ne voyait pas pourquoi elle se plaidrait, Nathan Sinclair la tenait contre lui depuis déjà un moment. Une seconde fois, la jeune femme écouta le cœur de son compagnon et fut contente d’avoir la preuve qu’il en avait bien un finalement.


Elizabeth releva doucement la tête et déplaça ses mains du dos de Nathan vers la poitrine. Elle le regarda un moment. À quelque reprises elle ouvrit la bouche et la referma aussitôt. On aurait dit qu’elle avait perdu l’usage de la parole. Elle voulait dire quelque chose, mais quelque chose en elle l’empêchait de le faire. La jeune femme rebaissa alors la tête, elle devait avoir eu l’air ridicule. C’est alors que venant de la salle de bal, elle entendit de la musique. D’abord surprise, parce que le bal continuait malgré les précédants évènements, un sourire amusé se dessina sur les lèvres d’Elizabeth. La jeune femme plaça une main sur l’épaule du jeune homme et leva l’autre en l’air. Elle replongea son regard vert dans celui bleu de Nathan et l’invita en silence, et avec un charmant sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Lun 17 Mai - 14:11

Nathan avait eu presque peur de ce que serait la réaction d’Elizabeth lorsqu’il l’avait attiré contre lui. Compte-tenu de ce qu’il sait qu’elle est capable de faire, il redoutait sa fureur. Cependant, il avait été agréablement surpris de sa réaction et ne s’en plaignait pas. Elle s’était heureusement laissée allée et avait passé ses bras autour de lui, pour rapprocher encore davantage leurs deux corps. Elle avait même commencé à caresser subtilement son dos à lui et cela l’avait fait frémir. Cette minuscule caresse, même au travers son veston, lui faisait l’effet d’une décharge électrique de plusieurs milliers de volts. Ce simple contact lui fit fermer les yeux de bonheur. Il voulait profiter du moment présent, il aurait voulu qu’il ne s’arrête jamais. Il en fit même le vœu muet à la lune, seule spectatrice de cette scène des plus magiques. Nathan se sentait si bien, en cet instant précis. Il appréciait énormément le moment qu’ils étaient entrain de vivre, étant persuadé qu’Elizabeth finirait par retrouver sa vraie personnalité et qu’elle le repousserait finalement. Il ne voulait pas se séparer de son corps, de sa chaleur. Il resserra d’ailleurs légèrement son emprise sur la taille fine de sa partenaire nocturne. Jamais il n’avait autant apprécié le contact physique d’une femme contre son corps. Jamais son cœur n’avait battu aussi vite d’excitation et de fébrilité. Jamais il n’avait autant pris son temps avec une femme avant de l’embrasser et de commencer à la déshabiller. C’était pour le Sinclair une petite victoire encore plus appréciée que les autres. Après tout ce temps à courir après cet instant, il ne voulait pas qu’il se termine bêtement et négativement, comme tous les autres. Il dégustait donc ce moment, comme lorsqu’on prend bien le temps de mastiquer et de gouter correctement une bonne bouffe.

Lorsque l’ancienne femme de chambre déplaça ses mains, le Sinclair eut peur qu’elle se retire. C’est d’ailleurs ce qui l’avait poussé à resserrer encore un peu plus sa prise sur le corps d’Elizabeth, se disant qu’ainsi, elle ne pourrait pas fuir avant de lui expliquer ces choix. Voyant qu’elle ne semblait pas vouloir se sauver, il baissa les yeux vers elle. Son regard vert et perçant était posé sur lui, lui donnant de l’importance. Elle ouvrait la bouche et la refermait, à quelques reprises depuis quelques secondes et Nathan trouvait cela mignon. Il se doutait qu’elle voulait dire quelque chose, et se dit que peut-être, comme lui, elle avait peur de briser le beau moment en parlant. En guise de réponses aux questions non-dites, il sourit tendrement, dégagea les quelques mèches rebelles qui était tombée dans son cou et alla justement déposer un furtif baiser dans le creux de son cou. Lorsqu’Elizabeth baissa la tête, Nathan ne sut quoi penser. Il avait peur d’avoir été trop loin ou pas assez aussi. Il ne savait pas comment fonctionnait le cerveau d’Elizabeth. Normalement, il connaissait bien les femmes, seulement celle-ci était différente. Elle n’agissait et ne pensait pas comme toutes les autres et malheureusement pour le Sinclair, elle ne venait pas avec un manuel de mode d’emploi intégré. Nathan devait donc se creuser la tête pour tenter de comprendre les rouages de ses pensées et c’était parfois plus complexe à déchiffrer que ce qu’il semble… comme en ce moment par exemple.

Il avait le regard fixé sur son dessus de tête, seule partie du corps que lui permettait de voir la position que sa partenaire avait adoptée, lorsqu’elle releva la tête, avec un petit sourire charmant et amusé et qu’elle positionna ses mains de sorte qu’elle semblait vouloir danser. Étonné, car il n’entendait pas de musique, mais amusé, car il aimait bien les initiatives que prenait Elizabeth ce soir, Nathan ne leva qu’un seul sourcil et un seul coin de lèvres. Il mit une main dans son dos et l’autre dans sa main, rapprocha leurs deux corps et commencer à danser un slow.

Leurs deux corps tournaient légèrement sur le même axe, lentement, presque sensuellement. Nathan pouvait sentir la poitrine d’Elizabeth contre son torse, ainsi que son souffle dans son cou et cela lui plut. Il se força cependant à ne pas trop y penser pour ne pas avoir d’érection et que cela les gênent tous les deux. Son attirance pour Elizabeth était déjà assez évidente, il n’allait pas en rajouter. Il se plaisait à concentrer son attention à tenter de garder ses yeux dans ceux de la femme de chambre, simplement parce qu’ils les trouvaient magnifiques et qu’il aimait les voir danser dans le paysage. Au bout d’un temps, il finit par augmenter la cadence du pas de danse et ils firent de plus grands cercles, un peu plus rapides. Ils tournoyaient sans cesse, presque comme une valse, mais donc le rythme avait été décéléré. Sans être trop demandante, cette danse improvisée par le Sinclair était juste un peu plus sensuelle, puisqu’elle demandait des mouvements d’une autre nature et leurs deux corps étaient donc plus souvent en contact. Le couple du moment offrait une image magnifique avec leurs deux corps entrelacés, la robe verte qui virevoltaient lentement et les étincelles dans leurs yeux que faisait refléter la lumière de la Lune sur eux…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Mar 18 Mai - 14:43

(Désolée pour la longeur, je vais me reprendre pour la prochaine ;) )


Alors que les corps des deux jeunes gens tournoyaient, Elizabeth ne pouvait s,empêcher de sourire. Elle ignorait la raison qui l’avait poussé à entraîner Nathan dans ce petit jeu de valse. Cependant, la jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle trouvait cela amusant, même excitant. L’ancienne femme de chambre laissait conduire par le jeune Sinclair et s’amusa de chacun de ses gestes. Pendant cette valse, Elizabeth se sentit fiévreuse et à la fois frissonnante. Une bouffée de chaleur l’envahissait à chaque contact doux du jeune homme. À un instant, Elizabeth eut le vertige : tous ses sensations, ses émotions et ses pensées qui se bousculaient dans sa tête, dans son corps et dans son cœur…lui fient soudainement peur. Il aurait été facile de dire, que la jeune femme avait peur parce qu’elle ignorait ce qui lui arrivait, mais la vérité est tout le contraire : Elizabeth eut soudainement peur, mais elle savait pourquoi. Nathan avait réussi à se faufiler par une fissure de sa carapace et l’avait atteint en plein cœur. Elle ne pouvait plus le nier maintenant. Il était parfaitement clair que ce tombeur avait gagné sur elle. La seule question que se posait Elizabeth était : pourquoi lui ? Depuis qu’elle était arrivée à l’hotel, et alors qu’elle ne se rappelait plus de son passé, elle avait connu plusieurs gens. Pour tous, Elizabeth n’avait pas voulu qu’il s’approchent d’elle, cependant certains y étaient parvenus. Mais aucun d’eux n’avait autant atteint Elizabeth que Nathan. Au début de leur «relation», elle l’avait totalement nié au fond d’elle, mais ce Nathan Sinclair lui était familier, agréablement et amèrement à la fois. Elle ne savait toujours pas pourquoi, mais à cet instant l’amertume s’était changée en tristesse. Une folle réflexion traversa l’esprit de la jeune amnésique : sa vie au 19e siècle, ce siècle d’où elle venait réellement, est-ce qu’elle y avait déjà rencontré quelqu’un comme Nathan ? Semblable à lui ? Ou…lui ? Dans un mouvement de leur danse, Elizabeth se remit face à Nathan et le regarda. Lentement, elle glissa une de ses mains dans le cou de Nathan et le tira lentement vers elle. La jeune femme n’avait eu qu’une envie en levant le regardant sur son cavalier, une irrésistible envie de l’embrasser. Elle se surprit elle-même de céder aussi facilement et aussi naturellement à cette envie. Doucement, Elizabeth rapprocha ses lèvres de celles de Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Dim 27 Juin - 15:32

Nathan Sinclair était sur un nuage. Il le croyait à peine tellement c’était irréel pour lui. Elizabeth et lui étaient entrain de vivre comme un couple normal, alors qu’ils n’avaient rien de normal. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait, car il ne se sentait pas comme d’habitude dans ce genre de situations. Normalement, il était le parfait tombeur, le parfait Sinclair. Cependant, en ce moment, il était un peu mal à l’aise au fond de lui et cherchait ses gestes et ses mots. Il avait normalement une phrase déjà préparée à l’avance pour les faire craquer, mais après avoir essayé à maintes reprises ce type de drague, il savait que c’était complètement inefficace avec Elizabeth. Il se retrouvait donc pratiquement sans ressources. Tout ce qu’.il avait à disposition était lui-même et sa cavalière. C’était si peu. C’était tant. En soi, leurs deux êtres constituaient tout de même beaucoup de matériel, mais Nathan hésitait à s’en servir. C’était comme s’il refusait de brûler des étapes pour la respecter ou pour mieux en profiter lui-même. À force de la côtoyer et de la flirter, il commençait à la connaître et à reconnaître toutes ses mimiques et ses tics. Il savait lire en elle. Elle ne pouvait presque rien lui cacher… Tout ce qu’elle pensait, ou du moins tout ce qu’elle disait penser, il le devinait. Il savait également qu’Elizabeth avait une carapace très épaisse et qu’elle aimait bien jouer la fille pas intéressée alors que c‘était bien tout le contraire. Les quelques doutes qui persistaient dans la tête du Sinclair s’étaient évanouis il y avait quelques secondes. En effet, il était désormais persuadé que, même si elle disait le contraire, Elizabeth en pinçait pour lui. Sinon, elle aurait parlé, l’aurait repoussé et serait partie… comme toutes les autres fois. Ce soir, c’était différent.

Il régnait dans le hall une ambiance étrange. Le fait qu’il soit dans l’obscurité et pratiquement vide aidait la chose. Mais il y avait plus que cela. Beaucoup plus. Il y avait une énergie particulière entre les deux jeunes gens également. C’était comme si tous deux savaient que l’autre était plus sincère que jamais. Nathan prenait des risques en caressant chastement le dos d’Elizabeth et il aimait bien ce type de risques. Il devait pousser toujours un peu plus loin ses limites dans l’espoir qu’un jour, elles disparaissent complètement. Elizabeth était un défi oui, mais avec le temps elle était devenue bien plus que ça. C’était presqu’une obsession pour le Sinclair, mais elle devait finir par craquer. Quel qu’en soit le prix et le temps nécessaire, elle le ferait un jour ou l’autre… Il sentait d’ailleurs que ce qui les retenait tous deux normalement commençait à céder. En effet, il y avait un changement perceptible dans le langage corporel d’Elizabeth qui lui fit une drôle de sensation. Il ne savait pas quoi en penser et ne savait plus très bien quand s’arrêter. Il sentait en lui monter une vague de désir et de passion qui serait sans doute difficile à contrôler et ferma les yeux pour le faire un peu mieux. Lorsqu’il ouvrit les yeux, celui d’Elizabeth était tout près du sien et il sut que c’était le bon moment.

Il fit les quelques millième de centimètres qui séparaient encore leurs deux paires de lèvres et put ainsi enfin goûter à un baiser d’Elizabeth Stevenson. Ses lèvres étaient douces et légèrement sucrées, peut-être dû au gloss qu’elle avait en début de soirée. Cela n’avait pas vraiment d’importance. Nathan se laissa aller encore un peu plus. Ce faisant, il cessa de tournoyer et passa une main dans la base des cheveux et dans la nuque d’Elizabeth pour y exercer une légère pression et ainsi accentuer la pression sur leurs lèvres. Nathan mit son autre main sur sa hanche et ne pensa plus. Pendant un instant, il ne fit qu’apprécier le baiser. Il n’était pas hésitant, mais se demandait tout de même si c’était déplacé d’aller plus loin. Presque timidement, il entrouvrit ses propres lèvres et y passa sa langue. De cette façon, Elizabeth pourraient sentir la langue de Nathan contre ses lèvres et décider elle-même s’ils allaient plus loin dans leur baiser magique. Nathan ne portait plus attention au décor, mais la seule témoin de cette scène, la Lune, semblait presque s’amuser de ce qu’elle voyait…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Mar 29 Juin - 15:22

Si lors de sa première rencontre avec Nathan Sinclair, quelqu’un aurait dit à Elizabeth qu’elle finirait par se trouver dans cette position avec lui : elle l’aurait probablement versé sa chaudière d’eau sale sur cettedite personne. Cependant, c’était bien ce qui était entrain de se passer. Jamais elle n’aurait suspecté ressentir un tel plaisir. Les lèvres de Nathan étaient tout ce dont elle se préoccupait à cet instant. Elles lui procuraient un désir si profond, que la jeune femme crut défaillir. Lorsqu’elle sentit la langue du jeune Sinclair, elle eut un sourire au coin des lèvres et suivit son partenaire dans son geste. Elizabeth n’aurait pu dire combien de temps ils restèrent ainsi enlacés à s’embrasser, mais elle aurait souhaité que cela ne finisse jamais. D’aussi loin que la jeune femme pouvait se rappeler, elle ne s’était jamais sentie aussi merveilleusement bien. Jamais elle n’aurait cru partagé un tel baiser avec Nathan Sinclair, mais surtout, jamais elle n’aurait cru penser à ces mots ne pensant à lui :

«Je t’aime»


Les mains accrochées à son cou et ses lèvres toujours sur les siennes, Elizabeth sentit de drôles chatouillements dans son ventre ce qui la fit frissonner davantage de plaisir. À cet instant, l’ancienne femme de chambre aurait pu dire que ce moment avec ce client tombeur la rendait heureuse. D’autant plus que l’attitude de Nathan était différente de toutes les autres rencontres précédentes. Il était si doux, si patient et si vrai. Elizabeth n’en était que plus folle de lui. Elle redoubla d’ailleurs de passion. Son corps demandait de plus en plus celui de Nathan contre elle.

Cependant, une soudaine pression des corps des jeunes gens fit perdre à Elizabeth tout contact avec la réalité. Elle eut une vision :

Elizabeth ouvrit ses yeux, paniquée. Elle se trouvait toujours dans les bras de Nathan, cependant il était habillé différemment.


«Une autre vision.»
pensa Elizabeth les larmes aux yeux, surprise et anxieuse à la fois.

Nathan la regarda tendrement et la serra contre lui.


-Ne t’inquiète pas mon amour
, lui dit-il avec une voix légèrement différente, ton mari ne risque pas de nous surprendre chez moi.

Elizabeth releva la tête, surprise. Les yeux remplis de questions, «Nathan» replaça une de ses mèches derrière son oreille.

-Tu sembles nerveuse ces temps-ci
, lui dit-il avant de poser une main sur son ventre, est-ce que c’est l’enfant qui t’inquiète?

Les yeux s’ouvrirent d’Elizabeth s’ouvrirent davantage de stupeur. Alors que le Nathan de sa vision continua.

-Nous trouverons une solution.

Puis, il se pencha vers elle et l’embrassa de nouveau.

Elizabeth revient alors à elle. Elle avait cessé d’embrasser Nathan. Pour ne pas l’inquiéter, elle lui sourit et l’enlaça dans ses bras. La jeune femme espérait du fond de son cœur de ne pas avoir eu l’air bizarre. Elle se rappelait de la fois avec Claire. Elle l’espérait fort, car elle se voyait mal expliquer ses visions et son ancienne vie à Nathan. Il la prendrait pour une folle. Elizabeth resserra davantage son étreinte et cacha son visage dans le creux du cou de son amour. Elle avait compris pourquoi Nathan lui était si familier et pourquoi il avait suscité chez elle un tel émoi. C’était en réalité la deuxième fois que la jeune amnésique tombait amoureuse de ce jeune homme qui était dans une autre vie son amant et peut-être aussi le père de son enfant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Sinclair

* * * * * * * * * * * *
Séducteur de dames

Messages : 59
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Jeu 21 Oct - 15:28

[HJ : Désolé du délai, de la longueur et de la qualité… mais bon, tu connais les circonstances… J’ai fait de mon mieux…]

Nathan vivait un des plus beaux moments de sa vie. Ce baiser avec l’ex femme de ménage était probablement le premier baiser auquel il donnait de l’importance. Généralement, c’était surtout pour allumer les filles qu’il les embrassait ou pour pouvoir en profiter pour tâter leurs courbes et savoir si elles étaient satisfaisantes pour le Sinclair. Mais cette fois, Nathan ne voulait pas profiter du corps de celle qu’il embrassait. Il voulait plutôt profiter du moment présent. Il voulait continuer de se sentir emporté par un flot de tendresse et de passion commune. Il voulait continuer de caresser sa hanche et sa nuque. Il voulait continuer de sentir qu’elle se raccrochait à lui, comme si elle ressentait elle aussi quelque chose de fort. Il voulait continuer encore et encore et encore de sentir leurs lèvres soudées l’une à l’autre, comme si c’était exactement ça qui aurait du se passer depuis des années… De plus, il ressentait quelque chose de différent en ce moment, on aurait dit une émotion… Et c’était si positif, si plaisant de la ressentir! Il n’eut pas le temps d’y réfléchir plus longtemps, car Elizabeth décida d’aller plus loin dans leur baiser et le Sinclair fut plongé dans la passion de leur baiser. Il sentait que le temps s’était arrêté, que la Terre avait cessé de tourner, tellement c’était magique pour lui. Il n’avait jamais gouté de telles lèvres et ne se rappelait même pas avoir déjà vécu quelque chose de semblable, mais il était probablement l’homme le plus heureux de pouvoir enfin le vivre.

Il essayait de ne pas trop penser au fait qu’Elizabeth allait probablement mettre fin bientôt à leur petite danse, mais surtout à leur baiser. Il ne voulait pas qu’elle brise leur magie, leur moment juste à eux deux. Nathan attendait cela depuis si longtemps, il ne voulait pas qu’elle lui file entre les mains, encore une fois. Il aurait voulu que tout cela ne s’arrête jamais et avait un petit pincement au cœur en repoussant ces pensées de plus en plus présentes dans son esprit. Évidemment, il pourrait toujours s’arranger pour que cela ne s’arrête pas de sitôt. Seulement quelques mots bien dits avec ses mains bien placées sur son corps et elle fondrait, cette fois c’était vrai et il le sentait. Mais en même temps, quelque chose en lui le faisait hésiter. Comme s’il pouvait pour une fois ressentir du respect envers une dame… Il se reconnecta sur le moment et pensa que peut-être qu’Elizabeth ne mettrait jamais fin au baiser. Elle était si passionnée, si intense, même un peu plus que lui, que Nathan changea d’idée et recommença de plus belle à l’embrasser.

C’est exactement comme il venait de cesser de se dire qu’Elizabeth mettrait fin à leur conte de fées, qu’elle le fit. Elle retira ses lèvres de sur les siennes et s’éloigna légèrement. Nathan n’eut pas le courage d’ouvrir les yeux et tenta plutôt de recommencer leur baiser. Il pencha sa tête et donna quelques baisers furtifs sur les lèvres de sa douce, mais sans succès. Il dit prendre une grande respiration afin de cacher sa déception et ouvrit finalement les yeux. Il failli pousser un petit cri de terreur. Elizabeth avait l’ai si étrange… Ses yeux était trop grands ouverts et fixait le vide. Comme si elle n’était plus à l’intérieur de son propre corps. Nathan n’aimait pas cette impression du tout et se demandait quoi faire. Tout ce qu’il trouva à faire fut de lui caresser le dos et les épaules, en lui murmurant que tout irait bien… Il se sentait ridicule!

Elle finit par redevenir normale. Ses yeux reprirent une certaine vitalité et elle cessa de fixer le vide. Elle le regarda, puis finit par lui sourire et l’enlacer à nouveau. Nathan ne savait pas trop comment réagir. Il n’osait pas parler, pour ne pas la faire fuir et ne pas gâcher le moment. Peut-être qu’elle n’était même pas consciente elle-même de ce qui venait de se passer. Il décida de faire comme si de rien était, même si c’était plutôt difficile, vu les circonstances. Après un moment tellement intense, il ne savait pas ce qu’il était sensé faire pour la réconforter. Ne trouvant rien de bien concluant, tout ce qu’il fit fut de l’enlacer à son tour en la serrant avec amour contre lui et de se remettre à danser doucement…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Stevenson

* * * * * * * * * * * *


Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth] Jeu 20 Jan - 10:46

(Désolée pour la longeur ! Je vais me reprendre pour le prochain ;), je crois quand même que tu as matière ^^xxxx)


Alors qu’elle s’était remise à valser doucement avec Nathan, Elizabeth était pensive. La tête contre l’épaule de Nathan elle se questionnait. Ses visions commençaient vraiment à l’inquiéter. Plus elle en avait, plus elle comprenait, d’où elle venait et ce qu’elle a vécu. La seule chose qui la tourmentait encore c’était ses intrigues amoureuses et aussi (surtout) comment est-elle atterrit dans cette époque qui n’était pas la sienne ? Et est-ce qu’elle en était prisonnière pour toujours ? Ou si au contraire elle pourra y retourner ? La jeune femme ne savait pas laquelle de ces possibilités lui plaisait le plus. Elle a un enfant au 19e siècle et un amoureux au 21e siècle. Cruel de choisir. Plus elle y songeait, plus cela paraissait clair pour l’ex-femme de chambre ; elle ne devait rien dire à Nathan, mais surtout…ne pas aller plus loin avec lui. Elle se rappela vaguement de l’homme qui l’avait retrouvé et qui avait mentionné «une faille spatio-temporelle ». Cela impliquait-il une possibilité de retour ? Puisqu’il ne s’agissait que d’un accident ?
Eli ne savait pas trop si ce moment partagé avec Nathan n’était qu’une victoire de plus pour lui ou s’il avait vécu quelque chose de spécial comme elle. Si c’était le cas, elle devait mettre un terme alors qu’il en était encore temps. Si elle attendait, son éventuel départ serait trop dur pour Nathan et elle-même ne pourrait ne pas être capable de le quitter.
Doucement, Elizabeth fit arrêter leur danse et leva les yeux vers Nathan. Elle respira profondément avant de lui dire d’une voix, qui se voulait le plus délicate possible ;


-Nathan…il faut…arrêter de se voir…Je ne p…je ne veux pas qu’on aille plus loin.

Elle baissa aussitôt les yeux, ne voulant pas voir la réaction de Nathan.

-Peu importe la manière que tu me vois…oublie-moi.


Avec peine, la jeune femme tenta de retenir ses larmes. Sa voix semblait inébranlable, mais son corps entier frissonnait. Si elle restait un instant de plus, elle allait céder. Elle eut un timide mouvement vers Nathan, mais elle retint sa main aussitôt.

-Bonne nuit Nathan.

Elle tourna les talons et s’apprêtait à rejoindre sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth]

Revenir en haut Aller en bas

Cette nuit, seule la Lune nous regarde... [PV: Elizabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs non terminés-