AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

À nos amours désaccordés [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Jeremy Anderson

* * * * * * * * * * * *
L'artiste de l'ombre

Messages : 84
Date d'inscription : 02/12/2009


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: À nos amours désaccordés [PV] Ven 23 Avr - 1:22

Sa mère n'avait pas été d'accord. Aller à l'école était déjà une dure épreuve pour son cher fils compte tenu de ce qu'il avait vécu et... Jeremy n'en avait rien à faire. Pour lui, la vie ne se résumait plus à survivre après avoir passé une enfance à l'écart du monde extérieur. Il voulait être comme les autres, arrêter d'être l'étrange de service, celui que sa mère attend toujours après les cours... Son entrée à l'université avait au moins eu de bon que sa mère le couve d'un peu plus loin. Elle l'étouffait moins d'amour, mais elle continuait à envahir sa conscience. Pour elle, il aurait fallu que Jeremy reste enfermé dans une chambre coussinée...Pourquoi pas une chambre d'hôpital, tiens? Elle aurait aimé le garder constamment avec elle, l'empêcher d'avoir mal parce qu'il était tellement fragile... La mère de Jeremy considérait que lui couper les ailes pour l'empêcher de voler et de tomber de trop haut en valait la peine. Et Jeremy en avait assez.

Lorsqu'il lui avait parlé du spectacle, parce qu'il lui parlait de beaucoup de choses sans trop s'en rendre compte, sa mère s'était mise à paniquer. Elle voyait déjà son bébé se faire exploiter ou blesser par de vils profiteurs ou encore se surmener pour quelque chose qui n'en valait pas la peine. Jeremy avait argumenté, mais il n'avait jamais raison contre elle. Il avait donc dû se résoudre... à lui mentir. Cela lui arrivait de plus en plus souvent depuis un moment...

Il avait vu l'annonce dans un journal; il ne savait plus lequel. Jeremy perdait tranquillement son temps dans un café universitaire quand il avait lu que l'hôtel Union recherchait des musiciens pour un spectacle. L'idée l'avait tout de suite grisé. Suite au départ de Leah, il avait dû trouver quelque chose pour s'occuper. Le dessin, ce n'était pas assez pour combler le trou qu'elle avait laissé en déchirant sa vie. C'était trop silencieux pour écraser le silence vide des rires de Leah. Alors, la musique l'avait trouvé. Une vieille guitare d'un oncle qui était passé lui avait fait un clin d'oeil que Maman Chérie n'avait pas manqué de remarquer et elle s'était empressée d'en offrir une à Jeremy...

Jeremy était donc dans cette salle un peu trop grande pour une répétion, ce jour-là, à accorder sa chère guitare en attendant les autres personnes qui avaient été rappelées après les auditions. Il y avait un pianiste et une chanteuse. Avec Jeremy, ils seraient donc trois musiciens pour créer une ambiance pour la soirée casino qui se tiendrait au même endroit quelques semaines plus tard.

Des talons hauts vinrent briser la subtile cacophonie créée par la guitare de Jeremy. Une personne venait d'entrer dans la pièce. Avec un sourire invitant, le jeune homme releva la tête vers l'endroit d'où provenait le bruit.

Douche froide.


-Kristen?

Désormais, ni sa guitare ni sa respiration ne faisaient de bruit.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: À nos amours désaccordés [PV] Ven 23 Avr - 2:02

On l'avait forcé, oui oui. Kristen aimait qu'on la remarquer, qu'on puisse REGARDER son corps, elle aimait être aimée, mais n'était pas la personne non plus à le chercher, tant qu'on ne parle pas de boulot. Elle faisait partie d'un cercle d'amies plutôt éloignées les unes des autres mais qui tentaient de faire comme si elles comptaient toutes les unes pour les autres. Kristen, par contre, était une des personnes de ce groupe qui était réellement appréciée, à qui on ne devait pas nécessairement mentir pour lui dire qu'on l'aimait. On l'avait donc forcé, ou très fortement suggéré en la poussant dans la salle d'auditions, alors que personne ne savait quoi que ce soit des talents de la jeune blonde. Bon d'accord, il faut le dire, elles étaient vraiment très saoules, toutes, et c'était plutôt amusant comme idée. Elle avait donc passé une audition affreuse ac capella et tout s'était déroulé dans la pire des situations, mais c'était tellement drôles, pour elles.

Le lendemain soir, elle était revenue. L'incompétente de réceptionniste l'avait refusé, sachant qu'elle était venue la journée d'avant, mais Johanson avait insisté. Il n'était pas question qu'on lui fasse manquer cette chance et ce n'était certainement pas la réceptionniste qui allait lui bloquer chemin. Elle n'avait pas hésité à lui fausser compagnie et aller attendre dans la salle. Quelqu'un se désista devant elle, elle prit son numéro. Elle fût donc appelée sous un faux nom, mais elle ajusta la chose devant les juges plutôt déçus de la voir à nouveau. Suite à sa performance, on avait changé d'idée, elle revenait pour un second tour deux jours après.

Aujourd'hui, une semaine plus tard, la voilà qui se pavanait dans les couloirs de l'hôtel qu'elle découvrait de plus en plus. Elle s'y plaisait, l'ambiance était moderne, calme et artistique. Découvrir la salle de bal l'excitait beaucoup, en plus de découvrir ses 'compagnons' de scène. Elle poussa les deux énormes portes pour découvrir l'aménagement: une scène convenable pour trois ou quatre personnes et une salle immense. Les lumières étaient faibles, la plupart fermées, donnant à l'endroit la particularité d'être chaleureuse. Un sourire l'illumina quelques instants et elle se dirigea directement vers la scène. Il n'y avait personne, heureusement. Sa presque joie la rendit sourde aux mots qui ne parvinrent pas jusqu'à elle tandis que le claquement de ses talons remplissaient la salle d'un écho démesuré. Elle monta les trois marches et arriva enfin sur le piédestal. Elle s'approcha du micro et le tapota, il était fermé... Son regard dévia finalement sur quelque chose de plus vivant que le reste de la salle... quelqu'un. L'avait-elle tout simplement ignoré où était-il là depuis un moment? De la façon qu'il la regardait, elle pouvait jurer qu'il était là depuis un moment. Dommage, elle ne le voyait pas trop, il était dans un bout plus sombre. Elle descendit de sa, la, scène et s'approcha de lui. Après tout, il devait être sociable un peu. Plutôt près, elle tendit la main


-Salut, moi c'est Kris..

*Ah criss, c'est pas vrai*

Elle s'arrêta plutôt sec, le regardant droit dans les yeux, l'air embêtée. N'était-il pas enfermé, lui? Il ne l'avait quand même pas suivit jusqu'ici?... Non, il avait une guitare, il devait être... oh non.

-Alors, t'es le guitariste j'imagine?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jeremy Anderson

* * * * * * * * * * * *
L'artiste de l'ombre

Messages : 84
Date d'inscription : 02/12/2009


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: À nos amours désaccordés [PV] Ven 23 Avr - 12:00

[Comme promis!]

L'audition de Jeremy s'était passée de manière plutôt ordinaire. Inconscient de son talent, il avait été persuadé qu'on ne le rappellerait pas. Cependant, il s'était avéré que, pour l'occasion, il avait semblé être le meilleur choix et on l'avait sélectionné. C'était donc un Jeremy très étonné qui était venu signer le semblant de contrat que lui offrait l'hôtel, tout heureux de se prouver que sa mère avait tort quand elle disait qu'il devait éviter d'attirer l'attention parce qu'il ne serait pas capable de l'assumer. En réalité, c'était totalement faux. Jeremy prenait bien mieux que beaucoup d'aures l'aurait pris d'être constamment rejeté à cause de son passé. Bien sûr, c'était douloureux à chaque fois, mais il continuait à avancer, à espérer. Il ne se laissait pas abattre même si, parfois, il passait par des périodes difficiles.

L'art était le seul refuge qui ne s'était jamais effondré sur lui. Le dessin avait été son plus grand ami depuis tellement longtemps et la musique était devenue une soeur pour lui. Jeremy avait besoin des arts pour se sentir bien. Le reste le décevait souvent, mais jamais les arts. Qu'il dessine pour lui tout seul ou pour faire plaisir à une autre personne, le besoin d'expulser les images de sa tête était comblé. Qu'il joue doucement derrière la porte close de sa chambre ou dehors, avec d'autres élèves, Jeremy laissait la musique le bercer et c'était tout ce qui comptait. Les gens partaient, l'oubliaient, ne l'aimaient plus, mais pas les arts. Ils étaient toujours là, à l'attendre. Et ils mourraient bien après lui.

Kristen continua d'avancer comme si elle n'avait pas entendu Jeremy. Avait-elle décidé d'ignorer sa présence? Il était normal qu'après ce qui s'était passé, elle ne soit pas tellement à l'aise à l'idée de le côtoyer, mais ce n'était pas suffisant. Elle ne pouvait pas faire comme s'il n'existait pas, même si, à ce moment-là, Jeremy n'avait pas envie d'exister. Toute sa joie de faire le spectacle s'était évaporée lorsqu'il avait réalisé qu'il devrait travailler avec Kristen. Le pire, c'était qu'il ne pouvait pas se défiler: il avait signé un contrat. Elle aussi, probablement. Ils devraient donc agir professionnellement et laisser leurs sentiments de côté. La tristesse et la honte, pour Jeremy, la haine et le dégoût, pour Kristen. Du moins, c'était ce que le jeune homme croyait. Leur dernière rencontre ne s'était pas déroulée dans la plus grande harmonie et, logiquement, ces sentiments étaient ceux qui restaient.

Après être montée sur la scène comme si Jeremy était invisible, la jeune femme vint vers lui, remarquand soudainement sa présence. Ainsi, elle ne l'avait pas vu...


-Salut, moi c'est Kris..

Et voilà qu'il lui crevait les yeux, avec son air trop innocent et fragile. C'était bien lui, après tout ce temps...

-Alors, t'es le guitariste j'imagine?

Jeremy était poli, conséquence d'une éducation maladive de sa mère. Il ne put donc faire autrement que répondre à la question.

-Oui... T'es la chanteuse?

Comme s'il hésitait encore.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: À nos amours désaccordés [PV] Mer 16 Juin - 23:09

Pouvez-vous seulement expliquer comment quelqu'un d'enfermé à cause d'un problème mental beaucoup trop puissant pouvait-il bien avoir appris à jouer de la guitare, assez bien pour se retrouver à être pris pour le spectacle lors du casino. Se pouvait-il que San Francisco soit aussi peu talentueux? Non mais franchement, c'était absolument n'importe quoi, une vraie blague. Elle cherchait toujours les caméras, on lui rammenait son ex fou... C'était absolument impossible qu'il soit sortit de là. En plus, pour se retrouver ici? Il devait vraiment avoir harcelé les juges, ou peut-être les avoir menacé de mort?

Ils n'avaient pas été le couple le plus uni, pas du tout en fait. C'était donc pourquoi Kristen n'avait simplement jamais été mise au courant du... ''talent'' de son ex petit-ami. Après tout, elle ne s'était jamais réellement intéressé à lui, il était un peu bizarre, trop bizarre au point de perdre tout son mystère, son physique ne l'avantageait pas nécessairement non plus dans le temps. Il n'était pas laid, juste... ordinaire. Mais Kristen aussi était un peu ordinaire il y a deux ans de cela: disons qu'elle avait appris à être plus belle, sexy et désirable. Elle avait aussi appris à perdre les 38 livres qu'elle avait en trop, s'était légèrement musclé à force de faire son métier. Son corps était simplement magnifique, aujourd'hui.
Malgré cela, elle l'avait tout de même apprécié, un peu. C'était loin du grand amour, de son côté en tout cas. Elle avait d'ailleurs fait son possible, pas pour l'oublier, pour l'humilier, dès qu'il était partit. Une certaine honte l'entourait, une honte d'avoir considéré un fou comme plus qu'un ami, pendant un instant.
Mais maintenant, ce pouvait-il qu'il ait changé, un peu?

Il était le guitariste... bon, elle devrait faire avec. Après tout, ce n'était pas elle qui choisissait le band, alors parfois, nous sommes obligés de travailler avec des gens avec qui on a des différents, ou un passé compliqué.


-Oui... T'es la chanteuse?
-... Naturellement.


La réponse avait tardé, comme si soudainement, elle n'en était plus certaine.

-Bon, alors on commence. On ne m'a pas dit que le pianiste tarderait, mais il n'est pas arrivé, alors on commence sans lui. On est entouré d'incompétents, naturellement. S'il y a d'autres gens, on m'en n'a pas parlé encore. J'ai fait une petite liste des chansons qui pourraient être intéressantes à jouer, tu y jetteras un coup d'oeil tantot.

Elle s'arrêta soudainement, se rendant compte qu'elle jouait les petits boss, comme si quelqu'un avait décidé que c'était elle qui décidait de tout. Elle prit finalement le temps de s'asseoir à côté de lui, plus près qu'avec un inconnu, pas aussi près qu'avec un amoureux non plus. C'est pas une traînée quand même.
De toute façon, c'était Jeremy.


-Je... bon, t'as une idée de par quoi il faut commencer?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jeremy Anderson

* * * * * * * * * * * *
L'artiste de l'ombre

Messages : 84
Date d'inscription : 02/12/2009


Feuille de personnage
Liens:
MessageSujet: Re: À nos amours désaccordés [PV] Jeu 9 Sep - 10:04

Pour une personne de nature gentille, Jeremy était étonnant. Après avoir passé des années à s'aveugler des néons trop blancs d'un hôpital où on le traitait comme s'il était fou, il arrivait à vivre normalement. D'ailleurs, il s'en sortait mieux que beaucoup de gens avec un parcours plus simple. Il excellait en dessin, dans tous ses cours d'art, même ceux plus théoriques, il jouait de la guitare assez bien pour être sélectionné pour un spectacle... Le plus étrange, toutefois, était sa tendance à ne pas désespérer, à ne pas déprimer malgré les abandons répétés qu'il subissait dès qu'il était question de son passé. Les gens prenaient peur en s'imaginant un petit garçon en camisole de force qui voulait mordre tout autour, probablement. Et rien ne disait que Jeremy était guéri. Peut-être allait-il sortir un quelconque instrument de torture de son sac et s'en prendre au premier innocent... Jeremy se connaissait, pourtant, et il savait qu'il ne ferait jamais de mal à personne, mais qui pouvait croire un ancien patient d'un hôpital pour dérangés mentaux quand celui-ci affirmait qu'il allait bien? Il était légitime que les gens doutent de lui, même s'ils avaient tort de le faire et que cela blessait le jeune homme à chaque fois.

Jeremy trouva que Kristen était très jolie, malgré l'air peu invitant qui hantait son visage. Elle avait perdu du poids, notamment, et ses traits avaient gagné une maturité qui lui allait bien. Le jeune homme avait un peu changé, lui aussi. Entre autres, il avait désormais l'air d'un garçon de son âge, maintenant. Deux ans plus tôt, il passait souvent pour le petit frère de Kristen et c'était assez gênant. Maintenant, il était plus joli et il faisait son âge, même s'il n'avait pas totalement perdu l'air enfantin qui faisait son charme.


-... Naturellement.

Visiblement, l'enthousiasme lui manquait... Jeremy s'en sentit presque coupable. Puis, il se dit qu'il n'avait pas à se blâmer si Kristen ne voulait pas passer par-dessus son dégoût envers lui pour prioriser la musique.

-Bon, alors on commence. On ne m'a pas dit que le pianiste tarderait, mais il n'est pas arrivé, alors on commence sans lui. On est entouré d'incompétents, naturellement.

Devait-il se sentir visé?

-S'il y a d'autres gens, on m'en n'a pas parlé encore. J'ai fait une petite liste des chansons qui pourraient être intéressantes à jouer, tu y jetteras un coup d'oeil tantôt.

-Ok...


Kristen prit place près de lui et Jeremy se sentit vaguement mal à l'aise. Elle était un peu proche, pour quelqu'un qui avait décidé de ne plus le revoir parce qu'il n'était qu'un *détraqué susceptible de massacrer tout le quartier*, pour la citer.

-Je... bon, t'as une idée de par quoi il faut commencer?

-Tu peux me montrer la liste de chansons, peut-être...


Jeremy tenta un sourire amical. Peut-être oublierait-elle de le détester pendant quelques minutes?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

* * * * * * * * * * * *
Invité


MessageSujet: Re: À nos amours désaccordés [PV] Sam 25 Sep - 3:36

«On est entouré d'incompétents, naturellement.» Elle ne savait pas elle-même si Jeremy devait se sentir visé. Peut-être qu'elle le visait, mais pas nécessairement parce qu'il le méritait, pas nécessairement parce qu'elle lui en voulait pour quoi que ce soit, peut-être n'était-ce que le dégoût de le revoir à nouveau, lui et ses nouveaux traits d'homme, ses cheveux qui semblaient vraiment plus que doux, ses yeux transperçant et les muscles de sa gorge qui laissaient croire qu'il s'était grandement améliorer physiquement. Il en était même... beau.
Il ne s'agissait certainement pas d'une jalousie, mais peut-être espérait-elle être la seule à changer autant et à tout simplement devenir une beauté.

Naturellement, elle parlait beaucoup, ne laissant pas place aux silences. C'était énervant, ça laissait croire que leur nouvelle rencontre avait un quelconque impact, une quelconque valeur à ses yeux, à leurs yeux. Elle se trahissait peut-être en parlant trop, mais au moins elle avait cet impression de ne pas être aussi débile que lui qui ne faisait que se tenir muet et, même si elle était persuadée du contraire, qu'elle voulait y croire peut-être, qu'il se fichait de se retrouvé face à elle à nouveau et d'y accorder si peu d'importance.

Finalement, peut-être qu'elle lui en voulait un peu.

S'il n'avait été galant qu'un tout petit peu, ou courageux, alors il se serait prononcé sur elle. Peut-être refusait-il d'admettre leur passé? Elle avait, depuis presque deux ans déjà, ce besoin excessif de se sentir regardée, de plaire aux autres. Mais lui, même s'il ne méritait aucune importance, il aurait dû la complimenter. C'est comme ça que ça fonctionne dans les films, Jeremy était le plus médiocre de tous les acteurs.

Son caractère avait énormément changé, elle n'était plus la petite fille très douce qu'il pouvait avoir connue avant, elle s'était plongé dans son travail plus que jamais depuis qu'ils s'étaient quittés et cela l'avait influencé. Pas nécessairement négativement, tout dépendant du point de vue. Maintenant, les gens lui portait de l'attention. Elle voulait qu'on parle d'elle et parfois, elle pouvait entendre son nom aux lèvres d'un garçon au coin d'un corridor de l'université, ou ils la reluquait de haut en bas et alors, elle faisait exiprès de regarder l'homme avec cette conviction qu'elle était inatteignable qui la rendait si sexy.
Finalement, peut-être était-elle rendu plus superficielle, tout simplement.


-Tu peux me montrer la liste de chansons, peut-être...

Son sourire, elle lui aurait botté avec une plaque de béton. Son air resta presque neutre, tendant vraiment très légèrement vers l'hypocrisie de lui sourire en plein visage. Il l'énervait à un point innestimable. Elle se leva et ses talons claqua le sol dans l'écho de la pièce. Dans son sac, elle prit la liste qu'elle porta jusqu'à Jeremy en faisant semblant de la feuilleter à nouveau pour ne pas avoir à le regarder ou à regarder le vide et éviter ainsi d'avoir l'air totalement folle. Elle lui tendit et se déplaça de deux petits pas, elle fit semblant de regarder la salle, le plafond, etc. Elle avait tout vu en arrivant, mais elle ne pouvait pas attendre comme une débile à côté de lui.

-Si ça plait pas y'a moyen de modifier j'imagine.

Encore, elle voulait couper le silence. Cela semblait comme de la gentillesse, mais s'il tenait à sa survie, il se devait de ne rien commenter négativement. Chaque chanson avait été pensée depuis plus d'une semaine et l'ordre avait été rédigé avec précision. Peut-être n'était-ce pas le bon plan, mais c'est comme ça qu'elle l'avait fait.

-Tu sais, t'as beaucoup changé... t'en es même beau, homme.

Mais quel moment sentimental...

-Et t'avise surtout pas de me renvoyer quelque compliment que ce soit. Tu l'as pas fait encore alors je te laisse pas la chance de te reprendre.

Oui, elle était dure.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

* * * * * * * * * * * *



MessageSujet: Re: À nos amours désaccordés [PV]

Revenir en haut Aller en bas

À nos amours désaccordés [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Union Life :: Hors-Jeu! :: Les Archives :: RPs non terminés-